Il est temps d’enfin de vous donner mon avis sur le dernier jeu du studio Sumo Digital : Snake Pass. Studio de développement britannique principalement connu pour des jeux comme Dead Island 2 ou encore Crackdown 3, le studio britannique revient avec son premier jeu rien qu’a eux, Snake Pass, jeu de plate-forme 3D et de réflexion original. Depuis son annonce, j’ai de suite été emballé, par son ambiance, son design, son univers, et par cette similitude avec d’autres jeux de plate-formes que j’aime tant (Banjo-Kazooie) ou encore Yooka-Laylee qui arrive très bientôt. Mais Snake Pass est assez différent de ces jeux, ici, on ne peut pas sauter, il faut absolument se comporter comme un serpent avec les avantages et surtout, les inconvénients du reptile. Préparez-vous à secouer vos méninges, parce que Snake Pass n’est pas si facile qu’on peut le croire, voici mon test !


Qu’est-ce que réellement Snake Pass ?

Les deux acolytes du jeu : Noodle le serpent et Doodle le colibri.

Oubliez tout de suite ce que vous connaissez des platformer 3D classiques, Snake Pass est bien différent ! Je vais tenter de vous décrire plus en détails ce qu’est réellement Snake Pass, avec sa manière de jouer ma foi originale. Dans ce jeu, on incarne ce serpent tout mignon Noodle ! Ce magnifique reptile orange aux yeux bleus sera votre ami durant 15 niveaux composant le titre. 15 niveaux, 4 mondes différents, et 3 difficultés : facile, normal et difficile, jusque ici, rien de bien original. Là ou ça devient intéressant, c’est au niveau de l’objectif du jeu. Il faudra réussir à atteindre le portail tout en récupérant 3 pierres magiques dissimulées dans les niveaux ainsi que 20 boules bleues qui permettent de déverrouiller les portails magiques pour continuer l’aventure. Mais à quoi ça sert réellement ? En fait, c’est à cause de « l’abominable intrus », le méchant du jeu qui apporte son aura maléfique, et c’est à nous de rapporter la lumière. En plus de ça, chaque niveau dispose d’un score, allant jusqu’à 100%, et c’est bien évident le but du jeu, tenter de tout trouver dans chaque tableau, ce qui rallonge naturellement la durée de vie du titre. Et croyez-moi, ce n’est pas si facile que ça. Parole de serpent !


Pas facile tous les jours d’être un serpent

Allez, grimpe petit serpent !

Parlons un peu du gameplay et du moteur physique du jeu, Noodle le serpent vous donnera du fil à retordre lors de vos sessions. Aux allures de jeu enfantin, il n’est pas si simple que ça. Effectivement, contrôler un serpent, ce n’est pas si facile que ça. Il va falloir ramper, grimper, se raider pour se maintenir aux obstacles, du challenge en vue ! Basé sur les mouvements réels d’un serpent, Snake Pass réussit à être original par son gameplay et sa manière de jouer aussi atypique que frustrante, parfois. Heureusement, lors de cette quête, Noodle n’est pas tout seul, notre ami Doodle le colibri pourra également vous donner un petit coup d’aile. Il a la possibilité de soulever notre queue, ce qui nous permet de sortir d’une galère inévitable, surtout quand on est au dessus du vide, accroché à un simple bout de bois haha. Comme je le disais, ce jeu dispose d’un large éventail de possibilités : s’enrouler autour d’obstacles de bambousraider nos muscles pour ne pas tomber et rester en place, contrôler notre tête, vous allez être servi ! Les premiers niveaux servent de tutoriels, des tutoriels difficiles mais tutoriels quand même. Car oui, Snake Pass vous fera rager, vous allez perdre, beaucoup de fois même. Mais, ce qui est fort c’est qu’on se donne tous les moyens possibles et y retourne vite, encore, toujours. Les plus courageux se donneront à fond, les autres auront déjà lâchés l’affaire, je pense. Attendez-vous à du challenge corsé !


 La bande son : ssssensationnelle !

Un aspect hyper important que j’adore tant dans Snake Pass : sa bande sonore efficace et soignée ! Et c’est tout à fait normal quand on y pense, surtout quand on sait que c’est David Wise qui s’en est occupé. Pour ceux qui ne connaissent pas David Wise, c’est un ex-employé de Rare, studio connu et reconnu dans le monde merveilleux du jeu vidéo (Banjo-Kazooie, Goldeneye 64…). Il a composé de nombreuses bandes-sonores pour d’autres jeux. Donkey Kong Country 1,2,3 et récemment Tropical Freeze sur Wii U, Star Fox Adventures que j’adore, Donkey Kong 64 que j’adore aussi, ou encore Yooka-Laylee, jeu tant attendu du studio Playtonic Games. Prenez le temps d’écouter cette bande son incroyable, un point important qui vous donnera envie de prendre le jeu, surtout pour les plus nostalgiques d’entre-vous. Personnellement, je suis conquis sur ce point, je trouve ça hyper agréable de parcourir les différents niveaux du jeu en compagnie de mélodies chaudes et tropicales, qui se mélangent parfaitement avec l’ambiance de Snake Pass, c’est ssssacrément bon !


Conclusion : c’est dur mais qu’est-ce que c’est bon ! (…)

Regardez comme c’est beau !

Bravo Sumo Digital, votre jeu est une réussite. Opté pour la version Nintendo Switch, pour pouvoir y jouer à la fois sur ma télé et partout ailleurs, Snake Pass est une excellente surprise, ou pas en fait. Quand on sait qui se cache derrière ce titre, on ne peut que comprendre pourquoi Snake Pass est excellent. Oui, c’est difficile, oui parfois j’ai eu comme une envie de meurtre en contrôlant ce serpent, mais au final, on se démène, on se donne tous les moyens possibles et inimaginables pour réussir, et ça le fait. Le scoring est important, avoir 100% dans tous les niveaux nous retient et promet de longues sessions en compagnie de nos deux acolytes. Original, gameplay difficile mais maîtrisé, on se comporte réellement comme un serpent, avec ses forces et ses faiblesses de reptile. Le jeu est très beau, les différents tableaux changent, on passe de verdures aux cascades rafraîchissantes, du jour à la nuit, des décors soignés, une ambiance tropicale sympa à découvrir. Tant à voir et à revoir dans ce Snake Pass, disponible sur Nintendo Switch, Xbox One, PS4 et PC, à ne surtout pas louper, ssssous peine de le regretter ssssévère.

Alors, êtes-vous prêt pour cette aventure ?

 

Tu veux réagir avec Facebook ?

6 thoughts on “[TEST] Snake Pass, préparez-vous à ssssecouer vos méninges !

  1. Maintenant que j’ai publié mon test, je peux enfin voir ce que tu en penses, et je vois que nous sommes du même avis! Un sssuper jeu, mais loin d’être facile! Je retourne dans un temps où les jeux n’étaient pas autant assistés que maintenant, mais avec des contrôles encore jamais vu (je crois)!!
    Très bonne idée d’avoir mis l’OST dans l’article, il m’a permis de finir la lecture en musique 😉

          1. C’est très courageux! Je n’ai pas eu cette force, et j’avoue que revenir sur les anciens niveaux va être très difficile… Je garderai peut-être ça pour plus tard!

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :