Qu'est-ce que j'ai grave kiffé cette nouvelle licence

Et voilà, c’est fait, je viens tout juste de finir Astral Chain, dernier-né de chez PlatinumGames, studio à qui l’on doit des jeux comme Bayonetta, NieR Automata ou encore The Wonderful 101. Astral Chain qui a la particularité d’être cette fois, une exclusivité Nintendo Switch. Une toute nouvelle licence PlatinumGames rien que pour la console hybride de Nintendo, ça a de la gueule hein ? J’avoue que j’avais très très hâte de recevoir ce jeu à la maison depuis son annonce en début d’année. Et c’est chose faite, le collector est arrivé, tu peux d’ailleurs retrouver l’unboxing de celui-ci si tu en as envie. Et après une quinzaine d’heures, et bien ce qui devait arriver, arriva, j’ai terminé Astral Chain. Et ouais, générique de fin, merci les crédits, merci PlatinumGames, bye bye, à la prochaine ! La question est, est-ce que finalement j’ai kiffé ou pas Astral Chain ? Quel est mon feeling une fois le dernier boss vaincu ? Tu veux savoir ? Come on, bonne lecture de mon test d’Astral Chain !


Glory to Mankind

Une histoire en plusieurs dimensions

Que raconte l’histoire d’Astral Chain sans trop rentrer dans les détails ? Tu me connais maintenant, ici, pas de spoils, je vais rester très vague concernant l’intrigue du jeu pour que tu puisses pleine en profiter lorsque tu y joueras ! Astral Chain nous plonge en 2078, dans un monde où malheureusement, la Terre et l’humanité risquent de s’éteindre dans très peu de temps.  La cause ? Les Chimères, créatures venues d’une autre dimension, aux puissants pouvoirs destructeurs, qui sont prêts à tout détruire, toutes traces de vie, toutes humanité. Oh my god mais comment le monde peut-il être sauvé ? Qui va avoir le courage, la force et la détermination pour réussir à sauver le monde des griffes des Chimères ? Tu l’auras deviné, c’est nous bien sûr !

Les jumeaux, héros d’Astral Chain, sont policiers débutants pour l’agence NEURON

Tu vas avoir l’occasion de faire la connaissance des jumeaux, qui seront les personnages principaux du jeu. Au lancement, juste après une intro de malade mental, tu auras l’occasion de choisir ton personnage, choisir entre la jeune femme ou le jeune homme. Une fois que c’est fait, saches que ton personnage sera muet durant tout le long de l’aventure, ce sera le personnage non choisi par tes soins qui se fera le plaisir de parler et d’apporter du dialogue avec toi. En même temps, il faut dire qu’Astral Chain a de quoi nous laisser bouche-bée, mais genre vraiment. Si si, je t’assure, je ne plaisante pas, tu n’as qu’à lire la suite du test tu verras. En plus d’avoir une histoire captivante du début à la fin, Astral Chain a le mérite d’avoir d’avoir de très beaux points forts, que je vais te parler de suite.


La Nintendo Switch en a dans le ventre

Pour mon premier run, j’ai opté pour la fille

Oui, attends, elle n’était pas brune la jeune femme sur l’image précédente ? Et si, tu as vu juste, mais Astral Chain te propose de customiser dès le départ ton personnage, en choisissant la couleur et la coupe de cheveux, les yeux etc etc… Et une fois que c’est fait, c’est parti, que l’aventure commence ! Ah ouais, ça ne plaisante pas chez PlatinumGames, clairement. Graphiquement, Astral Chain est surprenant, une vraie surprise me concernant, je ne m’attendais pas à que ce soit aussi joli, surtout pour une console comme la Nintendo Switch. J’en ai parfois oublié que je jouais sur cette machine tellement que le jeu est très soigné, avec une direction artistique très travaillée, très précise. Notamment grâce à de jolis contours sur les personnages les rendant plus réalistes, un p’tit effet de cel-shading que je kiffe pas mal, ainsi que de très jolis effets de lumière, que l’on remarque notamment dans les décors de la ville du jeu. Astral Chain est vraiment beau. C’est coloré, ça a du pep’s, malgré un aliasing assez prononcé, notamment en mode portable, on ressent tout l’art du studio, Astral Chain reste un plaisir pour les yeux. Et qu’est-ce que c’est fluide ! Ça fait plaisir !

On est pas bien là ? Avec le mode photo du jeu ?

Un gameplay qui s’intensifie sans cesse

LA BAGAAAARRE !

De la baston oui, mais pas seulement, et c’est ça qui est génial dans le gameplay d’Astral Chain. À première vue, on s’attend à un beat them all classique, un énième jeu ou tu dois tout défoncer sur ton passage. Mais, c’est très mal connaitre PlatinumGames, Astral Chain c’est bien plus que ça. En effet, en plus d’être un titre rempli jeu d’action, de bagarre et de fight contre les Chimères notamment grâce aux Légions dont je t’en parlerai davantage plus tard dans ce test, Astral Chain te propose aussi de mener des enquêtes, et oui, comme un vrai policier. Recherches d’indices, résoudre des énigmes, suivre des pistes, tu auras l’occasion de jouer au parfait détective, dans ta mission principale mais aussi dans des quêtes annexes, il y en a beaucoup d’ailleurs, elles sont à faire afin de récolter des sous sous ou des points d’XP, c’est pas négligeable. Et si cela ne suffisait pas, tu vas devoir aussi parcourir quelques phases de plateforme, qu’est-ce que j’ai  aimé cet aspect du jeu, ça change ! Et ça évite cet sensation de répétitivité que l’on retrouve dans ce style de jeu. Look la vidéo juste en dessous pour te donner une p’tite idée.


Je te présente les Légions

Légion, être astral qui va bien t’aider lors des combats

Le métier de policier, c’est bien, mais alors le métier de policier, dans Astral Chain, c’est carrément mieux ! Afin de sauver le monde (de la dévastation, toi-même tu sais) dans de très bonnes conditions, nos héros auront la possibilité d’utiliser les Légions. Quoi, c’est quoi les Légions ? Tranquille, je vais t’expliquer. La Légion est une sorte d’esprit, enchaîné à ton personnage, qui va t’aider en se battant à tes côtés. Chaque Légion à sa propre spécialité, par exemple, la Légion Hache t’aidera à détruire quelques items à grands coups de hache, tu t’en doute bien. Plus tu vas avancer dans l’aventure Astral Chain, plus tu vas en débloquer, te permettant d’avoir un éventail de possibilités in-game. Et qu’est-ce que ça déchire sa maman ! Tu contrôles ta Légion avec le stick droit, et ton personnage avec le stick gauche. Il te faudra surement quelques heures d’entrainement pour réellement maîtriser ce gameplay, surtout qu’il est incroyablement riche ! Mais ça, je te laisse le découvrir tout(e) seul(e).

Il faudra améliorer tes Légions

Si tu veux que les Chimères soient définitivement exterminées, il faudra améliorer comme il se doit tes Légions ! Chaque Légion aura son propre arbre de compétences, que tu pourras remplir au fur et à mesure du jeu, en utilisant des items et des collectibles, cela va de soit haha. Et si cela ne suffisait pas, tu pourras aussi changer la couleur de celle-ci, et la nettoyer, afin qu’elle soit la plus brillante possible haha. Les Légions sont comme tu as pu le voir, très utiles sur le champ de bataille, mais elles le sont aussi dans tes phases d’exploration. Chacune dispose d’ailleurs d’un style différent et de compétences différentes, elles te permettront de découvrir de nouveaux lieux, accéder à des endroits inaccessibles sans elles, d’ouvrir des passages secrets ou encore de désactiver des pièges sur ton chemin. Les Légions sont pleines de surprises, oh que oui…


Conclusion : un incontournable pour ta Nintendo Switch

Il faut soutenir cette nouvelle licence fracassante

Je le savais qu’Astral Chain allait me plaire, mais alors à ce point, clairement pas. PlatinumGames a encore frappé fort, une toute nouvelle licence qui va surement avoir le droit à une suite si le succès est présent. Le contraire serait vraiment dommage, surtout lorsqu’on voit à quel point Astral Chain est réussi ! Une magnifique exclusivité Nintendo Switch, qui se doit de figurer dans ta collection. Un beat them all aux multiples facettes, parfois jeu d’infiltration, parfois jeu d’enquêtes, ou parfois jeu d’action au rythme endiablé, Astral Chain détient un gameplay sans limites ou presque. L’utilisation des Légions est une excellente idée, ce qui ne l’est pas en revanche, c’est le fait que ton personnage soit totalement muet, ce qui je trouve, enlève du charisme et de la crédibilité notamment dans les dialogues. Ainsi que de l’aliasing fortement présent, surtout en mode portable. Mais à part ces quelques points, je ne donne que des qualités à Astral Chain. Une DA folle, une histoire aux nombreux rebondissements, de l’action en veux-tu, en voilà, une bande son magnifique (j’adore la musique du refuge pour chats ♥), la pâte PlatinumGames qui fait grave plaisir, Astral Chain est devenu mon GOTY 2019, pour l’instant. Vas-y, fais-le toi aussi, tu ne seras pas déçu du voyage !

Tu as joué à Astral Chain ou pas ? Ton avis ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :