Hâte de jouer au DLC

Arrivé chez nous le 29 janvier dernier, Kingdom Hearts III était l’un des jeux les plus attendus de cette année 2019. Quand tu penses que Kingdom Hearts II est sorti en 2005 sur PlayStation 2, même s’il y a eu une multitude d’opus entre les deux pour combler le vide intersidéral, et bien ça fait longtemps quand même pour les fans. Perso, je n’ai pas attendu aussi longtemps, j’ai réellement découvert la saga grâce aux compilations sur PlayStation 4, forcément ça réduit l’attente. Mais j’étais quand même très impatient de pouvoir jouer à ce troisième opus, qui, je l’espérais, était au-delà de mes espérances. Aujourd’hui, Kingdom Hearts III est bien réel, un vrai de vrai, malheureusement, toutes bonnes choses ont une fin, j’ai terminé le jeu, avec une certaine nostalgie. Et c’est à chaud, maintenant, que je vous donne mon avis sincère, sur cette belle aventure qu’est Kingdom Hearts III. Voici mon test !


Flavien, Sora-tu nous raconter l’histoire ?

Quel plaisir de retrouver Sora et sa clique

Vous le savez, je n’aime pas trop rentrer dans les détails concernant les scénarios et les intrigues des jeux. Déjà par respect pour ne pas vous spoiler, mais aussi parce que tout ça mérite d’être vécu. Mais pour résumer sans trop en dire, Kingdom Hearts III clôture parfaitement l’intrigue des opus précédents. Sora, Donald, Dingo et les porteurs de Keyblade se préparent pour l’affrontement final contre Xehanort, le grand méchant pas beau de la saga. Bien évidemment, il va se passer pas mal de choses, quelques rebondissements sont au programme, des révélations surprenantes (notamment la toute dernière scène du jeu #choqué…) et j’en passe et des meilleures.

Dingo et Donald toujours présents ♥

De (très) nombreuses scènes cinématiques vous attendent dans Kingdom Hearts III, certaines permettent d’avoir des réponses aux questions que l’on pouvait se poser dans les précédents opus, mais aussi d’autres qui sont vraiment inutiles, un chouilla bouche-trous. Dans tous les cas, elles sont bien présentes et sont toujours impeccables, très soignées, sans aucune bavure. J’avoue que ça m’a bien fait plaisir de retrouver cette ambiance unique, ce charme que possède la saga, grâce à tous ces personnages emblématiques, gentils ou méchants, qui apportent ce petit quelque chose qui fait toute la différence. L’histoire de Kingdom Hearts III n’a rien de compliqué lorsqu’on a fait les opus précédents, même s’il m’a fallu du temps pour tout remettre dans l’ordre à cause d’un trop long moment sans Kingdom Hearts. Globalement, on en a pour notre argent, aucune déception de ce côté-là, du grand art !


Un régal pour les yeux et les oreilles

C’est juste magnifique, vraiment

Je me souviens à quel point Kingdom Hearts II m’avait captivé par ses graphismes, sa direction artistique et sa bande sonore (Twilight Town ♥) et bien Kingdom Hearts III est aussi doué dans le genre. C’est du pur bonheur, l’impression de redevenir un enfant le temps de quelques heures, c’est vraiment la sensation que j’ai à chaque fois que je joue à un Kingdom Hearts, et notamment à ce troisième opus tellement qu’il est impressionnant graphiquement. Voyager à travers de nombreux mondes de Disney, plus incroyables les uns que les autres (petite préférence pour le monde de Pirates des Caraïbes et de Raiponce). De sublimes décors peu importe le monde que vous visitez, de superbes panoramas comme celui sur l’image ci-dessus, un délice ! Et qu’est-ce qu’ils sont grands, je ne m’attendais pas à autant, étant habitué à la linéarité des anciens Kingdom Hearts. Et les musiques, oh mon dieu que c’est du bonheur les amis, j’ai eu direct le smile en entendant les notes de Toy Story par exemple, bon, un peu moins lorsque la musique est en boucle depuis 2h mais on y reviendra dans la conclusion haha. Kingdom Hearts III c’est un peu un dessin animé dont on est l’acteur, j’aurais été fou de connaitre un tel jeu plus jeune tellement que c’est impressionnant, incroyable !


Le pouvoir de la Keyblade soit avec toi

Un gameplay énergique, plus simplifié

Une fois la manette entre les mains, ceux ayant déjà fait les précédents Kingdom Hearts, on retrouve nos repères très vite et facilement. Kingdom Hearts III dispose d’un atout essentiel et qui explique pourquoi c’est aussi simple d’y jouer, la souplesse et l’agilité de Sora qui fait toute la différence. J’en ai d’ailleurs longuement discuté avec quelques fans de la licence, et notre avis est le même, c’est beaucoup mieux ainsi. Grande nouveauté de ce troisième opus pour Sora, on a la possibilité de marcher sur les murs, ce qui apporte un tout nouvel angle de combat mais aussi de progression. On peut également s’aider des poteaux et autres lampadaires afin de tourner autour, permettant de faire quelques dégâts rapides etc. C’est vraiment très plaisante de jouer à cet A-RPG qu’est Kingdom Hearts III. Malheureusement, même si le gameplay a été rehaussé par de nombreuses bonnes idées, côté challenge, on repassera. Je n’ai pas réellement rencontré de difficultés en jouant à Kingdom Hearts III, que ce soit contre les ennemis ou les boss de fin de niveau. En même temps, comment ne pas être écrasé par Sora avec tout ce qu’il possède pour se défendre ?

Allez, viens dans ma charrette

Entre les nombreuses Keyblades que l’on va recevoir durant toute l’aventure, avec la possibilité d’augmenter les stats de chacune. La magie avec de nombreux sortilèges de feu, d’eau ou encore de foudre prêts à l’emploi. Les « liens« , invocations de quelques guests de Disney permettant de balancer leurs talents, ou encore les « super-attaques« , comme celle de la Keyblade du monde d’Hercule que vous voyez sur l’image, qui s’activent une fois un nombre de combo atteint. Autant vous dire que Sora et sa bande ont très peu de chance de ne pas réussir leur quête avec cette panoplie d’armes et de sortilèges qu’ils possèdent. Pauvres sans-cœurs, vous allez dérouiller comme jamais.


Gummi Gummi more

Le retour des vaisseaux Gummi…

Les fans le savent, les phases en vaisseaux Gummi n’ont jamais été une partie de plaisir dans le premier Kingdom Hearts. Puis, on s’est rendu compte que dans le deuxième opus, ce n’était toujours pas le cas. Mais dans le troisième épisode, et bien, ça commence quand même à être intéressant voire même amusant parfois. Si si, je vous assure, il m’est arrivé d’apprécier les voyages en vaisseau dans Kingdom Hearts III, suis-je fou ? Oh non hahaha, quoi que… La vérité c’est que les voyages en vaisseau ont une réelle utilité cette fois, comme l’exploration à la recherches d’items pour personnaliser votre engin, de trésors et de collectibles, mais aussi des combats spatiaux contre des boss. Un semi open-world dans l’espace, qui vous occupera un bon moment si vous comptez tout collecter, si jamais vous avez le courage !


Une bonne durée de vie au programme

Sora risque de vous accompagner un bien long moment

Comptez une vingtaine d’heures pour ceux voulant tracer, faire une ligne droite direction l’affrontement final sans fouiner les recoins, et doubler la mise pour ceux voulant faire du 100%. Mais rusher un jeu tel que Kingdom Hearts III serait vraiment dommage, déjà parce que ça fait un bail que l’on attend ce titre, mais aussi pour tous les secrets qu’il cache dans les recoins des différents mondes. Il faudra bien fouiller partout afin de récupérer les emblèmes cachés, les ingrédients pour créer les recettes du bistrot ou encore des mini-jeux que je vous laisse découvrir par vous-même. J’ai terminé le jeu mais je compte bien reprendre un peu de Kingdom Hearts III comme désert tellement qu’il est délicieux, mais il ne faut pas abuser des bonnes choses, j’y ai joué par petites sessions, déjà pour ne pas me lasser car cela peut devenir assez répétitif, mais aussi pour faire durer le plaisir, et j’ai bien fait on dirait, j’ai surkiffé l’aventure !


Conclusion : du très bon Kingdom Hearts

Merci Tetsuya Nomura pour ce chef d’oeuvre

Toutes les bonnes choses ont un fin malheureusement, et c’est le cas pour Kingdom Hearts III, qui clôture comme il faut cette belle et compliquée aventure. J’ai passé de très bons moments sur ce jeu, qui dispose de tant de qualités comme vous avez pu le lire précédemment. Kingdom Hearts III a aussi ses petits défauts selon moi, comme sa trop grande présence de scènes cinématiques, avec trop de blabla inutiles parfois, la non-présence de personnage de l’univers Final Fantasy, le monde de Toy Story tellement frustrant (je voulais visiter la maison d’Andy moiiiii…) ou encore la répétitivité des musiques qui peut vraiment être pénible à la longue. Mais sinon, c’est un excellent opus, pas forcément mon préféré malgré toute la richesse qu’il dispose (KH2 for ever) mais il reste quand même très bon ! Une direction artistique magnifique, retrouver l’ensemble des personnages dans un seul et même jeu est un pur bonheur, ou encore ce gameplay fluide et efficace avec ses nombreuses possibilités. Merci Square Enix et merci Tetsura Nomura pour ce Kingdom Hearts III époustouflant !

Votre avis concernant Kingdom Hearts III ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :