Hello les amis, un nouvel article aujourd’hui sur le blog, et pas n’importe lequel, c’est un test qui fait son apparition pour votre plus grand bonheur. Si si, je le sais haha. Disponible depuis le lancement de la Nintendo Switch, Super Bomberman-R, nouvel opus de la saga légendaire était un opus attendu par les joueurs et les fans de rétrogaming. Pour ceux qui ne connaissent pas la saga Bomberman, elle fût crée en 1983 par le studio Hudson Soft puis rachetée une trentaine d’année ensuite (en 2012) par Konami. La franchise aux multiples épisodes fait enfin son grand retour, et cette fois-ci en exclusivité sur la toute dernière machine de Nintendo. Adorant depuis toujours cette licence par son côté explosif en multijoueur, j’étais obligé d’acheter celui-ci. Après quelques parties en solo et à plusieurs, il est maintenant temps de rédiger ce petit test sur le blog, pour vous donner toutes mes impressions. Super Bomberman R : un jeu dans l' »R » du temps ? Voici ce que j’en pense via ce test EXPLOSIF ! Attention les amis, ça va péter…



Un mode histoire assez anecdotique

Le vilain du jeu

Super Bomberman R nous propose donc un mode solo, un mode « Histoire » qui nous permet de jouer seul, ou à deux en coopération. Dans ce mode, une cinquantaine de niveaux nous attendent, avec différents objectifs à atteindre. C’est surtout le bon endroit pour apprendre les commandes du jeu, comme un grand tutoriel. Les objectifs sont divers : vaincre la totalité des ennemis pour réussir le tableau, récolter des clés, ou encore sauver des personnages pour réussir. Rien de bien palpitant, mais qui a le mérite d’apprendre toutes les manipulations avant de se lancer dans le mode « online » pour devenir le plus fort. Dans ce mode histoire, 5 planètes à découvrir. Plus on avance dans le « scénario« , plus les niveaux prennent de la place et s’agrandissent, avec du coup plus de difficulté. Enfin, si vous arriverez à aller jusqu’à la fin des tableaux, il faudra partir aux combats afin de tenter de vaincre les deux boss de chaque fin de niveau. J’ai trouvé les boss assez simples en soit, du moins quand on connait leurs points faibles… Je le répète, cette campagne est un excellent prétexte pour apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur la façon de jouer, hélas, rien de bien fou-fou, mais je vous le conseille vivement quand même avant de vous mesurez aux joueurs du monde entier, bien utile pour gagner en compétences et montrer à tout le monde qui est le patron !


Mode multijoueur : que la bataille commence

C’est ultra fun

Forcément, dans ce style du jeu et surtout dans la saga Bomberman, c’est l’expérience multijoueur qui est la plus importante. Et dans Super Bomberman R, on est servi en fun et surtout en modes de jeu. On dispose de 3 façons de jouer. La première et celle que je préfère c’est la « Bataille Multijoueur », ça permet de jouer jusqu’à huit joueurs, chacun un Joy-Con (gauche ou droit) comme manette pour des parties endiablées. Plus on est de fous, plus on rit, et c’est clairement le cas ! Le deuxième, c’est le mode « Bataille Locale », que je n’ai pas testé encore mais qui permet de connecter jusqu’à quatre consoles Nintendo Switch, deux joueurs par console, ce qui fait huit personnes dans la partie. Et le troisième mode : « Bataille en Ligne », qui comme son nom l’indique, nous permet de jouer en ligne à des parties avec des amis ou alors classées contre d’autres joueurs du monde entier. D’où l’intérêt de bien se préparer avant dans le mode histoire avant de se lancer. Voilà, c’est tout. Rien d’autre. Ça aurait été cool d’avoir un peu plus de choses quand même, avec plus de personnalisation dans les modes, des challenges, des personnages ou arènes à débloquer, mais non. En revanche, je n’ai eu aucun problème de connexion, de bugs ou quoi que ce soit, c’est déjà ça. Le mode multijoueur est efficace, on s’amuse de suite, on rigole bien et passe un bon moment en famille, entre amis ou seul en online. C’est le principal pour un Bomberman.


 Conclusion : c’est mignon, c’est fun mais light

On en a besoin

Pour conclure, Super Bomberman R est une exclusivité Nintendo Switch à avoir absolument dans sa bibliothèque Switch pour passer un bon moment entre potes, et puis pour le moment, on n’a pas le droit de faire la fine bouche hein. C’est un titre qui utilise à la perfection le concept et le gameplay de la Switch et le fait de pouvoir y jouer jusqu’à huit, sur le même écran, il y a moyen de bien s’amuser croyez moi. Maintenant, son contenu est assez pauvre il faut l’avouer, seulement 3 modes pour le multijoueur… Néanmoins, des mises à jour peuvent arriver et agrandir les possibilités de jeux, sait-on jamais. Pour autant, Super Bomberman R est un incontournable selon moi. Facile à prendre en mains, mignon, coloré, jouissif, c’est du fun immédiat. Et puis, qu’est-ce que ça fait plaisir de retrouver cet univers explosif n’est-ce pas ? Rien que pour ça il faut soutenir cette licence qui, selon les chiffres de ventes, cartonne actuellement. Bref, Super Bomberman R est un jeu amusant, certes un peu light mais au potentiel énorme. J’espère vous croisez un de ces jours en ligne pour vous explosez la tronche haha. Merci Konami pour cette belle exclusivité Switch et longue vie à Bomberman ! Pour vous le procurer : Super Bomberman R !

Avez-vous craqué pour Super Bomberman R vous aussi ?

 

 

Tu veux réagir avec Facebook ?

3 thoughts on “[TEST] Super Bomberman R : un jeu dans l’«R» du temps ?

  1. J’ai déjà dit sur Twitter que j’avais été peu emballé par le jeu en réponse à ton article. Mais je me dis que ça mérite que je commente.

    J’ai trouvé que la 3D a rendu le jeu très difficile à lire. Il y a plusieurs fois où je n’ai pas vu tout de suite qu’il y avait une différence de hauteur sur le niveau. Et je ne sais pas si les hitbox sont pètées ou si la 3D rend cela imprécis, mais j’ai plusieurs fois eu la mauvaise surprise de mourir alors que je suis persuadé de ne pas être dans la portée. Et l’inverse a déjà été tout aussi vrai en survivant là où je pensais mourir.

    J’ai également eu le sentiment de trouver un jeu vide dans le menu. Ok, j’ai fait la campagne à 2 avec mon ami, mais au final, on ne jouait que par petites sessions car on trouvait le jeu très redondant et sans grande surprise/nouveauté.

    Par ocntre, j’entends tout à fait que le jeu garde son intérêt en multijoueur à 4 ou plus. Mais pour le moment, je n’ai qu’une paire de Joy-Con. C’est d’ailleurs la seule raison pour laquelle j’ai gardé le jeu et ne l’ai pas revendu. Un jour j’aurais 4 manettes et j’espère alors que le jeu sera plus excitant !

    1. – Merci pour ton retour, et je peux comprendre ton avis, que je partage comme tu as pu le voir. Oui, j’ai trouvé le mode mission assez répétitif, et sans grand intérêt à part pour apprendre les bases et c’est tout. Merci pour ton commentaire ! 👍🏼

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :