C'est clairement pas ouf mais j'aime assez bizarrement

Ah lala, Predator et moi, c’est une grande histoire, disons que je connais bien la saga de films (surtout le 1er) grâce au petit frère, qui est fan d’Arnold Schwarzenegger. J’en ai bouffé du Terminator, du Commando, du Running Man, mais surtout, suuuuuurtout du Predator ! Alors, quand j’ai vu il y a plusieurs mois qu’un jeu Predator, Hunting Grounds allait faire son apparition en exclusivité sur PS4, j’avoue que ça m’a fait sourire. Mais je ne me suis pas pour autant renseigné plus que ça, j’avais même pas pris le temps de tester la bête à la Paris Games Week l’année dernière. Et puis voilà, Predator : Hunting Grounds est arrivé, un jeu multijoueur asymétrique par les créateurs de Friday The 13th, bon bah pourquoi pas tester, ça peut être fun. Et après plusieurs jours de test, qu’ai-je pensé de ce Predator : Hunting Grounds ? Ça c’est la grande question du jour ! Voici donc mon avis totalement assumé, comme d’hab !


C’est quoi un jeu multi asymétrique ? C’est fun à jouer ?

Coucou, on joue à cache-cache ?

Oui bon déjà, commençons par le commencement hein, ce ne sera pas du luxe. Si tu débarques et que tu ne sais pas du tout ce qu’est un jeu multijoueur asymétrique, je vais déjà t’expliquer les bases. Predator : Hunting Grounds est un jeu FPS multijoueur asymétrique, ouais rien que ça. C’est à dire qu’il est jouable uniquement en multijoueur, donc en online, en vue FPS comme les Call of Duty, les Battlefield où tu vois les bras et l’arme de ton personnage mais pas son corps, m’voyez. Et de plus, le gameplay est asymétrique ! Une partie de Predator : Hunting Grounds se joue avec un total de 5 joueurs, un joueur va incarner le rôle du Predator, le méchant, et les 4 autres joueurs eux, vont incarner les Commandos, les gentils. On dit asymétrique car l’un des joueurs ne voit et ne fait pas les mêmes choses que les autres, un gameplay très à la mode en ce moment !

Un aperçu du menu de personnalisation

Le but du jeu est simple, si tu choisis le camp des Commandos, tu vas devoir avec ta team, remplir quelques objectifs comme par exemple mettre le feu à des faux billets, trouver des documents confidentiels, ou bien assassiner le chef des soldats ennemis. Une fois que toutes tes missions sont terminées, tu dois te rendre à un point A, attendre le fameux hélico qui te ramènera tranquillement à la maison et voilà, c’est terminé. Sauf que, tu t’en doutes, un ennemi redoutable va venir compliquer un tout petit peu les choses, le Predator. Son but à lui, et de chasser comme dans les films, c’est clair, net et précis. Chasser les quatre joueurs qui incarnent les commandos et les tuer en repartant avec leur crâne comme trophée.

Un gros soucis d’équilibrage en tant que Predator

Est-ce fun à jouer ? Alooors… Oui et non haha. En fait ça dépend dans quel camp tu te trouves quoi, j’ai commencé en tant que Commando, et bien c’est un gameplay très classique, tu vas là-bas, tu fais ça, tu pars là-bas, tu détruis ça, tu tues quelques soldats et voilà. J’ai trouvé ça assez facile à maîtriser, rien de bien original, n’étant pas un adepte des jeux asymétriques, je me suis pas senti perdu. Je tire sur tout ce qui bouge, et c’est niquel ! En revanche, et c’est là que ça se complique, lorsque tu choisis de jouer en tant que Predator, il y a comme un soucis quelque part. Premièrement, c’est pas du tout ergonomique, c’est hyper rigide, être un Predator n’est pas vraiment fun pour tout te dire, déçu. Pourtant, comme dans les films, son arsenal il a de la gueule, genre la possibilité d’être invisible, son rayon laser, ou bien l’auto-destruction, mais nan. Et deuxièmement, j’ai eu cette impression, en tant que Predator, de ne pas être le chasseur mais le chassé. Pourtant, c’est qui le patron à la base haha ? Les commandos avaient clairement l’avantage, c’était pas super équitable. Et c’est bien dommage pour le coup je trouve.


« T’as pas une gueule de porte-bonheur »

Techniquement, c’est à la ramasse

Ouais ouais ouais, que préfère te le dire de suite, Predator : Hunting Grounds est beau de loin, mais loin d’être beau. Le jeu et on peut le dire, moche, voilà tout. De toute façon tu ne pourras pas y échapper tellement que ça pique aux yeux, Predator : Hunting Grounds souffre d’un fort aliasing, mais aussi de textures baveuses, de chutes de FPS (je joue sur PS4 Slim), surtout lorsqu’on joue en tant que Commando, ça fait mal. J’ai eu quelques bugs aussi, genre j’étais coincé entre un tronc d’arbre et un caillou, et j’incarnais le Predator donc niveau crédibilité, c’est moyen : « Coucou les gars, je suis le méchant, vous pouvez m’aider ? J’suis coincé, j’arrive pas à sortir de là… ». Donc oui que ce soit graphiquement, techniquement, c’est pas joli joli, gros point noir de ce Predator : Hunting Grounds.


Un jeu seulement pour les fans ?

Il est quand même classe ce Predator hein ?

Seulement pour les fans, je ne sais pas, mais si tu es fan à la base de l’univers Predator, oui forcément tu pourrais potentiellement apprécié Predator : Hunting Grounds. Déjà parce que le jeu est bourré de clins-d’œil, du pur fan service, surtout concernant le 1er film avec Schwarzy. Que ce soit les répliques cultes : « T’as pas une gueule de porte-bonheur », les skins que tu vas débloquer, la musique aussi, forcément. Incarner le Predator même si c’est compliqué, c’est quand même chouette pour les fans. Et puis cette jungle, on s’y croirait, il y a quand même une « bonne ambiance » qui se dégage, un vrai hommage (raté ?) au film de 1987.


Conclusion : plaisir coupable du moment

C’est clairement pas ouf mais j’aime assez bizarrement

Comme quoi, il est moche, il n’est pas bien équilibré, il est rempli de bugs en tout genre, il est répétitif, les temps de chargement, je ne t’en parle même pas, et pourtant, je m’amuse quand même beaucoup sur ce Predator : Hunting Grounds. Ayant un vécu avec la saga, forcément, c’est beaucoup plus simple pour moi d’apprécier le titre, malgré tous ses défauts indéniables. Minimum syndical pour ce titre, j’ai cette impression qu’il est sorti beaucoup trop tôt, et sera mis à jour au fut et à mesure, espérons que les joueurs ne se cassent pas avant. Globalement, si je devais noter le jeu, je lui donnerais tout juste la moyenne, parce qu’à côté de ça, ça reste un bon petit jeu qui défoule, sans se prendre la tête, avec un scoring, j’y retournerai surement de temps en temps pour passer le temps. Merci infiniment PlayStation France pour l’envoi du jeu !

Tu es prêt(e) pour la chasse ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :