Quel bonheur ce remaster, ça fait plaisir

Un mois, il m’aura fallu un mois entier de test pour vraiment donner un avis global de ce remaster, merci de ta patience. Xenoblade Chronicles, l’un des plus grands J-RPG de ces dernières années fait son grand retour, sur Nintendo Switch avec un Definitive Edition. D’origine sur Wii, sorti en 2010 au Japon, Xenoblade Chronicles aura laissé sa marque dans le monde du jeu vidéo. Et ce qui est cool, c’est que désormais, nous pouvons la (re)découvrir dans de meilleures conditions. Je remercie infiniment Laboitecom et Nintendo France pour cette totale confiance et ce soutien en m’envoyant le jeu pour le tester. Alors ? Quel est mon avis sur ce Xenoblade Chornicles : Definitive Edition ? Tu veux vraiment le savoir ? On valide ou on ne valide pas ce remaster ? Réponse maintenant !


Une histoire de vengeance…

Le héros principal du jeu, Shulk

L‘histoire de Xenoblade Chronicles (que je connais assez bien ayant déjà joué à l’opus Wii et le portage New 3DS) mérite d’être amplement vécue. Comme d’habitude, il n’y aura rien de spoilant dans ce test, je te rassure, tu peux donc continuer de lire tranquilou bilou. Concrètement, l’histoire de Xenoblade Chornicles : Definitive Edition se déroule sur le corps de deux titans légendaires, qui se sont fighter comme jamais auparavant, Bionis et Mekonis. On y incarne Shulk, le beau gosse blondinet que tu vois sur l’image au dessus, habitant à la Colonie 9, et qui a comme passe-temps, l’étude d’une épée bien particulière qui renfermerait des pouvoirs magiques, Monado. Une épée que beaucoup convoitent, que beaucoup rêvent de posséder, mais que peu de personne ne peut réellement maîtriser. Sauf qui ? À ton avis haha.

Voici la Colonie 9 ♥

Shulk ne sera pas tout seul au fil de l’aventure, il sera accompagné de sa bande de potes, qui seront toujours là pour l’aider. Car oui, Shulk va avoir quelques pépins tu penses bien. Des machines, les Mékons, qui semblaient avoir disparu depuis la guerre entre Bionis et Mekonis, sont venues détruire la Colonie 9, et exterminer toute trace de civilisation. Et qui est-ce qui ne va pas être content du tout et qui va exiger sa vengeance ? Oui oui, tu as tout compris. Comme tu peux le constater, au départ, t’as l’impression que l’histoire de Xenoblade Chornicles : Definitive Edition est quelque peu classique, c’est le cas, mais il ne faut pas la sous-estimer, car tu verras, il va se passer de nombreux rebondissements, t’es clairement pas prêt(e) face à cette grande aventure inoubliable ! Et ce n’est pas tout, dans cette nouvelle version Nintendo Switch, Monolith Software y ont inclus un chapitre exclusif « un avenir commun« , afin de rallonger encore plus le plaisir. C’est pas beau ça ?


Xeno, plus beau que jamais

Qu’est-ce que c’est joliiiii

Xenoblade Chornicles : Definitive Edition, comme son nom l’indique, doit être la best des best versions du jeu. Et pour se faire, nous avons le droit à une amélioration graphique et technique du titre. Monolith Software ont vraiment bien bossé, j’ai toujours trouvé que Xenoblade Chronicles sur Wii était magnifique, mais alors là sur Nintendo Switch, comment te dire que c’est le niveau au dessus. Ils ont donc modifié les graphismes, les modèles des personnages, les textures, les couleurs, les décors, la fluidité du titre, tout est vraiment niquel, très agréable à voir. J’ai joué la plupart du temps en mode docké, donc sur la télé, et n’ayant pas une télé de ouf, et bah ça fait quand même le boulot. Un J-RPG de cette qualité visuelle, ça fait vraiment plaisir !

En mode portable, ça pique un peu

Malheureusement, si tu comptais jouer en mode portable, comme le montre le screen que tu vois au dessus, et bien ce ne sera pas la même résolution. (entre 540p et 720p en mode télé et 378p et 540p en mode portable). Un effet de flou constant lorsqu’on y joue directement sur la tablette dû à une plus faible résolution, en revanche la fluidité sera toujours au rendez-vous, peu importe ton choix pour y jouer. J’ai testé également en mode portable, et après quelques minutes d’adaptation, franchement, ce n’est pas si terrible que ça. J’ai lu tant de choses sur les réseaux comme quoi c’était limite injouable etc, visuellement dégueulasse. Ok, retournez deux minutes sur le portage New3DS et on en reparle haha. Si c’est le prix à payer pour avoir une telle aventure dans les mains, alors je signe de tout de suite, et c’est ce que j’ai fait d’ailleurs.


Un gameplay bien mieux maîtrisé

Mais, où sont passé leurs fringues ?

Dans Xenoblade Chornicles : Definitive Edition, les combats sont en temps réel, et tu verras, tu vas te battre énormément de fois au cours de ton aventure. C’est ce que tu vas faire de plus, ça et ouvrir des coffres laissés par tes ennemis vaincus. Ta team pourra être jusqu’à 3 personnages, chaque personnage pourra être upgrader, avec de l’équipement, en montant de niveau en gagnant de l’expérience, en augmentant les compétences etc. Pour te battre, rien de plus simple. Tu vois la barre horizontale en bas de l’écran ? Avec les 9 petits cercles ? C’est avec ceci que tu vas donner des ordres à ton personnage. Chaque cercle correspond à une capacité (attaque, défense, magique, soin etc…) que tu vas devoir utiliser face à tes ennemis. Donc oui, ce n’est pas directement toi qui va contrôler ton personnage, il faudra attendre que les cercles soient remplis afin de lancer une attaque. Un gameplay avec lequel je me souviens, j’avais énormément galéré sur Wii et/ou sur New3DS, qui a était revu et amélioré afin de le rendre beaucoup plus accessible sur Nintendo Switch.

Si jamais tu galères, si jamais tu n’arrives pas face aux méchants, t’inquiètes, les devs t’ont concocté un mode facile, qui t’apporta une simplicité dans les combats et de l’aide dans les moments compliqués. Comme ça, peu importe ton niveau, chacun peut jouer à ce chef d’oeuvre qu’est Xenoblade Chronicles.


Conclusion : mais bien sûr que c’est validé

Un petit bijou cette version Nintendo Switch

J‘aimerais tellement t’en dire davantage sur ce jeu mais ce serait vraiment un gâchis pour toi de ne pas découvrir tout ça par toi-même. Si tu n’as jamais joué à Xenoblade Chornicles, il te faut absolument cette Definitive Edition, c’est genre obligatoire. Passer à côté d’un tel monument du jeu vidéo, c’est pas possible ma chewie, faut faire péter la CB là. Xenoblade Chronicles avait marqué les esprits sur Wii en 2010, et dix ans plus tard, il n’a rien perdu de sa splendeur. Contemplatif à mort, un level-design de dingue, une histoire bouleversante et captivante, avec des personnages attachants, des beaux messages véhiculés, un gameplay certes pas évidemment à maîtriser mais quand c’est fait, c’est tellement du bonheur. Y rejouer sur Nintendo Switch me fait tellement du bien, tu peux pas imaginer à quel point. Un contenu très généreux, que ce soit la durée de vie de l’histoire principale ou bien des tas de missions annexes à faire à côté, sans oublier le chapitre inédit. Franchement, vas-y, tu peux me faire confiance, c’est une pépite, un jeu à faire absolument au moins une fois dans sa vie.

T’as craqué pour Xenoblade Chronicles : Definitive Edition ?


Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :