J'ai beaucoup aimé ce Blair Witch, merci Bloober Team

Comment ça je publie un test d’un jeu sorti il y a un p’tit moment ? Et alors ? Y’a quoi ? Bon, déjà, ça ne fait pas si longtemps que ça, puisqu’il s’agit du jeu Blair Witch, sorti sur PC et Xbox One depuis le 30 août 2019. Donc tu vois, ça va encore. Mais pourquoi j’en parle seulement maintenant ? Et bien parce que Blair Witch a eu le droit d’avoir sa version physique depuis le 31 janvier dernier, oh oui, une petite boiboite toute belle, et avec ceci, une sortie sur PS4 par la même occasion. On dit merci qui ? Merci Koch Media France pour la distribution ! Ce n’est pas une bonne nouvelle ça ? Je suis un grand fan du premier film Blair Witch, sorti en 1999, et quand j’ai vu qu’un jeu Blair Witch allait faire son apparition, et en plus fait par Bloober Team (Observer, Layers of Fear), un studio que j’adore ? J’étais hyper content ! Et là, le jeu a le droit à une version boite, que demander de plus sérieux ? Grâce à Koch Media France, j’ai eu l’occasion d’y jouer et même de le finir, et je t’en parle juste ici ! Ça fait peur ou ça fait pas peur ?


Blair Witch, une histoire de sorcière…

C’est là ou le cauchemar va commencer…

Déjà, la première chose que je voulais savoir concernant l’histoire de ce jeu Blair Witch c’était, est-ce qu’il y a un lien avec le film Le Project Blair Witch ou pas du tout ? Et bien, la réponse est oui ! Le jeu se déroule deux ans après les événements du film, tu te souviens du film quand même ? Une bande de jeunes étudiants en cinéma, disparue dans la forêt de Black Hills en 1994, une forêt apparemment maudite par une sorcière ? Et bien cette fois, on y incarne un ancien flic, Ellis, homme au passé plus que compliqué, qui va devoir s’aventurer lui aussi dans cette forêt. Mais pas tout seul hein, je te rassure, il sera accompagné de son chien Bullet ! Pourquoi doit-il y aller ? Afin d’aider la police dans la recherche d’un petit garçon, qui lui aussi a disparu sans laisser de traces… Oh bah ça ne donne pas envie d’y faire un pique-nique cette forêt de Black Hills hein, non merci. Muni d’un talkie-walkie, d’un Nokia 3310 (oui, on est dans les années 90 hein) et d’une caméra qu’on aide la police dans son enquête. Et bien Ellis n’est pas au bout de ses peines, oh que non…

Allons-nous le retrouver vivant ?

Promenons-nous dans les bois…

Je ne suis pas tout seul, Bullet le chien m’accompagne

Rentrons dans le vif du sujet, toi-même tu sais. J’aime beaucoup le travail du studio Bloober Team, toujours de très beaux jeux soignés, de sublimes détails, des jeux de lumière, des jeux d’ombres afin d’apporter de la peur et du frisson à chaque instant. Layers of Fear en est le parfait exemple, c’est magnifique de A à Z. Et bien là, c’est tout à fait le cas, du moins artistiquement. Parce que techniquement, il est vrai qu’on est pas au même niveau que les précédents titres du studio. Ça saccade un peu, ça rame un chouilla, parfois un peu d’aliasing et des textures baveuses, j’dois être honnête, les premières minutes de jeu, ça m’a de suite sauté aux yeux. Bon, c’est certes moins joli que d’autres jeux du même genre, mais ça l’est quand même je te rassure. Blair Witch dispose d’une direction artistique réaliste du plus bel effet, qui skippe totalement ses défauts graphiques. Que ce soit l’ambiance visuelle ou bien l’ambiance sonore, les petits bruits dans la forêt, les craquements des feuilles, le souffle du vent et j’en passe, c’est du très très bon boulot !

Techniquement, c’est pas fou mais c’est très correct

Alors oui, techniquement, on a vu mieux, surtout en fin de génération de consoles, mais vraiment, on est loin d’un jeu moche, faut pas exagérer. Parce que j’en ai lu des trucs sur les réseaux ou sur des blogs concernant les graphismes, et clairement, c’est totalement faux. C’est un très bel hommage au film Le Projet Blair Witch, mais ça, je n’en doutais absolument pas venant de Bloober Team. Tu peux y aller les yeux fermés, enfin ouverts c’est mieux quand même pour voir.


Bon, ça fait peur ou pas alors ?

J’ai eu quelques sursauts quand même

Premièrement, et c’est des conseils que je donne à chaque survival horror, il faut absolument jouer à Blair Witch au casque. Une paire d’écouteurs feront l’affaire aussi hein. Pourquoi ? Et bien déjà pour être totalement dans le jeu, question immersion, c’est quand même beaucoup plus convaincant avec un casque. Entendre les moindres bruits dans cette forêt lugubre, les aboiements de notre chien, entendre la respiration de notre personnage, tous ces petits détails qui font la différence. Deuxièmement, y jouer dans le noir, ah bah oui hein, Blair Witch se passe majoritairement dans le noir, que ce soit dans les bois ou dans des maisons bizarres, la moindre des choses c’est de faire pareil. Et crois-moi, si tu suis mes conseils, et bien il y a de fortes chances pour que Blair Witch te fasse sursauter quelques fois haha.

Une promenade d’enfer dans les bois

Ah bah clairement, ça faisait un petit moment que ça ne m’étais pas arrivé, oui, j’ai sursauté deux ou trois fois en jouant à ce Blair Witch. Le côté exploration scriptée dans le noir fonctionne direct, alors oui c’est linéaire à mort, et c’est voulu, mais il t’arrivera de te perdre de temps en temps, et ça aussi c’est voulu pour le coup. Mais ne t’en fais pas va, pour t’aider, tu peux compter sur l’aide infaillible de ton chien, Bullet, qui t’obéira au doigt et à l’œil. Chercher des indices, renifler un objet pour trouver une piste, te suivre au pas, te montrer le chemin, Bullet sera vraiment un coéquipier génial ! Et côté gadget, tu utiliseras comme je le disais ton téléphone (quand tu auras du réseau hein, donc dans les bois, pas souvent), ta caméra, mais surtout ta lampe torche, afin d’y voir quelque chose dans ce cauchemar. Un gameplay très classique, un walking simulator sans surprise, mais un survival horror tout de même convaincant, fidèle au film, et ça, ça fait plaisir.


Conclusion : un chouette survival horror à ne pas louper

J’ai beaucoup aimé ce Blair Witch, merci Bloober Team

Si tu as l’occasion d’y jouer, que ce soit sur le Xbox Game Pass ou désormais sur PS4, franchement vas-y, je pense que ça peut vraiment plaire. Surtout qu’il est assez court, 7h à peu près pour le boucler, tu vois c’est pas bien long. Bloober Team a encore une fois fait un chouette boulot de réalisation, surtout dans l’atmosphère et dans l’ambiance de ce Blair Witch. Se promener dans les bois, pendant que la sorcière n’y est pas, ah bah c’est pas une partie de plaisir hein. Tu risques de laisser une trace dans ta culotte, mais c’est pour la bonne cause ! Un survival horror qui ne paie pas de mine à première vue, mais qui m’a beaucoup plu au final, et j’en suis le premier ravi. Un chouilla faiblard techniquement, un chouilla classique dans son gameplay, mais on lui pardonne vite car le reste est plus que réussi !

Tu as kiffé toi aussi Blair Witch ou pas ?


Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :