Bonjour tout le monde, comment allez-vous ? Aujourd’hui nous sommes le 29 mai, et c’est bien évidemment la fête des mères ! Dans cet article, j’ai prévu de vous raconter quelques souvenirs concernant le jeu vidéo et ma mère, deux choses totalement contraires mais qui parfois, se mélangent plutôt bien. Elle n’est absolument pas une grande connaisseuse dans ce domaine, elle connaît quand même quelques personnages issus du jeu vidéo comme Mario Bros ou Sonic, c’est déjà ça. Sinon, elle appelle encore mes consoles « Sega », même les plus récentes, comme beaucoup de maman. C’est grâce à elle que le jeu vidéo est devenu une véritable passion, alors je lui dédie cet article en cette occasion.


Wii Sports + Bowling + Maman = ?

La pro du bowling

Décembre 2006, la Wii débarque chez nous, ça y est, la nouvelle console de Nintendo arrive dans notre pays accompagnée de son jeu phare et qui deviendra un record de vente : Wii Sports. À peine déballée, en famille, je me précipite pour brancher mon nouveau jouet, prêt à essayer cette nouvelle machine et cette manette télécommande (Wiimote) au look étrange. Qui ne connait pas le phénomène Wii et surtout le phénomène Wii Sports lancé par Nintendo ? Adapté à tous, ce jeu permet de jouer à la maison, plusieurs sports sans sortir de chez soi. Et devinez qui était très partante pour essayer ? Ma mère. Ce fût la première fois que je voyais ma mère, jouer à un jeu vidéo. Et pour une première, je dois bien reconnaître qu’elle se débrouillait plutôt bien, même très très bien. Le bowling était son sport préféré dans ce jeu, concrètement je n’avais aucune chance face à elle : strike, toujours strike, encore strike… Pour quelqu’un qui n’était aucunement attiré par les jeux vidéo, elle nous mettait de sacrées raclées. Chance du débutant ? Glitch incontournable ? Ou tout simplement le talent ? Mystère…


Game Boy, la chasse aux piles magiques

On en bouffait des piles avec…

Qu’est-ce que j’en ai passé du temps sur les modèles de Game Boy, notamment sur la Color et Advance. De nombreuses heures plongé dans d’innombrables aventures, ma chambre d’adolescent était mon repère, mon endroit favori pour jouer. Et comme beaucoup, je redoutais un moment précis, ce moment : merde… plus de piles, vides. Ce moment assez agaçant qui montre le bout de son nez lorsque l’on oublie de sauvegarder sa progression. Mais ce n’est rien, pas grave, ça me servira de leçon, maintenant il faut que je trouve des piles neuves pour continuer à jouer. QUOI ? PLUS DE PILES NEUVES ? Mais que vais-je faire ? Ah, mais dans les télécommandes de maman, il y en a des piles ! Je vais juste lui prendre les siennes et lui donner les miennes usagées, elle ne s’en rendra jamais compte. Oui, c’est moche, très moche, mais je suis convaincu que vous aviez fait la même chose, avouez-le haha. Et puis ma mère n’est pas débile, au bout de quelques tentatives, elle compris rapidement que des piles ne se vidaient pas en 30 minutes. Et puis, je n’étais pas le seul à le faire, j’avais de la concurrence : mon petit frère. Pardon maman, si seulement on s’était contenté que des piles des télécommandes… ♥


Ma mère VS les câbles d’alimentation

Attention, certains aspects de ce paragraphe peuvent heurter la sensibilité, veuillez prendre en compte cet avertissement avant de continuer la lecture de cet article, merci de votre compréhension. 

Etant plus jeune, je partageais mes jeux et consoles avec mon petit frère. Devant notre écran, on a partagé de nombreux moments à jouer, j’en garde d’excellents souvenirs. Mais ce qu’on n’avait pas prévu et que l’on ne prévoyait jamais, c’était l’arrivée de deux choses : ma mère et l’aspirateur ! Oui, je sais, une mère avec un aspirateur quand on est gamer, c’est très inquiétant. Surtout lorsque que l’on est prêt à enfin boucler notre partie après plusieurs heures d’acharnement et de volonté. Noir, c’était la couleur de notre télévision après son rapide passage. Vert, c’était la couleur de nos tronches après qu’elle soit partie de la pièce. Rouge, c’était la couleur de nos yeux après avoir pleurer toutes les larmes de nos corps. Un mélange de couleurs et d’émotions, je m’en souviendrai toute ma vie. Merci maman, vraiment.


J‘ai encore tellement de moments en tête, en reliant le jeu vidéo avec ma maman. Les nombreux Noël en compagnie de consoles et de nouveaux jeux, quel bonheur. Les fêtes de Pâques aussi, elle cachait des jeux et des chocolats à la maison, qu’est-ce que c’était bien. D’excellents souvenirs que je garde dans mon cœur et dans ma tête. Aujourd’hui, grâce à elle, le jeu vidéo est devenu une passion, un média que j’affectionne particulièrement. Et puis sans elle, serait-je ici, sur ce blog à vous raconter tout ça ? Non. Alors bonne fête à toi maman, je t’aime et encore merci pour tout. ♥

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :