Little Nightmares II c'est validé

Déjà quatre ans que le premier Little Nightmares est sorti (mon test est dispo), jeu d’horreur par les suédois Tarsier Studios. Eh ouais, 2017, wouah, que le temps passe vite… Mais quel petit bijou ce premier Little Nightmares ! Et tu peux pas savoir à quel point j’étais trop trop content d’apprendre qu’un Little Nightmares II allait faire son apparition. Et bien aujourd’hui c’est réel, il est là, disponible depuis le 11 février 2021 sur PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch et plus tard sur PS5 et Xbox Series. À peine le jeu à la maison, j’en ai profité pour vous faire un unboxing du collector, et ouais je suis sympa. Mais j’ai surtout joué et terminé le jeu, c’est donc le moment de te donner mon avis sur ce deuxième opus, let’s gooooo !


Mono, Six, à vous…

Seuls au monde, enfin presque…

Dans ce deuxième épisode, on y incarne Mono, un petit personnage maigrichon doté d’un sac en papier sur la tête en guise de capuchon. Il ne restera pas bien longtemps seul dans cette aventure puisque l’héroïne du premier Little Nightmares, Six, sera également de la partie. À deux, c’est mieux ! Surtout quand il s’agit de fuir des situations légèrement stressantes et angoissantes, un p’tit coup de main, ce n’est jamais de trop. Nos deux p’tits personnages vont devoir s’entraider tout au long de ce voyage bien flippant, afin de percer le mystère d’une étrange tour radio. Comme pour le premier épisode, Little Nightmares II c’est une ambiance pesante, une atmosphère sombre et cauchemardesque, rien que ça. Avec des environnements qui contrastent avec la taille de nos héros, mais aussi des situations où nos personnages vont devoir fuir à toute vitesse, en un minimum de temps, ce qui rend l’expérience incroyablement flippante. Et la fin du jeu, omg que je n’étais pas prêt. En tout cas, Little Nightmares II, il risque de bien faire flipper certains. Âmes sensibles s’abstenir…


Une direction artistique qui fait froid dans l’dos

Un p’tit côté Shining nan ?

Bien évidemment, dans Little Nightmares II, on est là pour faire flipper et faire stresser. Et pour ça, tu peux compter sur la direction artistique lugubre du jeu. Visuellement, c’est super joli, même si la version Nintendo Switch, celle que je teste, il y a comme un effet de flou (surtout en mode portable) qui n’est pas dérangeant mais qui est à souligner. Le mode docké rend au jeu un aspect visuel plus fin, c’est plus agréable. Forcément, le noir, le gris, le bleu foncé sont les couleurs qui dominent tout au long de cette aventure, et c’est sublime à regarder. Le premier était déjà réussi à ce niveau-là, ce deuxième est largement au dessus. Les jeux de lumière donnent direct une impression de malaise, sans oublier les bruitages qui accentuent cette sensation d’appréhension. Genre tu sais les p’tits bruits de plancher qui craquent, des rires d’enfants ou bien des bruits de pas, sah quel plaisir.

Certaines zones sont hyper stressantes

Visuellement, c’est captivant, et côté musique, oh bah tu ne vas pas être déçu l’ami(e). Les musiques de ce Little Nightmares II savent jouer avec nos nerfs, parfois douces et discrètes quand l’ambiance est calme, et parfois vives et rythmées pour nous faire paniquer. Et ça fonctionne impeccablement ! L’OST du jeu est géniale, les musiques sont folles. Je te conseille vivement de jouer avec un casque afin d’être vraiment imprégné, en mode portable même si c’est moins joli, c’est bien plus immersif. Mais si tu préfères en mode télé, ça le fait aussi (mais augmente le son à fond, volets fermés etc tu connais les bails).


Gameplay simple et efficace

Gameplay fidèle au premier opus

Pour le coup, si tu as joué au premier Little Nightmares, tu ne vas pas être dépaysé par la manière de jouer à ce deuxième épisode. C’est quasi pareil, avec quelques petites nouveautés tout de même. Pour rappel, Little Nightmares II est un platformer avec des puzzles, jeu en 2.5D, en scrolling horizontal. Plusieurs chapitres, avec une durée de vie totale de 7h à peu près. Chaque chapitre raconte un cauchemar avec un thème bien précis (la forêt, l’école etc…). Rien de bien original en terme de gameplay, on dirige notre personnage, on saute, on grimpe, on court pour prendre la fuite, on s’accroupit. Mono et Six doivent coopérer, Six est contrôlée automatiquement par l’IA et aidera Mono en lui faisant la courte échelle et d’autres interactions du même style. J’aurais aimé un peu plus que ça, afin qu’on ressente davantage ce lien entre les deux personnages.

La maitresse, elle est horrible…

On doit se mettre à la hauteur de nos personnages, donc pas bien haut et c’est ce qui rend cette impression de grandeur incroyable pour les décors et de fragilité pour nos héros. Une simple petite pièce est gigantesque pour Mono et Six, faut donc s’adapter avec les différents objets que l’on croise. Grimper sur une pile de livres pour atteindre un point en hauteur, tirer les tiroirs et les utiliser comme escalier, bref tu vois le genre. Il y a également quelques énigmes à résoudre dans ce deuxième opus, j’ai bien aimé ça, on est pas dans la fuite constante, même si c’est très souvent le cas (tu m’étonnes). Surtout en fin de niveau, faut fuir le boss qui règne sur les lieux, donc c’est un peu la course contre la mort haha. Little Nightmares II c’est aussi quelques clins d’œil à d’autres jeux d’horreur, notamment à Silent Hill dans une certaine zone (les vrais savent), je te laisse le plaisir de la découverte.

Mono, éloigne-toi de la télé, t’es trop près

Sinon, côté nouveautés, nos personnages plus vulnérables que jamais, arrivent à se défendre et bien comme il faut. On peut fébrilement choper quelques objets comme une masse ou encore un bâton disposés sur son chemin. Dans le premier, Six n’avait qu’une petite flamme à sa disposition, là notre duo ne rigolent plus. Côté difficulté, ça se joue hyper bien sans frustration, on parcoure ces lieux chelous avec fluidité, tout est intelligemment réalisé. Le premier niveau du jeu c’est un peu le tutoriel où tu apprends les mécaniques et les différentes subtilités de gameplay, et en quelques secondes, c’est maitrisé ! Pour ceux qui veulent faire durer le plaisir un p’tit peu plus longtemps, quelques collectibles sont à retrouver dans les différents niveaux du jeu, comme des chapeaux pour Mono. Bref, tout pour te donner envie de rester un maximum dans ce monde effrayant…


Bien plus malaisant que le premier

Askip ils veulent un autographe

Pour le coup, le premier Little Nightmares était déjà assez fou côté ambiance flippante, et bien ce Little Nightmares II arrive à faire différent et mieux. Bien plus pesant que le précédent, il arrive à nous captiver et à jouer avec nos émotions. En tout cas, je préfère te le dire, tu n’es pas au bout de tes surprises haha. Certains cauchemars sont malaisants au possible, et les boss, mon dieu je ne t’en parle même pas… Little Nightmares II nous rappelle de très mauvais souvenirs d’enfance haha (coucou la maitresse), ou bien que les hôpitaux, et bien ça craint du boudin. Little Nightmares II c’est pas le jeu d’horreur avec des screamers à chaque instant, nan, on est dans un jeu à ambiance, et quelle ambiance ! L’horreur retranscrit avec brio dans cette suite, qui à mon avis, ne te laissera pas indifférent. En tout cas, j’ai surkiffé comme jamais !


Conclusion : du très très bon, j’ai adoré

Je le conseille à 2000%, rien que ça

Bon bah si ce test t’a donné envie d’y jouer, mission accomplie parce que j’ai vraiment pris du plaisir à jouer au jeu et à rédiger cet avis. Je te conseille vivement de faire le premier juste avant (et les DLC qui vont avec), rien d’obligatoire mais pour que tu puisses avoir un p’tit affect avec les personnages. Et puis aussi parce que ça te permet de capter les subtilités entre chaque épisode, et puis aussi parce que les deux jeux sont super cools. Ce Little Nightmares II, je suis clairement sous le charme. J’ai même envie de refaire un p’tit run afin de trouver tous les collectibles, pourquoi pas avec Cricri en se passant la manette puisque pas de mode coop. J’ai vraiment adoré ce deuxième opus, autant voire un peu plus que le premier qui était déjà très bon. Je signe où pour un Little Nightmares III les gars ?

Tu as joué à ce Little Nightmares II toi ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :