Qu'est-ce que j'ai adoré ce jeu

Disponible sur toutes les consoles depuis un bail, Guacamelee! Super Turbo Championship Edition nous fait l’honneur de venir faire un petit coucou sur Nintendo Switch. Annonces surprises de cette semaine, les deux volets de Guacamelee! sur la console hybride de Nintendo, sympa ça. Drinkbox m’a gentiment envoyé un code Nintendo Switch afin que je puisse le tester et donner mon avis ici-même. Et après plusieurs heures, j’ai terminé Guacamelee! Super Turbo Championship Edition. 10 ans après tout le monde, je vous donne mon ressenti sur le jeu, ce que j’en ai pensé dans les moindres détails. Alors les amis, installez-vous bien, attachez votre ceinture, nous allons décoller destination le soleil et le guacamole, vamos amigos !


Il était une fois, Juan Aguacate

Fais un sourire, allez, c’est pour le blog

Lui c’est Juan Aguacate, un catcheur qui n’est, de base, qu’un simple fermier. Amoureux depuis un lustre de la belle fille d’El Presidente, il se fait tuer en voulant empêcher le kidnapping de sa bien aimée d’un vilain squelette au nom de Carlos Calaco. Mais Juan Aguacate n’a pas dit son dernier mot, dans une autre dimension, mort, il fait la rencontre d’un esprit légendaire et d’un étrange masque de catcheur magique, qu’il récupère, porte sur sa tête, et revient à la vie sous la forme d’un luchadorJuan Aguacate décide d’utiliser ses nouveaux pouvoirs afin de sauver la vie de sa chère et tendre, d’un terrible sacrifice préparé par Carlos Calaco et ses sbires. Il va y en avoir de la castagne, beaucoup de tacos vont se briser en deux, Juan n’est pas revenu du pays des morts pour rigoler.


C’est beau, c’est chaud, c’est rigolo

Énormément de références dans Guacamelee

Première chose qui nous frappe quand on joue à Guacamelee! Super Turbo Championship Edition, c’est l’ambiance visuelle et auditive. On est de suite en plein voyage sous le soleil, une ambiance mexicaine omniprésente règne, avec toutes ces couleurs, ces détails, les ombres, la végétation, on est bien quoi. Et les musiques, oh oui les musiques, juste magnifiques. On s’y croirait, on a envie de danser la samba, de faire claquer les castagnettes, une OST rythmée, chaude et attractive. Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est magnifique, un platformer 2D aux multiples tableaux, une direction artistique de qualité, sublimée par une ambiance musicale endiablée. Et en plus d’être joli, et bien il est drôle le Guacamelee!, en effet, un humour décalé avec des références flagrantes de jeux vidéo ou de films. Soyez prêts à trouver un Mario par ici, un Métroïde par là, j’ai trouvé ça très sympa, ça m’a bien captivé !

Tu reconnais ?

Un gameplay très agréable

Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, le gameplay de Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est simple, mais comme la plupart des jeux du genre, s’enrichit au fil du temps. Au départ, notre catcheur n’a pas énormément de possibilités pour attaquer et se défendre, il cogne, il esquive, il attrape et balance ses ennemis au loin. Mais vous allez voir, plus il va avancer dans l’aventure, plus il va obtenir de précieux pouvoirs, et là, ça va barder ! Comme un bon Metroid-like qui se respecte, le gameplay de Guacamelee! est labyrinthique, on passe de « salle » en « salle », une grande carte nous permet de voir où l’on se situe, on peut également se téléporter de zone en zone si besoin. Personnellement, j’ai trouvé le gameplay très bien foutu, c’est facile à prendre en mains, efficace, certes un peu de déjà vu, mais on s’en fout un peu, le principal c’est que ça fonctionne. C’est fluide, ça s’intensifie au fur et à mesure, pas de chichi.


Une « Super Turbo Championship Edition » sur Switch

De nouvelles zones vous attendent

Si comme moi tu découvres Guacamelee! avec cette version Nintendo Switch, et bien saches que tu disposeras d’une version complète du titre. Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est une update ++ du titre original, avec des nouveaux coups, deux nouvelles zones, des nouveaux ennemis et un boss supplémentaire. En plus de ça, vous avez le droit aux DLC de base, avec des costumes ainsi que le monde Infierno où il y a 17 défis maléfiques à réaliser. Autant te dire que tu as de quoi faire si jamais tu souhaites faire Guacamelee! à 100%, si ce n’est pas le cas, le jeu t’occuperas un peu moins de 8h en ligne droite. Mais autant prendre son temps, et le 100% dans un jeu tel que Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est limite obligatoire afin de voir tous les secrets qu’il cache.


Conclusion : me encanta Guacamelee!

Un excellent titre bourré de bonnes idées

Et bien, je suis vraiment très content d’avoir rattrapé mon retard, Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est un excellent platformer, un excellent jeu tout court. Gros points positifs du titre, sa direction artistique qui tue sa race, bravo Drinkbox, vous avez fait du beau boulot. Et ne parlons pas de l’OST qui nous donne envie de danser la salsa à chaque écoute. Je n’ai clairement pas trouvé de points négatifs, je n’ai pas eu de sentiment de gêne ou de frustration, c’était top à découvrir, et sur Nintendo Switch, dans son lit en mode portable, ça le fait. En tout cas, si vous n’aviez jamais eu l’occasion de le faire, c’est sans doute le bon moment. Que ce soit sur Nintendo Switch ou ailleurs, je ne peux que vous le recommander. Une bonne surprise !

Et vous, vous y avez joué ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :