Et il est enfin temps de vous rendre mon verdict concernant le beau, le nouveau Splatoon 2, exclusivité Nintendo, suite du premier opus sorti lui sur Wii U il y a de ça, quelques temps maintenant. Après avoir fait le tour de tous les modes de jeu possibles, terminé le mode solo et ragé comme pas possible, je pense être plus que apte à enfin écrire ce test. Comme d’habitude, je ne mets aucune note car je préfère m’exprimer à travers mes ressentis de joueur sans cet aspect de notation. Comme beaucoup de personnes, j’attendais ce Splatoon 2 avec impatience, ayant plus qu’adoré et saigné le premier épisode, il me fallait absolument ce deuxième. Alors, qu’est-ce que ça vaux, est-ce du réchauffé ou alors un tout nouveau Splatoon ? Qu’est-ce qui m’a plu et déplu ? Voici mon avis sur Splatoon 2 sur Nintendo Switch ! Attention, ça tâche.


Un mode solo comme tutoriel géant

Oly a besoin de notre aide

Qui dit nouveau Splatoon, nouveaux modes, et pour commencer, on va s’intéresser par celui que j’ai entamé dès le départ : le mode histoire. Ne vous attendez pas à une histoire à la Zelda hein, forcément, ce mode solo permet surtout d’apprendre à maîtriser les différentes armes et diverses combinaisons de touches. Comme pour le premier Splatoon sur Wii U, ce mode nous plonge dans une vingtaine de niveaux aux mécaniques différentes qu’il faudra parcourir. Mais ce n’est pas tout, en plus d’atteindre l’arrivée, il faudra aussi en chemin, trouver quelques objets dissimulés dans les recoins des stages pour terminer réellement le niveau à 100%. Comme une impression de déjà-vu, si Splatoon 2 est votre premier Splatoon, vous allez surkiffer, en revanche, comme moi, si vous aviez déjà fait le premier Splatoon, vous aurez comme un air de recyclage. Ce ne sont pas les mêmes niveaux que le précédent mais je n’ai pas réellement senti de prises de risques, mise à part quelques nouveautés sympathiques que je vous laisse découvrir par vous même. Mais, il reste quand même indispensable avant de se lancer dans son réel intérêt : les modes onlines !


Salmon Run : ça sent le saumon

Nouveau mode explosif

Un nouveau venu dans les modes de jeux de Splatoon 2 et pas des moindres : le mode Salmon Run. Je l’adore et je pense que vous allez adorer aussi. Pour résumer, ce mode ressemble un peu au « zombie » de Call of Duty jouable en coopération à quatre, chacun sur sa Nintendo Switch. Le but est de récupérer des œufs laissés par les poissons après les avoir vaincu. Evidemment, il n’y a pas que des petits poissons dans ce mode, il y a aussi des boss qui apparaissent régulièrement et qui ne sont pas commodes. Il faudra donc se munir de courage, d’esprit d’équipe et surtout de stratégie afin de récolter un maximum d’œufs avant la fin des trois vagues. Ces derniers lâchent d’ailleurs des œufs dorés qui sont notre objectif, nous avons un total d’œufs dorés à récolter, et il faudra donc aller vite avant le temps imparti. Ce mode Salmon Run est une réussite, et quel défouloir même si, après quelques parties, on ressent quand même la répétitivité de celui-ci, à faire via quelques sessions courtes pour ne pas se lasser.


Du fun, de la rage, du jeu

Vous allez y jouer encore et encore

C‘est du Splatoon quoi, et ce deuxième reprend avec brio les codes du premier, avec quelques nouveautés fortes agréables. Que ce soit au niveau des armes, des équipements, des roulades que l’on peut effectuer pour esquiver, c’est du tout bon. Le premier fût une immense surprise et celui-ci une excellente suite, du fun à chaque partie. Même si la rage sera aussi bien présente, je vous l’accorde, attention à vos manettes chéries. C’est bien là le but même et la ligne d’un jeu comme Splatoon, tout son intérêt se focalise sur le multi en ligne et de sa technicité. Et pour ça, je le trouve incroyablement prometteur, surtout lorsqu’on sait que le jeu sera mis à jour pendant au moins deux années. C’est fluide, c’est beau, c’est coloré, ça envoie direct, c’est parfois punitif, mais qu’est-ce que c’est bon ! Les Inklings sont plus beaux que jamais, plus stylés aussi, ça le fait grave. Je suis d’ailleurs surpris de n’avoir pas eu de bugs ou de latences lors de mes sessions, ce qui était le cas sur Wii U avec le premier opus, c’est solide, ça ne bouge pas, on enchaîne rapidement les parties, c’est génial. Et puis, via ces multiples modes de jeu, la compétitivité est omni présente dans ce Splatoon 2, on gagne des objets à échanger contre des bonus, on monte plus rapidement en niveau, on habille intelligemment son perso, de la stratégie avant même que la bataille ait commencée. Néanmoins, il y a quand même quelques trucs un peu chiants, que ce soit le chat vocal via une application ou encore le fait de ne pas pouvoir changer d’équipements sans quitter le match. Mais sinon, ça défonce !


Conclusion : une suite plus que réussie

 

Splatoon 2 ne prend pas forcément de risques mais nous prouve encore une fois que cette nouvelle licence impose et en a dans le ventre. Une vraie suite pour certains, une version 1.5 pour d’autres, chacun se fera son propre avis la dessus, néanmoins, le nombre de nouveautés m’obligent à dire que c’est une nouvel opus. Je retrouve les mêmes sensations de plaisir en y jouant, et le fait d’avoir la possibilité d’y joué n’importe où grâce au concept hybride de la Nintendo Switch apporte pas mal. Le principe est toujours aussi fun, toujours aussi efficace, et ceux qui n’ont pas eu la chance de faire le premier opus n’ont aucune excuse pour ne pas craquer et comprendre le phénomène Splatoon. Je l’ai attendu avec impatience et je suis ravi de l’avoir enfin, et qu’est-ce que je me m’amuse, que ce soit seul, ou même avec certains d’entre-vous. Splatoon 2, le jeu de l’été ? Incontestablement ! Pour vous le procurer : SPLATOON 2 !

Vous aussi vous jouez à Splatoon 2 ?

 

 

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :