Portage impeccable sur Nintendo Switch

Ça date de 2012, et ouais, sept ans déjà que Darksiders II est sorti sur la précédente génération de consoles. Ce beat them all développé par Vigil Games et édité par THQ nous revient parmi les morts dans une Deathinitive Edition, et cette fois, c’est sur Nintendo Switch que cela se passe. Entre deux, le jeu était ressorti également sur Wii U, sur PS4 et sur Xbox One, bref, il a bouffé dans tous les râteliers celui-là. Perso, j’avais découvert le jeu sur Wii U, et j’avais adoré cet opus de la saga. Du coup, j’étais très content de retrouver le jeu dans une best édition, sur Nintendo Switch, curieux également de voir comment le jeu allait tourner sur la console hybride de Nintendo. Et bien je te rassure mon coco, ça tourne niquel ! Et si je t’en parlais un peu plus de ce portage, hum ? Ça te tente ? Ok, on y va, voici mon test de Darksiders II : Deathinitive Edition, un portage Nintendo Switch de qualité !


La mort est de retour

Voici les Quatre Chevaliers de l’Apocalypse

Pour te jouer un mauvais tour, tu connais la ref. Bref, commençons par l’histoire et l’intrigue de ce Darksiders II, qui est donc la suite du premier volet. Dans le premier opus, on y incarnait l’un des Quatre Chevaliers de l’Apocalypse, Guerre. Il se retrouve pris au piège dans un complot l’accusant d’avoir dévasté la Terre à feu et à sang. Dans Darksiders II, on y incarne Mort, qui va tout faire pour venger son frère, ainsi que de faire face à ses propres démons. Globalement, comme dans n’importe quelle saga, c’est bien mieux d’avoir joué au premier avant d’entamer le deuxième, mais clairement, si tu ne l’a pas fait, t’inquiètes, tu devrais t’en sortir. Mais c’est plus agréable quand même de comprendre toutes les nuances de l’histoire, à toi de voir. Perso, j’avais déjà joué au premier avant de joué à celui-ci, et côté histoire, ce Darksiders II est, je trouve, au dessus. Tu vas donc suivre les nombreuses péripéties de Mort, et tu verras, il n’est pas venu pour enfiler des perles.


Techniquement, ça fait le job

Il reste quand même joli ce Darksiders II

N‘oublions pas qu’à la base des bases, Darksiders II est un jeu sorti sur la génération PS3/Xbox 360, en 2012, bon. Et cette version Nintendo Switch n’est qu’un portage des versions PS4/Xbox One. Cette Deathinitive Edition n’est pas exempt de défauts, entre les temps de chargements assez présent entre chaque zone, le manque de finesse de quelques textures, ainsi que des soucis sonores dans les scènes cinématiques, il y a quelques couacs. Mais à part ça, techniquement, ça fonctionne impeccablement sur Nintendo Switch. Que ce soit en mode télé comme en mode portable, ça roule, c’est fluide, c’est niquel. La portabilité apporte de suite un truc en plus par rapport aux autres versions, jouer à un jeu tel que Darksiders II n’importe où, ça le fait bien ! En revanche, j’ai trouvé qu’il bouffait énormément de batterie, donc prépare-toi à recharger assez souvent ta Nintendo Switch. Et aussi, chose à savoir, y jouer avec les Joy-Con en mode portable, c’est très agréable. Pour te montrer un p’tit aperçu, look la vidéo juste en dessous, j’étais face à un monstre un chouilla énervé.


Côté gameplay, quand Zelda rencontre Prince of Persia

Ça va grimper aux murs avec classe

Ouais, vraiment. Darksiders II c’est un peu un mélange de pleins de sagas du jeu vidéo. On y retrouve beaucoup de Zelda avec la présence de nombreuses énigmes à résoudre, avec des clefs dans des coffres à retrouver, la carte du donjon tout ça tout ça. Mais aussi un peu de Prince of Persia, dans sa manière de jouer en grimpant sur des corniches, en courant sur les murs. Un peu de Diablo aussi, avec du loot à gogo, ça va looter comme jamais. Ou encore du Shadow of the Colossus, bref, un cocktail de bonnes choses dans un seul et même jeu. Dans Darksiders II donc, ton personnage va évoluer. En ouvrant quelques coffres ou en tuant des ennemis, tu ramasseras des items comme des armes, de l’équipement ou des accessoires qu’il faudra équiper afin de rentre Mort beaucoup plus puissant qu’il ne l’est déjà. De plus, ton personnage aura une arme principale et une arme secondaire, à toi de bien les améliorer afin de faire du sale lors de tes combats. Un beat them all qui ne va pas te laisser indifférent tellement qu’il est addictif, une difficulté qui monte crescendo, Darksiders II a très de bons arguments pour te séduire manette en mains.


Une durée de vie bien balèze

Même lui il le dit

Clairement, tu as de quoi faire, surtout si tu découvres pour la toute première fois ce Darksiders II. Une bonne vingtaine d’heures pour terminer le jeu, si tu prends ton temps en ligne droite, tranquille sans rusher. Et tu peux mettre encore plus de temps si tu comptes fouiller les moindres recoins de la carte, si tu veux faire les quelques quêtes annexes du jeu etc. Et, ce n’est pas tout, parce que dans cette Deathinitive Edition, et bien tu as touuuuuutes les extensions sorties après le jeu original, ce qui ajoute encore de nombreuses heures de jeu, ouais c’est assez énorme quand même. Surtout pour le prix que tu trouveras ce jeu, moins de 30€, je trouve que c’est quand même correct ! Clairement, j’ai trouvé mes heures de jeu sur Darksiders II hyper plaisantes, c’est passé super vite, et ce portage Nintendo Switch bien qu’il soit paresseux, et plutôt bien réalisé et donne envie d’y jouer encore et encore.

À la prochaine, Mort !

Conclusion : toujours aussi efficace ce Darksiders II

Et il est très cool à faire sur Nintendo Switch

Franchement, cette version Nintendo Switch de Darksiders II est très qualitative. Et cette Deathinitive Edition apporte tout un tas de contenus dans une toute petite cartouche, comment ne pas craquer ? Bon, à part si tu as déjà la Deathinitive Edition sur une autre console, clairement ce n’est pas forcément utile de repasser à la caisse pour ce portage Nintendo Switch. En revanche, si tu ne l’a jamais fait, je te conseille vivement cette version. Et je te conseille également d’acheter le premier qui est aussi dispo sur Nintendo Switch, tant qu’à faire, autant faire les choses correctement haha. Malgré son âge, Darksiders II est encore bien conservé, il arrivera facilement à te convaincre. Notamment grâce à sa bande sonore très sympa, son gameplay inspiré de nombreuses licences qui fonctionne à merveille, ses graphismes aussi, et son ambiance bien sombre que j’adore. On s’attache aussi très facilement au personnage de Mort, par son envie de vengeance, son attitude, ça fait plaisir de le retrouver sur Nintendo Switch. Portage de qualité pour un jeu de qualité, fais-toi plaisir, tu vas passer un excellent moment sur Darksiders II : Deathinitive Edition, merci à Koch Media France pour l’envoi du jeu !

Alors, tu as craqué ou pas toi ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :