Enfin, Dark Souls dans tes chiottes

Il était une fois, un jeu hautement diabolique, à la réputation d’être sans pitié, déjà disponible sur PS3, Xbox 360, PS4, Xbox One et PC, faisant son apparition pour la toute première fois sur Nintendo Switch. Son nom ? Dark Souls Remastered les gars, enfin voyons, tu as dû cliquer sur l’article, fais pas genre il y avait du suspense. Et oui, vous l’avez surement vu sur les réseaux, je passe mon temps à jouer à Dark Souls Remastered en ce moment, Dark Souls Remastered dans mon lit, Dark Souls Remastered sur mon canapé, Dark Souls Remastered bientôt dans mes chiottes (j’attends juste une grosse envie afin d’y rester longtemps…), bref Dark Souls Remastered partout. C’est la promesse de la console hybride de Nintendo, pouvoir embarquer son jeu n’importe où facilement, quand on veut, où l’on veut. Transporter Dark Souls Remastered est-ce une partie de plaisir ? Ça le fait ou pas ? C’est la grande question du jour les cocos, et voici ma réponse rien que pour vous, quelle transition magnifique.


Welcome to the hell baby

La souffrance sera une partie de plaisir

Vous hésitez à parcourir pour la première fois les lieux sombres et cauchemardesques de Dark Souls Remastered ? Vous avez bien raison, parce que vous allez en chier un maximum, comme ça vous êtes prévenus. Dark Souls Remastered c’est pas de la gnognotte, c’est un action-RPG réputé comme étant difficile, punitif, complexe à maîtriser, terriblement périlleux. Et bien c’est le cas, tout à fait, j’avais déjà joué auparavant au jeu sur PC, j’avais d’ailleurs réussi à finir le jeu avec (beaucoup) de mal, et je peux vous dire que dans mon cerveau, il y a eu un avant et un après Dark Souls. Et comme je suis un grand malade, un véritable psychopathe qui adore souffrir (hummm…), et bien je remets le couvert avec cette version Remastered. Et croyez-moi, je souffre encore, mais quelle jouissance ultime. Dark Souls Remastered ne fait pas dans la demi-mesure, il n’est pas venu ici pour blaguer okay ? Et tant mieux pour nous, car tout son potentiel se cache dans ce suspense continu, cette course contre la mort que l’on tente désespérément de gagner. Mais, elle nous rattrape toujours dans Dark Souls Remastered, toujours…

Attention, toujours rester sur ses gardes…

Vous allez créer votre personnage, homme ou femme, chevalier, voleur ou encore bandit, qui vous accompagnera durant tout ce calvaire. Vous allez parcourir de nombreux lieux, sans aucune indication, pas de carte, rien. Lâché en pleine nature, il faudra vous débrouiller par vos propres moyens, trouver de l’équipement dans un premier temps afin de combattre les ennemis sur votre passage. Récolter leurs âmes, monnaie d’échange du jeu, qui vous permettra d’augmenter votre expérience, et bien plus encore. Des squelettes, des fantômes ou encore des rats géants,  vous croiserez une multitude de monstres lors de votre quête. Attention, prenez garde, lorsque vous mourrez, vous perdez toutes les âmes accumulées, direction le dernier feu de camp trouvé, point de sauvegarde et d’upgrade du jeu, il faudra retourner sur le lieu de votre mort pour les récupérer. Mais attention, si vous mourrez avant d’y être retourné, elles seront perdues à jamais. Tu comprends maintenant pourquoi c’est dur hein ? Et ces « petits monstres » ne sont qu’un tout petit rikiki aperçu, il y en a des bien plus gros, des bien plus forts, soyez prêts !


L’enfer à portée de main

Très joli pour un portage portable

Je n’arrive toujours pas à croire que c’est possible, Dark Souls Remastered dans ta poche, quelle expérience géniale. La version Nintendo Switch a eu du retard, sortie en période d’Halloween, plusieurs mois après les autres, bon, c’est moyen. Mais quand on voit le résultat final, et bien on a bien fait d’attendre. Je ne pouvais pas y jouer autrement que sur Nintendo Switch cette fois-ci, j’avais l’envie de retourner dans ce cauchemar sur la console hybride de Nintendo, déjà parce qu’avoir un tel jeu sur une console Nintendo n’est pas courant, et puis j’étais aussi très curieux de voir comment tourner le jeu sur une machine moins puissante que ses concurrentes. Bon, je vous préviens de suite, forcément c’est moins joli que sur PS4, Xbox One et PC, on est sur une tablette les gars. Mais ce n’est pas non plus dégueulasse attention, je trouve le portage très réussi. 30 FPS au lieu de 60 FPS chez les autres, si tu es comme moi et que tu t’en branles des résolutions tout ça tout ça, tu seras qu’heureux d’y jouer sur Nintendo Switch. En tout cas c’est mon cas, je redécouvre le jeu avec un autre regard, confortablement installé dans mon lit la plupart du temps, et ça fonctionne très très bien. Pas de ralentissements, rien de tout ça, que ce soit en mode TV ou en mode portable, dans les deux cas ça fait correctement le job, une très bonne version.


C’est dans l’échec qu’on apprend

Vous allez faire la connaissance de beaucoup de monde…

Le titre de ce paragraphe résume parfaitement ces sentiments que vous allez avoir en jouant à Dark Souls Remastered, de la rage, de la déception, de la frustration, mais aussi du soulagement, de la réussite et surtout, de la fierté d’y être arrivé. C’est vraiment un cocktail de sensations incroyables lorsqu’on joue à un Dark Souls, surtout que le premier opus n’est pas forcément le plus simple de la saga. Vous allez mourir, encore, encore et encore, mais vous allez apprendre de vos erreurs, vous allez mettre en place de nouvelles techniques, augmenter un peu vos équipements, votre santé, votre endurance. Et si ce n’est toujours pas assez, vous allez encore une fois vous perfectionnez, jusqu’à ce que vous mettiez K.O votre adversaire. C’est totalement ça l’esprit Dark Souls, ce sentiment de réussite incroyable, genre t’es le plus fort du monde quoi, ça fait un bien fou. N’oubliez pas que vous pouvez mourir n’importe quand, par un piège, à cause d’un monstre, par le poison ou encore tant de possibilités que je vous laisse découvrir par vous-même, alors quand on arrive à se débloquer, ouais on est grave content, ça fait plaisir, la magie Dark Souls.


Conclusion : à (re)découvrir d’urgence

Merci From Software et Bandai Namco pour ce portage de qualité

Si tu as une Nintendo Switch et que tu veux pimenter tes soirées gaming, je ne peux que te conseiller Dark Souls Remastered, une version moins jolie que les autres certes, mais tellement plus confortable. Constater qu’un jeu tel que Dark Souls Remastered tourne aussi bien sur une console comme la Nintendo Switch est une véritable prouesse, et ça fait bien plaisir d’avoir ce genre de jeu sur une console Nintendo. En espérant que les ventes suivent, donnant envie à From Software et Bandai Namco de sortir les autres opus de la saga dessus, permettant à tous les joueurs Nintendo Switch de découvrir une saga magnifique. Une saga avec une ambiance sombre, pesante, à l’architecture incroyable, avec ce sens du détail unique et une OST à mourir sur place. Dark Souls Remastered est mon jeu du moment, je meurs très souvent, mais putain qu’est-ce que j’adore ça, et vous aussi vous allez prendre du plaisir, laissez-vous tenter, la mort n’est plus bien loin.

Tu vas tenter l’expérience Dark Souls Remastered ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :