Et voilà, nous y sommes, la Nintendo Switch fête (déjà) sa première bougie d’anniversaire. Disponible depuis le 3 mars 2017 dans le monde entier, la Nintendo Switch a fait son petit bonhomme de chemin dans le monde du jeu vidéo, devenant la console de tous les records. J’ai eu la console le jour de sa sortie, j’ai de suite foncé dans mon magasin le plus proche, à l’ouverture afin d’être certain d’avoir la console, les jeux, et les accessoires de lancement qui m’intéressaient. Et depuis ce jour, je ne regrette absolument pas mon achat, bien au contraire. Ça tombe bien, dans cet article, je vais un peu vous raconter mon expérience avec la console, parce que bon, son historique on le connait, pas besoin de le rappeler. Je trouve ça plus intéressant de raconter une histoire personnelle qu’un copié/collé de Wikipédia. Alors, ne perdons pas plus de temps, voici mon bilan personnel avec la console hybride de Nintendo.


Pourquoi avoir craqué pour la Nintendo Switch ?

Déjà parce qu’étant un amoureux du jeu vidéo, je ne pouvais pas passer à côté d’une nouvelle console. Et puis, adorant les produits Nintendo, pas besoin de m’en dire davantage pour passer à la caisse. J’ai craqué pour la Nintendo Switch pour diverses raisons. Déjà pour son concept accrocheur, inédit, qui ringardise la concurrence. Je trouvais et trouve encore ça génial, le fait de pouvoir emmener partout sa console, commencer sa partie chez soi, la continuer dans le bus, la finir en pause déjeuner, mais c’est fort ça ! Et puis forcément, les jeux, parce qu’une console sans jeux, c’est comme une voiture sans roues, ça n’a aucun intérêt. Et notamment un, The Legend of Zelda : Breath of the Wild, mon jeu de l’année 2017. Mon dieu. Quand j’ai eu le jeu entre les mains, je n’avais qu’une seule hâte, rentrer le plus rapidement possible chez moi afin d’y jouer. Et une fois chose faite, je me suis pris une de ces claques dans la gueule, monumentale. J’ai craqué pour la console pour son concept, pour ses jeux, mais aussi pour ce qu’elle pouvait apporter dans mon quotidien. Etant souvent en déplacement, le fait qu’elle soit mobile me plaisait fortement. J’en ai passé du temps avec elle dans les trains, meilleure partenaire du monde. Oui, vous allez me dire qu’il y a des consoles portables qui font le même boulot, et c’est vrai, mais pas aussi bien que la Nintendo Switch je trouve. Et Zelda dans le train : ♥.


Mes jeux Nintendo Switch préférés ?

Mes jeux Nintendo Switch au 8 février

Il y en a tellement, il faut dire que la console de Nintendo a reçu énormément de gros titres lors de sa première année. Je ne m’attendais pas à avoir autant d’ailleurs. Mais ouais, j’ai quand même quelques chouchous, et si ça peut donner envie à certains d’entre-vous de les acheter, j’en suis ravi. Déjà, pour commencer, The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Il est sans doute le meilleur jeu de la console, et pourtant ce n’est qu’un portage Wii U, ce n’est même pas un jeu Nintendo Switch. Mais une telle aventure in the pocket, c’est impressionnant. Avoir une Nintendo Switch sans The Legend of Zelda : Breath of the Wild n’est clairement pas excusable, ne pas tenter l’aventure serait une grossière erreur tellement qu’elle est incroyable, magique. J’ai particulièrement aimé Xenoblade Chronicles 2, et pourtant je ne pensais pas à ce point. Le premier m’avait énormément plu, mais lors des trailers de présentation du deuxième, c’était moins la hype. Mais pourtant, j’ai craqué, et mon dieu que j’ai bien fait, je ne regrette absolument pas. Un autre jeu dans lequel j’ai passé énormément de temps aussi, Super Mario Odyssey et la chasse aux lunes ! Et pareil, que du bonheur. Il est devenu d’ailleurs mon Super Mario 3D préféré, prenant la place de Super Mario 64. Et c’est tellement mérité. Sinon, sur Nintendo Switch j’ai beaucoup aimé ARMS ou encore Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle, grande surprise générale pour ce dernier. Et je n’oublie pas tous ces jeux indépendants, que je teste régulièrement sur Nintendo Switch pour le blog, et qui sont parfaits sur cette machine.


Points forts/points faibles de la console ?

Une console qui n’est pas exempt de défaut

Commençons par les points forts, et il y en a. Après un an de service, la Nintendo Switch est devenue une console indispensable dans mon quotidien, dans ma vie perso, dans ma vie professionnelle, mais aussi ici-même, pour le blog. Sa mobilité est son plus grand atout, pouvoir jouer à son jeu n’importe où, n’importe quand, ça en jette énormément. Je ne me lasserais jamais de cette feature, et qu’est-ce que j’aimerais avoir la même chose pour mes autres consoles sans avoir à acheter des accessoires supplémentaires. J’veux dire, depuis que la Nintendo Switch est de sortie, j’ai beaucoup moins joué avec ses congénères, parce qu’elle ne peut pas se « décrocher » de la télé. Donc forcément, gros point pour la Switchounette. Pouvoir partager les Joy-Con, jouer à plusieurs sur la tablette, en mode table, c’est juste du bonheur. Deuxième point fort, une console portable puissante, et ça c’est chouette. Parce que bon, ça va bien cinq minutes de la résolution de la 3DS, et c’est d’ailleurs difficile pour moi de revenir en arrière. Avoir de tels jeux en mode portable, c’est impressionnant, clairement. Autre point positif, son look. Je la trouve très séduisante, on est loin de l’allure cheap de la Wii U, on est face à un bel objet, qui a de l’allure. Et il faut dire que les Joy-Con aident aussi pas mal, avec ce choix de couleur, qui j’espère s’intensifiera au fil du temps.

Et il y a tant d’autres points forts sur cette console, mais passons au points faibles si vous le voulez bien. Sa fragilité, du moins lorsqu’on l’insère dans le dock, je suis toujours très impressionné quand je vois les pubs de la console, avec cette main qui insère la console du premier coup sans l’abîmer. Non non, moi je prends mon temps, j’ai mis un film de protection, parce que les rayures, non merci. Autre point faible, son autonomie sur certains jeux, qui varie entre 3h et 5h, ce qui est au final pas si mal que ça je trouve, surtout que c’est rare que l’on joue à plus de 5h d’affilé à un jeu en mode portable. Mais c’est sans doute un point faible. Et je pense aussi à son menu, qui malgré le fait qu’il soit simpliste, épuré, manque quand même de quelques fonctions, qui arriveront (je l’espère) un jour. Comme la personnalisation avec des thèmes, des fonds d’écran etc. Après, je m’en cogne d’avoir Netflix, YouTube et compagnie sur Nintendo Switch, je n’en vois pas l’intérêt, mais j’avoue que quelques fonctions supplémentaires, ce serait chouette !


Ce que j’attends pour la suite ?

Nintendo Labo, qui arrive en Avril prochain

Une deuxième année aussi folle et intense que la première. Et c’est bien parti, avec de gros jeux qui arrivent, notamment le prochain Pokémon, Octopath Traveler, Metroid Prime 4 ou encore Bayonetta 3. Sans doute que certains de ces jeux ne sortiront pas en 2018, peut-être début 2019 je ne sais pas, mais à mon avis, on aura bien de quoi patienter en attendant. Vu le succès incroyable de la machine, le soutien des éditeurs tiers, la forte présence des jeux indépendants, on risque de passer énormément de temps lors de cette deuxième année, sur Nintendo Switch. J’attends des jeux, des exclusivités, mais surtout des jeux qui utilisent parfaitement tous les aspects de la machine. Je trouve d’ailleurs que certaines fonctionnalités ne sont pas assez exploitées, notamment les vibrations HD ou la camera intégrée au Joy-Con droit. Et j’aimerais vraiment qu’elles soient davantage utilisées, ce qui sera le cas en avril prochain, avec les créations du Nintendo Labo d’ailleurs. Je veux des nouvelles licences aussi fraîches et intéressantes que Splatoon et ARMS, que Nintendo et ses équipes continuent sur cette lancée. Des remakes et des portages, on ne pourra pas passer à côté, et c’est une bonne chose pour ceux n’ayant jamais fait les jeux auparavant. Je veux des nouveaux accessoires, pour utiliser la console d’une nouvelle manière. Je souhaite également que l’interface et les fonctions online soient plus attractives, on approche dangereusement de l’abonnement payant de Nintendo, et j’espère que j’en aurais pour mon argent. Et puis, je leur souhaite que du succès, autant qu’en 2017, avec des jeux aux multiples records, des ventes astronomiques, et toujours une méga-hype lors des Nintendo Direct. Une belle année arrive pour nous, fans du jeu vidéo.


Conclusion : première année réussie pour la Nintendo Switch

Bon anniversaire Nintendo Switch

La Nintendo Switch ne redouble pas et passe à la classe suivante, avec les félicitations des professeurs. Bah oui, bien évidemment que je valide cette première année avec la Nintendo Switch, depuis qu’elle est arrivée, j’ai énormément de sollicitations, des demandes de tests, j’en suis très fier. Ce qui me fait encore plus plaisir, c’est le fait d’y jouer avec mes proches, ma famille, mes amis. Le jeu vidéo est parfois assez mal compris par le grand public, j’ai d’ailleurs eu énormément de discussions et de débats, qui trouvent encore que le jeu vidéo reste solitaire, une activité enfermée. Et avec la Nintendo Switch, ils ont eu une toute nouvelle vision de la chose. Le fait d’y jouer n’importe où, n’importe quand avec n’importe qui, et de manière facile, accessible, ça change tout. Certains membres de ma famille ont même craqué pour la console après avoir testé la mienne, pourtant réticents à première vue. Mais la magie Switch opère assez facilement, et c’est une très bonne chose pour la console. Loin de ce que fait Xbox ou PlayStation, c’est ce qui donne envie d’aller voir l’autre concurrent, celui qui ne jure pas par les graphismes HD/4K, mais par ce qui est essentiel lors qu’on parle de jeu vidéo : le plaisir de jouer. Et c’est ce qui fait toute la différence. Bref, pour terminer, je suis plus que conquis par la machine, ravi de pouvoir jouer à tant de jeux qui resteront pour certains, des chef d’œuvres de leur génération. Si vous n’avez toujours pas craqué pour la Nintendo Switch, je vous la conseille vivement. Surtout maintenant, avec ce large choix de possibilités. En tout cas, joyeux anniversaire Nintendo Switch, joyeux anniversaire The Legend of Zelda : Breath of the Wild, ainsi qu’à tous les jeux du lancement. On souffle avec grand plaisir votre première bougie !

Et vous, vous avez craqué pour la Nintendo Switch ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

3 thoughts on “Un an de Nintendo Switch, bilan personnel

  1. Cet article de l’amour ! J’adore le passage quand tu voulais rentrer chez toi pour essayer BOTW 🙂 Tu m’aurais vu moi, tu aurait penser avoir affaire à une bête furieuse ahah ! Joyeux anniversaire Nintendo Switch que j’aime déjà après 1 petit mois d’acquisition, hé oui <3

      1. J’étais moi aussi dans le bus, avec le sac à enseigne bleue collé contre moi en mode « touchez pas, grrrrrr » ahah 😀

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :