Mon 1er test de l'année 2021 qui gagne la 1ère place ♥

Et bien voilà, ça y est, enfin, après tout ce temps, je me suis lancé dans l’aventure Hades, dernier bébé en date du studio Supergiant Games (Bastion, Transistor…). Disponible dans un premier temps en accès anticipé depuis 2018 et désormais dans sa version finale sur PC et Nintendo Switch depuis le 17 septembre 2020, j’avais très très hâte de poser les mains dessus. J’attendais une version physique qui n’est pas encore arrivée, ça va venir vu le succès du jeu, nominé parmi les meilleurs jeux de l’année 2020. Et puis j’ai craqué, j’ai soutenu le studio en l’achetant sur Nintendo Switch, et après des heures et des heures de jeu, je suis encore dessus d’ailleurs, est-ce qu’il mérite ce succès ? Je te donne mon avis maintenant sur le jeu, toi-même tu sais, avec subjectivité comme d’habitude haha.


Bienvenue en enfer, Zagreus

C’est pas si mal l’enfer tout compte fait

Hades raconte l’histoire de Zagreus, prince des Enfers, fils du dieu Hadès et de la déesse Perséphone, qui souhaite retrouver sa mère, malheureusement exilée sur Terre. Zagreus se pose des tonnes de questions, sur sa mère, sur sa naissance, pourquoi son père l’empêche d’atteindre son but et j’en passe… Heureusement, pour réussir sa quête d’atteindre la surface de la Terre, notre cher prince des Enfers sera aidé par les divinités de l’Olympe, rien que ça. Athéna, Zeus, Aphrodite ou encore Poséidon, ils vont tous donner un p’tit coup de pouce à Zagreus en boostant ses capacités afin qu’il aille le plus haut possible ! Réussira t-il cette longue et périlleuse quête ? Et bien achète le jeu parce que je ne vais clairement rien te dire ici haha.

Une relation père/fils un peu compliquée

Néanmoins (t’as vu j’emploie des mots soutenus hein ?) ce que je peux te dire c’est que j’ai totalement accroché à l’histoire et à la narration que propose Hades. Volontairement décousue et compréhensible uniquement par les bulles de dialogue des différents personnages que l’on rencontre, j’ai vraiment été convaincu et intrigué.  Zagreus est déter à connaître toutes les réponses aux questions qu’il se pose, et ça donne envie de connaître le fin mot de l’histoire. Enfin, faut être patient hein, mais ça, je te laisse découvrir tout ça par toi-même. Des personnages attachants, que ce soit les méchants comme les gentils, c’est la grande famille des Enfers, qu’on a hâte de retrouver à chaque partie !


C’est un régal pour les yeux et les oreilles

Premiers instants dans Hades, c’est déjà la claque

Gros point fort de ce jeu, c’est son ambiance visuelle et sonore, ainsi que ses graphismes et sa direction artistique à TOMBER PAR TERRE. C’est comme-ci Supergiant Games avait mis tous les ingrédients pour faire le jeu indé parfait dans une marmite, tu touilles et ça donne Hades ! Les Enfers donnent sacrément envie d’y aller tellement que c’est beau ! Les décors avec tous ces détails, l’architecture, les effets de lumières, chaque zone est différente avec une ambiance unique, certaines sont sombres et lugubres, d’autres plus oniriques, pour un rendu global magnifique ma chéwie. Une DA incroyable, et je ne parle même pas des musiques, maman que c’est une réussite ! Tes oreilles te diront merci, tu peux me faire confiance.


Un gameplay d’enfer (ouais c’était facile)

De l’action encore et encore…

Être beau, avoir de belles musiques etc, c’est cool hein, mais est-ce que c’est fun à jouer ? Et bien la réponse est oui l’ami(e), un gros OUI même, OUI OUI OUI ! Hades est un jeu de type rogue-like et dungeon crawler, c’est à dire que les donjons que l’on va traverser apparaissent de manière aléatoire. Dans ce type de jeu, et c’est le cas dans Hades, tu vas mourir. Ouais, beaucoup de fois même. Tu vas mourir encore et encore et encore et encore… Et c’est tout le concept d’un jeu tel qu’Hades, tu vas mourir, mais tu vas ressusciter afin de devenir plus fort. En plus d’apprendre de nouvelles capacités, de nouveaux pouvoirs, ou de récolter des items précieux, tu vas surtout en savoir plus sur l’exil de ta daronne, et ça, ça vaut le coup de crever un p’tit peu.

La mort n’est que le commencement…

Ça se joue comment Hades ? Très bonne question. C’est très simple, il suffit de vider chaque zone en tuant la totalité des ennemis, après ça, tu as la possibilité de choisir la prochaine salle via plusieurs chemin. Sur chaque passage y est inscrit un logo représentant ce que tu vas gagner si tu arrives à vaincre tous les ennemis dans cette fameuse salle. Tu peux gagner par exemple de l’argent, des items afin d’améliorer ton xp, ou encore la rencontre d’une divinité qui va t’apporter son soutien en boostant tes capacités. Le but final est d’arriver sur Terre, bien en hauteurs des Enfers, et pour y arriver, j’suis désolé mais tu vas en chier haha. Mais ce qui est cool dans Hades, c’est zéro frustration. Tu crèves, ok, mais pas de soucis parce qu’en mourant, tu débloques des trucs par-ci, des trucs par-là, des dialogues avec des personnages, tu fais la rencontre de nouveaux acolytes, de nouvelles armes etc…

Les souvenirs permettent d’apporter un p’tit plus à tes runs;

Et quelle satisfaction lorsque tu arrives après une trentaine d’essais, finir ta première run omg. Hades fait partie de ces jeux qui semble être difficile, mais qui sont juste exigeant et loin d’être insurmontable. Il faut être patient, il faut pas avoir peur de recommencer plusieurs fois. Le jeu te récompense très souvent, afin que ton game over soit plus facile à avaler, sinon, si tu galères vraiment de ouf, il existe un mode « facile » qui te permet après chaque mort, d’être plus résistant. J’ai préféré y jouer sans facilité, afin d’être vraiment sans astuces, et réussir à la sueur de mes paumes de mains. Finir le jeu une fois, c’est bien, plusieurs fois, c’est mieux ? Pourquoi ? Oh pour rien, pour rien. La durée de vie du jeu ? Bah théoriquement tu peux affronter le boss final en 30mns/1h si tu te débrouille bien, mais clairement n’y compte pas de trop. Je suis à 40h de jeu, et je suis loiiiiiiin d’avoir tout vu, j’ai fini le jeu « qu’une seule fois », ça te donne une petite idée haha.


Conclusion : mon 1er coup de cœur de 2021

Zagreus, i love you baby

Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que ce jeu allait me plaire. Pourtant je ne suis pas un habitué des rogue-like, c’est pas mon style de prédilection, mais j’sais pas. Dans doute grâce à la mythologie, les Enfers et tout le trinlinlin, j’étais hypé avant même de le lancer. Est-ce qu’Hades est l’un des meilleurs jeux de l’année 2020 ? Oui oui oui et re oui ! Et j’suis fier d’y avoir joué et d’y jouer encore aujourd’hui parce qu’il y a une tonne de choses à faire. Et le côté addictif du jeu n’aide pas non plus à poser la manette haha. Hades est une réussite, avec sa DA qui nous transporte dans une tout autre dimension, son gameplay exigeant mais une fois maitrisé, est une merveille, une bande sonore qui envoie du lourd, que des qualités. Est-ce qu’il a des défauts ? J’en ai pas trouvé. Hades un jeu parfait ? Huuuum, j’en ai bien l’impression ! Gros coup de cœur, le premier de 2021.

Tu as joué toi à Hades ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :