Une expérience à ne surtout pas louper

Disponible depuis le 28 avril dernier sur PS4, Xbox One et PC, ce n’est que maintenant que je vous parle de Little Nightmares, développé par le studio Tarsier, connu pour le développement des Little Big Planet 1 et 2, et édité par Bandai Namco. Il y a quelques jours, j’ai publié sur le blog l’unboxing de l’édition « Six » du jeu, et après quelques heures de jeu, j’ai terminé l’aventure. Et forcément, il fallait absolument que je vous donne mon avis le concernant, vous dire ce qu’il me passe par la tête. Etant un grand fan des jeux de plateforme et d’horreur, ce mix des deux m’avait de suite attiré lors de son annonce, mais est-il vraiment convaincant ? Qu’ai-je pensé de ce Little Nightmares ? Voici mon test rien que pour vous les amis, enfin, si vous osez le lire…


Captivant, immersif, visuellement irréprochable

Vous allez sauter au plafond

Premier constat lorsque l’on joue à Little Nightmares, c’est sa direction artistique magnifique, lugubre et malsaine. Pour infos, j’ai opté pour la version Xbox One, et c’est du très lourd. Une esthétique immersive, proche de ce que l’on peut voir dans les films d’animations de Tim Burton (que j’adore particulièrement), bref du très bon. Dès les premiers instants, on fait connaissance avec cette jeune fille mystérieuse au ciré jaune, « Six« , qui, pour je n’sais quelle raison, se retrouve seule, dans le noir, dans l’inconnu le plus total. Heureusement, elle dispose d’une bougie, qui sera notre seule et unique « arme » pour lutter contre les ténèbres et d’y voir un peu plus clair. Et rien que ça, ça donne envie de parcourir le jeu et de ne plus lâcher la manette, surtout que visuellement parlant, c’est hyper réussi. Little Nightmares est sombre, très sombre, détaillé, des décors minimalistes mais profondément réalistes. J’adore ce style d’ambiance et de réalisation, vraiment, et celle de Little Nightmares est vraiment chouette.


Une partie de cache-cache pas si évidente que ça

Qu’allons-nous manger de bon aujourd’hui ?

Vous avez déjà joué à un jeu de plateforme tel que Unravel ou encore Limbo ? Pas de dépaysement, c’est presque la même chose, du moins pour les mécaniques. Le gameplay est plus que classique, Little Nightmares ne révolutionne aucunement le genre et nous propose d’effectuer des actions de bases que l’on retrouve dans tous les autres jeux du même style. On avance, on court, on s’accroupit, on pousse, porte et lance des objets, on grimpe sur les différents décors. De plus, on éclaire notre environnement grâce à notre briquet, évitant sur notre passage pièges, trous, ou encore ennemis. Rien de bien original vous l’avez remarqué, mais ça fait le boulot, et j’en attendais pas plus d’un titre comme Little Nightmares. En revanche, quelques imprécisions assez gênantes viendront corser la chose, que ce soit au niveau de l’angle de caméra pas toujours avantageux ou la maniabilité du personnage hasardeuse par moment. Mais sinon, vous allez prendre du plaisir à découvrir les pièces lugubres et dérangeantes du jeu, promis !


Une expérience fascinante, mais (trop) courte

On en redemande

Je pense à deux dictons : « plus c’est long, plus c’est bon » ainsi que « une courte démonstration vaut mieux qu’un long argumentaire« , et concernant Little Nightmares, je ne sais pas lequel choisir, ou alors un mélange des deux. Il m’a fallut moins de 5h pour terminer le jeu et arriver aux crédits, ce qui peut paraître peu pour certains, mais pour un jeu vendu moins de 20€, c’est plutôt pas mal. Surtout que l’expérience de jeu est originale par son ambiance et son style, est très prenante et agréable à faire. Forcément, quand on aime, on ne compte pas (troisième dicton) et ce sera avec plaisir que je craquerai pour son DLC afin d’augmenter un peu plus le plaisir. Parce que oui, si vous aimez vraiment le genre, vous n’allez pas être déçu du voyage. Rapport qualité/prix excellent, une aventure courte oui, mais captivante.


Conclusion : n’attendez-plus et aidez Six dans son calvaire

Elle a besoin de vous

Personnellement, j’ai adhéré de suite à l’ambiance et au style particulier de Little Nightmares, que ce soit l’ambiance visuelle comme musicale d’ailleurs, qui est très réussie et augmente votre stress selon les passages. Il est vrai qu’il n’est pas exempt de défauts et de reproches dans son gameplay, mais j’ai vite fait abstraction et je me suis même habitué à ses mécaniques pas toujours évidentes. J’aurais aimé que le vice soit un peu plus poussé, ainsi qu’une fin soit moins expéditive, mais sinon, j’ai plus qu’adoré ce Little Nightmares. C’est intelligent, c’est rafraîchissant, c’est surprenant, c’est attachant. On a clairement pas envie que cela se termine, malheureusement, toutes bonnes choses ont une fin (et encore un diction…). Je ne peux que vous le recommander, surtout à un prix aussi attractif et abordable, ce serait dommage de passer à côté et de laisser cette pauvre fillette seule.

Ce test vous a donné envie d’y jouer les copains ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :