Gros coup de cœur ♥

Qu’est-ce que j’avais hâte de te parler de ce jeu, qu’est-ce que j’avais hâte ! Catherine : Full Body, nouvelle version du très apprécié puzzle-game d’Atlus, initialement sorti en 2011. J’étais très content de recevoir le collector du jeu à la maison, depuis le temps que je voulais découvrir cette fameuse Catherine. Dans cette version « Full Body », le jeu te propose la même aventure que l’original mais saupoudrée de quelques nouveautés comme la présence d’un nouveau personnage, du contenu additionnel, et tout un tas de bonus bien sympatoches. Vous étiez beaucoup à me conseiller l’aventure Catherine, et je suis très content d’y avoir enfin joué, et de te proposer ce test, qui attention, risque de te faire tourner la tête. Est-ce que tu es prêt ? Tu veux en savoir plus sur Catherine : Full Body ? Huuuum, ça me plait. Voici mon test du jeu, ça va être chaud chaud chaud…


Sweet dreams are made of this

Les nuits de Vincent sont un chouilla agitées…

Commençons par faire les présentation si tu le veux bien, ça c’est Vincent, un trentenaire un peu dans la lune, qui ne pense qu’à fumer, qu’à boire, et passer son temps libre avec ses potes au bar du coin, le Stray Sheep. Mais heureusement qu’il a Katherine dans sa vie (Katherine avec un K, c’est important de le signaler), c’est sa petite amie depuis le lycée. Tout allait bien pour notre cher héros, jusqu’à ce qu’il soit affligé d’une terrible malédiction, et pas n’importe laquelle. Chaque nuit, Vincent est plongé dans un cauchemar qui le force à escalader une tour infernale à base de cubes, et tout ça poursuivi par un monstre diabolique, qui ne souhaite qu’une seule chose, le tuer. Seulement, si Vincent tombe de la tour ou est attrapé par le monstre, c’est une mort réelle qui l’attend. Et si ce n’était pas assez suffisant, dans la vie réelle, il fait la rencontre d’une certaine Catherine (avec un C t’as compris), femme séduisante avec qui il va coucher, ce qui va rendre sa vie bien compliquée. Tout avouer à Katherine, sa petite amie, continuer cette nouvelle aventure avec Catherine, la femme fatale, ou encore, et c’est ça la grande nouveauté de cette version, sympathiser un peu plus avec la voisine, Rin (QatheRINe, ouais c’est compliqué tout ça haha). Tant de questions vont se bousculer dans la tête de notre personnage, et c’est hyper prenant à suivre.

Difficile de résister à Catherine, hein Vincent ?

Pourquoi Vincent fait-il de drôles de rêves ? Qui lui a jeté cette malédiction ? Qui choisir entre Katherine, Catherine et Qatherine ? Et bien tu n’es clairement pas prêt à ce qu’il va se passer dans Catherine : Full Body, crois moi. Surtout qu’il y a de nombreuses fins selon les choix que tu fais. Mais ça, je te laisse découvrir par toi-même, toute la richesse des trames de Catherine : Full Body.


Regarde comme je suis jolie

Voici Rin, le nouveau personnage du jeu

Il n’y a pas que les filles de Catherine : Full Body qui sont jolies, le jeu lui même est très agréable à regarder et pas seulement. Cette direction artistique est sublime, j’ai pris le temps de comparer avec l’original, et il faut dire que cette version « Full Body » est plutôt convaincante ! Graphiquement, c’est très soigné, on est de suite captiver par ce que l’on voit, et les scènes cinématiques « anime » aident aussi à se projeter davantage. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié ce mélange des deux, c’est bien fait. Catherine : Full Body te propose donc la même aventure que l’original mais avec quelques ajouts non négligeables, comme de nouvelles musiques notamment avec des titres venant de jeux Atlus (Persona 5, Dancing All Night etc…), ou encore la possibilité de passer en version anglaise ou en version originale quand tu veux !

Des flash-backs pour comprendre la relation entre Vincent et Katherine

Vas-y, grimpe de plus en plus haut

Faut vite atteindre le sommet avant que le monstre nous attrape

Catherine : Full Body est un mélange entre un jeu de dating avec des choix narratifs, et un puzzle-game, et ce mélange des genres n’est pas pour me déplaire. Dans la vie réelle, Vincent cherche à comprendre pourquoi sa vie part en sucette, et dans son sommeil, et bien il doit survivre à ses propres démons. Tirer sur les cubes, les pousser, se déplacer aux bords, utiliser des objets aidant la progression, voici ce que tu vas devoir faire afin d’atteindre la porte d’arrivée sein et sauf. Un gameplay très addictif, et pas si facile que ça en a l’air, crois-moi. Et puis ça dépend aussi dans quel niveau de difficulté tu vas faire ce Catherine : Full Body, perso j’ai opté pour le mode « facile » afin de faire un premier run easy, et ensuite de monter progressivement la difficulté au deuxième run.

Oh, des moutons

Mais, quel est cet endroit me demande-tu ? Pourquoi il y a t-il des moutons ici ? Pourquoi Vincent est-il le seul humain ? Tu veux vraiment le savoir ? Tu sais ce qu’il te reste à faire, il faut acheter Catherine : Full Body, je n’irais pas plus loin dans les explications, il faut y jouer pour comprendre. Ce serait vraiment bête de gâcher l’effet de surprise.


Conclusion : ne résiste pas et rencontre Catherine

Coucou, tu veux voir ma…

Allez, je décide d’écourter ce test, car vraiment, ce serait vraiment dommage pour vous que vous sachiez tout au sujet de Catherine : Full Body. Je ne m’attendais pas à aimer autant ce jeu, l’ambiance que dégage ce jeu est vraiment unique, j’ai bien kiffé mon expérience érotique avec ce carré amoureux. Catherine : Full Body reprend le meilleur de Catherine avec de nombreuses nouveautés, alors que tu souhaites redécouvrir le jeu ou alors si c’est ta première fois, dans les deux cas tu ne seras pas déçu. Un jeu aux multiples fins, à ne pas mettre dans toutes les mains, à cause de personnages très portés par le sexe, sans être vulgaires. Bref, Catherine : Full Body a vraiment de quoi te plaire, une OST très très cool à écouter (actuellement en lecture pendant que j’écris ces lignes), de chouettes graphismes revisités, des personnages qui ne te laisseront pas indifférent, et ce côté puzzle-game très sympa à faire ! Je te le recommande vivement, une grosse surprise pour ma part, bien content de cette découverte ! Merci Atlus, merci Koch Media France !

Tu vas craquer pour Catherine : Full Body ?

 

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :