Ce serait une grossière erreur de ne pas y jouer

Grâce à la team Koch Media, j’ai eu l’occasion de tester et surtout de terminer Judgment, exclusivité PS4, dernier bébé du studio Ryu Ga Gotoku (Yakuza). Judgment est un spin-off de la saga Yakuza, perso je n’ai jamais joué à la saga auparavant. Mais vous étiez extrêmement nombreux à me conseiller ce Judgment, alors je me suis lancé ! Et après plus de 30 heures de jeu, il faut dire que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher la manette, et bien j’ai vu le générique de fin. Ce thriller qu’est Judgment m’a complètement captivé. Mais genre vraiment. J’ai eu vraiment de la peine de voir que j’avais fini l’aventure, mais ça en valait la peine ! Du coup, je vous donne 5 bonnes raisons de jouer à Judgment, passer à côté serait une grossière erreur.


#1 – Une histoire digne d’un excellent polar

Une histoire de meurtres pas comme les autres…

Si tu veux garder un peu de surprises, je t’invite à scroller l’écran et passer à la suite, car je vais te parler de l’histoire du jeu. Dans Judgment, on y incarne un ex-avocat, Takayuki Yagami, qui voit sa vie basculer en 2015 lorsque un client est accusé du meurtre de sa petite amie à peine acquitté. Ça le fait moyen, tu libères une personne d’un crime, pour qu’un autre suive. Du coup, la réputation et le moral de notre Yagami en prend un coup, et il décide d’arrêtait tout, pour devenir détective privé. Et là, il va s’en passer des choses pas très catholiques pour notre héros dans la ville de Kamurocho. Des affaires de meurtres, de clans, de Yakuzas, de vols, d’argent, bref, la vie de détective privé n’est pas de tout repos.

Mais c’est tant mieux, car l’histoire de ce Judgment est pleine de rebondissements, impossible de s’ennuyer tellement qu’on est à fond dedans. Digne d’un excellent polar avec du suspense, des révélations, des coups d’éclats, des surprises, et une fin, wow, je n’ai rien vu venir. Des personnages attachants, que l’on apprend à connaitre tout doucement. Au départ, c’est assez difficile de tout associer tellement que le casting est large. Mais petit à petit, on y arrive, ça vient tout seul, et quel plaisir que c’est de suivre tout ça. Un gros kif !


#2 – Un gameplay qui a du punch

Ah ouais, les combats c’est quelque chose

Concernant le gameplay, et comme c’était ma première fois avec un titre issu de l’univers Yakuza, j’ai été hyper surpris de voir toutes les possibilités que l’on avait. Takayuki Yagami est un détective, mais n’importe lequel hein. Genre il ne se laisse pas faire du tout. Tu vas très régulièrement retrousser tes manches afin de foutre quelques ennemis au sol. Et les combats, oh my god, je ne m’y attendais pas du tout haha. Des acrobaties de dingue, tu peux utiliser de nombreux objets à proximité pour déclencher quelques scènes de combat incroyables. Des enchaînements de jambes, des sauts sur les murs, des combos super-puissants, franchement, t’es clairement pas prêt à ce qu’il va se passer.

Et ce n’est pas tout, car se battre c’est bien, mais un détective privé se doit d’être discret parfois. Dans Judgment, tu auras aussi l’occasion de faire des filatures, dans les rues animées de Kamurocho. Tenter d’être le plus invisible possible, afin d’espionner des clients douteux, j’ai adoré cette fonctionnalité du jeu. Même si clairement, l’IA n’est pas futefute hein, mais c’est bien sympa.

La discrétion, atout majeur d’un détective

Et si cela ne suffisait pas, notre détective à aussi de nombreux outils à disposition. Grâce à son smartphone, il a la possibilité de faire un milliard de choses, comme ouvrir sa map, activer un drone, indispensable pour quelques missions discrètes, ou encore investir dans quelques projets Kickstarter haha. Et j’en passe hein, car il y a vraiment beaucoup de possibilités, c’est impressionnant.


#3 – Véritablement addictif

Kamurocho est pleine de surprise

Quand tu commences Judgment, c’est très difficile de décrocher. Déjà parce que tu as envie de connaitre le fin mot de l’histoire, mais aussi parce que la ville de Kamurocho est remplie de surprises ! En plus des missions principales, qui te permettent de découvrir l’intrigue du jeu, tu as également des quêtes annexes, et un bon paquet. En plus d’être nombreuses, certaines sont vraiment hilarantes, comme faire la course avec une perruque volante, ou encore des filatures qui tournent vraiment très mal haha. Le jeu est bourré d’humour, cela contraste parfaitement avec la noirceur du scénario. Et puis tu as beaucoup, beaucoup, beaucoup de lieux à visiter. Pourtant, Kamurocho n’est pas hyper grand, mais la ville est bien garnie. Entre les magasins de fringues, les restaurants, le Club SEGA ou tu peux jouer à des jeux arcades de l’époque, et j’en passe, tu ne vas pas t’ennuyer une seule seconde.

Il faudra débloquer de nombreuses aptitudes pour progresser

Judgment te propose également de progresser en aptitudes afin que ton personnage devienne plus fort. Lorsque tu réussis une mission ou après un combat de rue, tu gagnes des PA (points d’action), qui te permettent d’être utiliser contre des aptitudes. Comme des améliorations de techniques de combat, ou encore dans le crochetage de serrure, ou encore pour améliorer ton drone. Ce qui rend l’expérience Judgment très addictive, tout simplement parce que tu as envie de tout débloquer. Heureusement qu’une fois l’aventure terminée, tu as la possibilité de parcourir le jeu de nouveau, ce qui te permet de tenter le 100%. Autant de dire que tu as du boulot ! Mais un boulot pareil, on en veut tous les jours.


#4 – Une version française, s’il vous plait

Tu vois ? C’est cool ça hein ?

Alors ça c’est cool ! C’est d’ailleurs la première raison qui m’a donné envie de découvrir ce Judgment. Même si je maîtrise plus ou moins l’anglais, j’ai toujours peur de me lancer dans une aventure full english, peur de ne pas tout comprendre. La saga Yakuza n’a pas eu de traduction française depuis 2005, du coup ça m’a toujours freiné de découvrir cette licence. Mais, et c’est une excellente nouvelle, Judgment est sous-titré français, wow, qu’est-ce que ça fait plaisir ! A nous de faire savoir que c’est ce que nous voulions, en achetant le jeu, en le soutenant, afin qu’on ait la chance un jour, de voir d’autres jeux du studio traduits. Et pourquoi pas les Yakuza en VF ? Ce serait le pied ! Surtout que la traduction de Judgment est vraiment bien foutue. J’ai pris un immense plaisir grâce à ça ! Merci SEGA, merci le studio !


#5 – L’un des meilleurs jeux de l’année

Ce serait une grossière erreur de ne pas y jouer

Ah mais ouais, ne pas l’acheter serait une bêtise tellement qu’il est énorme ! C’est the coup de cœur personnellement, et pourtant, j’en attendais rien de particulier. Mais comme quoi, je comprends mieux maintenant pourquoi vous aimez la saga Yakuza, rien que ce spin-off m’a donné un p’tit aperçu de la saga, j’ai hâte de la découvrir. Judgment est un spin-off, si toi aussi tu n’as jamais joué aux Yakuza, tu peux quand même y aller. Très simple à prendre en mains, à maîtriser, tu ne seras pas perdu. Le jeu est hyper jouissif, rythmé comme jamais, une aventure comme on en voit peu, avec un gameplay efficace, nerveux, avec de nombreuses choses à faire et à découvrir ! Je t’invite vraiment, mais vraiment à y jouer, écoute-moi pour une fois, tu ne le regrettera pas. GOTY easy.

Dis, tu as craqué ou pas pour Judgment ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

3 thoughts on “[TEST] Judgment, 5 bonnes raisons d’y jouer

  1. Honnêtement, j’hésitais vraiment à acheter « Judgment », car je n’étais pas intéressé. Toutefois, après avoir lu ton article, j’ai complètement changé d’avis. J’espère que je ne serai pas déçu.

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :