Merci House House, j'ai adoré

Aujourd’hui on va parler d’Untitled Goose Game, un jeu vidéo développé par la team australienne House House, disponible un peu partout depuis le 20 septembre 2019. Et ce n’est qu’aujourd’hui que je te propose le test du jeu tout simplement parce que je l’ai découvert grâce au Xbox Game Pass et que je l’ai a-do-ré ! À mon avis tu dois déjà connaitre ce jeu, vu qu’il est sorti depuis un p’tit moment. Mais, si ce n’est pas le cas, et bien écoute tu es au bon endroit, j’espère te donner envie de l’essayer à ton tour. Untitled Goose Game, une oie qui fait sa loi, et tu verras, elle le fait drôlement bien haha !


Mais c’est quoi d’ce jeu ?

C’est elle qui commande dans ce jeu

Bon, quel est le but du jeu ? En quoi ça consiste ? T’inquiète, je vais tout t’expliquer dans ce test ! Dans Untitled Goose Game tu incarnes une oie au caractère bien trempé ! Tout juste sortie de son petit buisson, notre chère et tendre décide donc par une journée ensoleillée, de se dégourdir un peu les pattes. Notre oie va faire sa vie en se rendant au village voisin, et en même temps, pourquoi ne pas foutre un peu sa merde un peu partout là ou elle passe haha. Semer la pagaille, déranger les habitants du coin, leur faire la misère en volant leurs objets, c’est tout ce qu’elle aime faire ! Untitled Goose Game te propose donc de devenir une oie emmerdeuse le temps de quelques heures, et le pire, c’est que tu vas adorer ça, je vais t’expliquer pourquoie, enfin, pourquoi, bref, t’as compris !


Une oie « simple » et épurée

Regardez-moi cette chipie

L‘esthétique du jeu est simple, un style minimaliste du plus bel effet. Des couleurs ternes, peu d’ambiance hormis quelques notes de piano, et c’est tout ! Et perso, j’ai trouvé la direction artistique attachante, c’est tout mimi. Comme quoi, pas besoin d’en mettre plein les mirettes pour que ce soit joli, la preuve ! Et côté gameplay, dans Untitled Goose Game c’est pas de chichi, on va à l’essentiel, faire le plus de bêtises possibles afin de rendre la vie infernale aux habitants. Incarner une oie cleptomane et agaçante, ça fonctionne impeccablement ! Il faudra donc avancer, parcourir les quelques lieux du village (jardin, rue principale, pub etc…), et surtout, rayer ta liste de tâches à faire en les effectuant !

Pauvres habitants…

Voler des objets dans un magasin, faire tomber un jeune garçon dans une flaque d’eau, enfermer la marchande dans son garage ou encore jeter un seau sur la tête de quelqu’un, bon, t’as compris l’idée, les habitants vont détester cette oie. Et tu sais quoi ? Nous on va sadiquement kiffer ça ! Il faudra donc parfois être discret, un jeu d’aventure et d’infiltration, mais aussi parfois être bruyant en cacardant pour se faire entendre et ainsi faire peur aux habitants. Une fois que tu as accompli les quelques tâches à faire, une « principale » va se débloquer, et une fois celle-ci faite, tu pourras passer à la zone suivante. Chaque zone te proposera de nombreux objets, certains qui ne servent à rien, juste là pour t’induire en erreur. Mais globalement, je te rassure, la difficulté n’est pas bien élevée, Untitled Goose Game est adapté à tous, que ce soit aux plus petits comme aux plus grands, comme ça, pas de jaloux !


C’est court mais c’est bon

Deux oies pour le prix d’une

Le générique de fin arrive rapidement, faut compter environ 3h pour voir les crédits s’affichaient. Mais, quand il n’y en a plus, et ben il y en a encore, tu verras, certains objectifs se débloqueront, afin que tu puisses t’amuser un peu plus longtemps. Et comme c’est assez addictif, il se peut même que l’envie de le finir à 100% te vienne en tête, c’est d’ailleurs tout l’intérêt vu sa courte durée de vie. Mais je trouve ça suffisant, ça évite la lassitude, pas besoin de plus ! Et ce n’est pas tout, Untitled Goose Game a eu le droit à une mise à jour te permettant de jouer en coopération avec quelqu’un en local ! Deux oies, deux fois plus de bordel, c’est ça qui est bon ! J’ai pas encore eu le temps de faire ce mode coop, j’espère avoir l’occasion de le tester avec Cricri, on risque de bien s’amuser !


Conclusion : un p’tit jeu à ne surtout pas louper

Merci House House, j’ai adoré

Et bah, je suis bien content d’avoir pris le temps de le faire ce Untitled Goose Game, merci House House pour ce petit bijou ! Clairement, ça ne casse pas trois pattes à un canard (t’as compris la ref) mais c’est efficace et ça donne le smile. Foutre la merde gratuitement, ça a son petit charme. Voir les réactions énervées ou bien apeurées des habitants quand cette oie du diable est dans les parages, c’est ultra drôle ! Un gameplay simple, un style épuré, une bonne dose d’humour, c’est le cocktail gagnant ! Certes la durée de vie n’est pas bien grande, mais comme tu le sais, ce n’est pas la taille qui compte, c’est comment on s’en sert le plus important et Untitled Goose Game le fait très bien !

Tu as joué à ce Untitled Goose Game toi ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :