Attention, ce n'est pas si simple que ça...

Nouveau test tout beau tout chaud sur le blog, et aujourd’hui je vais vous dévoiler mon avis sur le jeu Toki. Célèbre die and retry sorti fin des années 80 sur borne d’arcade, qui fait cette fois son grand retour en exclusivité sur Nintendo Switch. Je ne connaissais absolument pas le jeu avant son remake, alors c’était l’occasion pour moi de le découvrir dans de parfaites conditions grâce au retrollector que vous pouvez découvrir dans son bel unboxing. Alors, c’est comment Toki ? Bien ? Pas bien ? Je vous en parle juste en dessous les amis, bonne lecture !


Encore une histoire de kidnapping

Oh non, la pauvre demoiselle est capturée

Pour faire simple car l’histoire n’est pas bien longue, Toki est un guerrier qui profite de son temps libre avec sa femme Miho. Lors d’une simple, un sorcier prénommé Vookimedlo ainsi qu’un démon au nom de Bashtar, kidnappent Miho et par a même occasion, transforment Toki en chimpanzé, rien que ça. Terminé la belle gueule et les muscles saillants, bonjour les poils et l’allure d’un singe. Un héros qui doit sauver une belle et jeune femme des griffes de méchants pas beaux, rien d’original on est d’accord, du déjà-vu, mais c’est clairement pas le plus important dans ce Toki, cela reste anecdotique. Ce qui nous intéresse davantage c’est tout ce qui va suivre…


Des graphismes magnifiques, dessinés à la main

Et voici Toki une fois transformé en chimpanzé

À l’occasion de cette réédition sur Nintendo Switch, le jeu a été totalement redessiné à la main par le talentueux Philippe Dessoly, et une chose est sure, c’est que c’est magnifique. Des décors soignés, divers, colorés, ça fait du bien aux yeux. On passe par de nombreux tableaux, de la jungle sauvage et verdoyante au niveau aquatique dans de l’eau bleue et transparente, je suis très fan de cette direction artistique. Une bande dessinée qui prend vie devant nos yeux, un régal. Visuellement, j’adore, et concernant la bande sonore, c’est aussi du très très lourd. On est de suite captivé par ce qu’il se passe, on est dans le truc tout de suite, la magie opère facilement et rapidement. La bande-son a été réorchestrée par Raphaël Gesqua, et pareil que pour les graphismes, c’est plus que réussi !


Un die and retry exigeant et addictif

Qu’est-ce que j’ai horreur des niveaux aquatiques…

Concernant le gameplay, Toki est un die and retry, c’est à dire que vous allez facilement mourir, et recommencer. C’était clairement la mode ce style de jeu à l’époque sur bornes d’arcade, il était simple d’échouer de nombreuses afin de remettre une petite pièce dans la machine. Heureusement que cette fois, plus besoin de ça pour continuer la partie, vous allez avoir un stock de vies assez conséquente, afin de réussir à sauver votre belle et tendre. Il faudra apprendre de ses erreurs, connaitre sur le bout des doigts les niveaux afin de les réussir et d’avancer dans votre périple. Sachez que cela ne va pas être simple (en tout cas moi, j’ai galeré j’avoue haha), et même en mode facile, car oui, si vous le souhaitez, vous pouvez augmenter la difficulté, afin d’ajouter encore plus de challenge. Toki dispose de 6 niveaux, c’est assez peu, on peut terminer le jeu rapidement, mais ce qui est bien c’est de tenter de les finir dans tous les modes de difficulté, et là ça se complique. Mais ne vous inquiétez pas, Toki sait bien se défendre, il a la possibilité de cracher des boules de lumières afin d’attaquer ses ennemis, ainsi que de sauter sur eux, comme Mario sur des Goombas. Les déplacements sont lourds, c’est voulu, pas évident à maîtriser au départ, mais une fois chose faite, c’est les doigts dans le nez, ou presque…


Un retrollector qui fait la différence

Retour sur l’unboxing du jeu

La chose qui m’a le plus motivé dans l’achat de Toki, c’est bien évidemment le retrollector, édition collector du jeu bien garnie. Et surtout la borne d’arcade à monter soi-même, parfaite pour donner l’illusion de jouer comme avant. Et quel bel objet, cela rend le jeu encore plus fun. J’étais comme un gosse en jouant sur cette borne d’arcade miniature, un petit côté Nintendo Labo qui m’a bien convaincu et que je recommande. Sur la télé, c’est sympa, mais en mode portable, dans cette borne d’arcade, c’est encore mieux, faites-moi confiance !


Conclusion : on achète les yeux fermés

Un bond dans le passé très agréable

Qu’est-ce que ça fait du bien de jouer le temps de quelques instants à un jeu comme Toki. Que vous soyez débutants ou néophytes, Toki arrivera surement à vous plaire. Le jeu est très joli, la difficulté est présente, vous allez devoir recommencer de nombreuses fois, mais ce n’est pas grave, on y retourne aisément. L’aventure du chimpanzé est un peu courte je dois le reconnaître, mais vous pourrez tenter de la boucler autant de fois que vous voulez. Le sentiment de nostalgie fonctionne chez les moins jeunes d’entre nous et séduira sans problème les plus jeunes. Et rien que pour son édition collector, c’est de l’instabuy. Vous pouvez le commander sur Amazon via le lien sponsorisé en dessous, une partie de votre achat servira à l’organisation de concours, comme d’habitude ! Merci Microids et Just for Games !

Vous avez craqué pour Toki ou pas ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :