C'est mérité !

Sept ans, et ouais, ça fait sept ans que The Last of Us premier du nom est sorti sur PlayStation 3, jeu acclamé par la critique et les joueurs. Puis, juillet 2014, une version remastérisée de celui-ci fait son apparition sur PlayStation 4, c’est d’ailleurs comme ça que j’ai vraiment découvert la pépite de Naughty Dog. Et puis 2020, enfin, The Last of Us Part II, après des années et des années d’attente, après de nombreux reports, la voilà enfin, la suite que l’on attendait tous avec impatience. Maintenant, il est désormais temps de t’en parler un petit peu, bien évidemment, sans rien spoiler comme d’habitude tu me connais. J’ai terminé l’aventure The Last of Us Part II, il m’a fallut un petit peu de temps avant de rédiger mon avis pour prendre du recul. Est-ce que j’ai aimé y jouer ? Cet opus est-il meilleur que le précédent ? Et bien écoute, ça vaut ce que ça vaut, mais voilà mon avis après une bonne trentaine d’heures de jeu.


Comme on se retrouve…

Ellie a bien grandi

Tu ne seras pas surpris(e), l’histoire de The Last of Us Part II est tout simplement la suite directe du premier. On y retrouve donc Joel et Ellie, des années après ce qui s’est passé dans le jeu précédent. Notre duo s’est installé à Jackson, ville où Tommy, le frère de Joel crèche depuis pas mal de temps déjà. Petite ville tranquille jusqu’au jour où un « quelque chose » envoie Ellie se faire sa propre justice, celle de la vengeance. Je ne vais pas en dire plus, afin que tu puisses découvrir tout par toi-même en y jouant si ça t’intéresse bien sûr. Dans ce The Last of Us Part II, l’histoire est coupée en deux points de vue, face A celle d’Ellie et compagnie, et face B, celle de quelqu’un d’autre. Un scénario qui a le mérite de nous faire vivre des moments assez forts en émotion. Du rire, des larmes, de la frustration, de l’anxiété, on est rapidement impliqué dans l’intrigue de ce The Last of Us Part II. Avec de beaux messages comme celui de l’homosexualité, du bien et du mal, de la vengeance et de ses dérives, de la confiance en soi et aux autres, du grand Naughty Dog encore une fois.

Trop mignon de les retrouver

Mais, car il y a un mais, même si j’ai vraiment kiffé le pitch de ce The Last of Us Part II, et bien c’était pas aussi prenant que le premier, ce n’est que mon avis. J’ai trouvé le rythme très très très lent, décousu avec de nombreux passages qui tiraient en longueur, et beaucoup trop en longueur… Parfois je me disais même : « mais c’était vraiment utile de nous montrer ça ?« . Alors autant les jeux à ambiance où il ne se passe pas grand chose, c’est totalement ma came, autant dans The Last of Us Part II par moment, c’était un peu chiant faut l’avouer. Bon… c’est quand qu’il se passe un truc là parce que c’est mou hein, c’est mou ! Après les goûts et les couleurs hein, pourtant je suis bon public à la base. Mis à part Ellie qui transperce littéralement l’écran, le reste des personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, bon, c’est pas trop ça quoi. Mais ça n’empêche pas que l’intrigue reste quand même solide, violente et captivante, avec aussi quelques moments où l’on s’ennuie et pas qu’un peu…


Graphiquement, c’est au dessus du game

Des vues de folie dans The Last of Us Part II

Gros point positif de ce The Last of Us Part II, c’est sa direction artistique réaliste et sa technique incroyable. Indéniablement magnifique, ce jeu qui arrive à te mettre des petits cœurs dans les yeux à chaque instant. Je joue sur PS4 Slim, et comme quoi, elle en a dans le froc celle-là, d’ailleurs, The Last of Us Part II est le tout premier jeu à faire autant souffler ma console, j’ai cru qu’elle allait décoller dans ma salon. Mais si c’est pour avoir un tel résultat, je ne suis clairement pas déçu. Tout est impeccable détaillé, que ce soit les personnages, les décors, les nombreuses zones que l’on parcoure, les jeux de lumière, l’ambiance apocalyptique du plus bel effet, wow ! Je suis prêt à parier qu’on va avoir une version PS5 en début de gen, afin de montrer toute la puissance de la future console. Et un jeu tel que celui-ci comme vitrine, ça claquerai grave ! Mais pour l’instant, on est sur PS4, et elle le rend très bien. Techniquement époustouflant !


Côté gameplay, du bon et du moins bon

Les fameux gunfight sont de retour

Bon bon bon, il y a du bon et du moins bon dans ce The Last of Us Part II, je m’explique. Dans les trucs cools, c’est que l’on retrouve une manière de jouer très similaire au précédent, en bien moins rigide. Clairement, tu ne seras pas dépaysé, tu te demanderas même si c’est pas un copié/collé du un tellement qu’on a l’impression que ça n’a pas évolué. Et pourtant si, un petit peu, il y a quelques ajouts qui ne figurait pas dans The Last of Us, comme un système d’esquive qui rend les corps à corps bien plus simple, ou le saut à la liane (bonjour Uncharted). Tu vas devoir survivre dans ce monde impitoyable, et pour se faire, et bien tu vas devoir tuer de nombreux claqueurs (ouais, ils sont encore là). Et pour se faire, il faudra récupérer des items, que tu combineras afin de créer des grenades, des munitions et j’en passe. Optimiser tes armes dans les établis prévus à cet effet, bon, comme tu vois, rien de nouveau.

Quel joli toutou ♥

Autant dans le premier, le gameplay était impeccablement mixé avec la narration, autant dans celui-ci, j’ai trouvé qu’on passait beaucoup trop de temps à ne presque rien faire. Alors oui, tu vas me dire : « Bah tu veux qu’ils fassent quoi, c’est la fin du monde nianiania« , je suis entièrement d’accord, mais dans le premier aussi c’était compliqué hein, et pourtant, on se faisait moins chier haha. Tu vas en ouvrir des tiroirs, des portes de meubles, des placards afin de retrouver des items et des papiers. C’est cool, perso j’adore fouiner dans les moindres recoins quand je joue à un jeu, mais à la longue, ça va, on pourrait changer de disque. Heureusement qu’on défonce des claqueurs sur notre chemin, ça apporte un peu de piment à cette exploration qu’est The Last of Us Part II.


Conclusion : j’ai bien kiffé cette suite mais…

Sans doute trop d’attente ?

Mais je préfère toujours le premier malgré que The Last of Us Part II est indéniablement une claque et un incontournable, un jeu à posséder obligatoirement sur sa PS4 et à faire au moins une fois dans sa vie. Chef d’oeuvre pour certains, un bon jeu pour d’autres, je suis plutôt dans le camp « entre les deux ». Autant j’ai vraiment apprécié retrouver nos personnages du premier, rencontrer les nouveaux, suivre cette histoire qui nous fait cogiter sur ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. Autant le rythme de la narration est beaucoup trop molle et décousue à mon gout, j’ai décroché à de nombreuses reprises, limite fallait me motiver à allumer la PS4 pour le continuer. Et quand t’es limite soulagé d’avoir terminé, ce n’est jamais bon signe. Mais voilà, avec un peu de recul, je pense avoir trop espérais de cette suite, vu la qualité de The Last of Us premier du nom. Cela n’empêche que cette partie 2 reste très bonne, une expérience prenante, Naughty Dog encore une fois nous a concocté un jeu d’exception, qui marquera surement l’histoire du jeu vidéo à sa façon.

Ton avis sur The Last of Us Part II ?


Tu veux réagir avec Facebook ?

1 thought on “[TEST] The Last of Us Part II, une suite à la hauteur du premier opus ?

  1. Contrairement à toi, je ne me suis jamais ennuyée et j’ai vraiment adoré les personnages disons inédits (enfin du moins deux). Mais je comprends parfaitement ton point de vue ! Une fois n’est pas coutume, merci pour ton test !

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :