Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit dans le top haha

Après Fire Emblem ou encore The Legend of Zelda, Omega Force s’occupe de la licence Persona avec Persona 5 Strikers. Disponible le 23 février 2021 sur PC, PS4 et Nintendo Switch. Koei Tecmo décide de faire revenir les Voleurs Fantômes après un Persona 5 qui a mis tout le monde d’accord en 2017 et la réédition, Persona 5 Royal en 2019. Là il s’agit d’une suite directe à l’opus de 2017, mais Persona 5 Strikers n’est pas un J-RPG comme l’opus précédent, bye bye tour par tour, et bonjour le bourrinage comme seul sait faire un musô. C’est un style de jeu que j’affectionne particulièrement, et n’ayant pas encore fait Persona 5 de base (oui c’est grave je sais) j’étais curieux de voir si un « nouveau » comme moi dans l’univers Persona 5 allait comprendre et aimer. Merci la team Koch Media pour l’opportunité de tester le jeu en avant-première. Et après une bonne trentaine d’heures sur le jeu, c’est le moment de te dire ce que j’en ai pensé ! Persona 5 Strikers, faut-il y jouer ? Voici mon avis !


Un road-trip stylé au Japon

Ils sont de retour (pour nous jouer un mauvais tour ?)

Pour ceux qui ont fait Persona 5, l’histoire de Persona 5 Strikers se déroule juste après les évènements de l’opus principal, donc tu ne seras pas perdu. On y retrouve la clique des Voleurs Fantômes : Joker mon bébé, Morgana, Haru et tous les autres. Nos chers héros s’organisent quelques petites vacances d’été, vu que ça fait quelques mois qu’ils ne s’étaient pas retrouvé tous ensemble, et quelle brillante idée de faire un p’tit road trip entre amis à travers le Japon. Du repos, barbecue, soleil et sable chaud, les vacances parfaites quoi. Ils vont être au top du top ! Ah bah nan en fait, c’est loupé pour cette fois. Eh ouais, il se passe des trucs bizarres dans le pays, et plus précisément dans le métavers, réalité parallèle que connaissent bien nos héros via leur aventure passée. Eux qui pensaient que c’était loin derrière eux, et bien non. Donc oui, le Japan’s Trip aura bien lieu, mais ce ne sera pas pour faire bronzette… Les Voleurs Fantômes reprennent du service !

On est pas bien là ?

Si tu es comme moi, que tu n’as pas (encore) fait Persona 5 mais que tu souhaites absolument faire ce Persona 5 Strikers, rien ne t’en empêche. Tu arriveras très facilement à comprendre l’histoire, l’intrigue et les différentes situations que propose Persona 5 Strikers. Mais forcément, c’est toujours mieux de jouer à l’opus précédent avant, afin d’avoir un véritablement affect pour les personnages ou encore pour mieux comprendre certains dialogues. Les joueurs qui ont fait Persona 5 ne seront je pense, pas dépaysés. Me concernant, c’était ma toute première fois dans le monde de Persona, et j’avoue que j’avais peur de ne rien comprendre à ce Persona 5 Strikers. Mais finalement, j’étais très à l’aise et je me suis vite attaché aux personnages. J’ai trouvé l’histoire très très cool (je n’en parlerai pas pour ne pas spoiler comme d’hab) même-ci redondante et répétitive à certains moments. Une chose est sûre, ça m’a donné encore plus envie de découvrir Persona 5, retrouver Joker mon nouveau crush, il me faut juste du temps (et pas qu’un peu askip).


Et ça fait BIM BAM BOOM

Ça peut devenir vite illisible parfois

Comme pour Hyrule Warriors ou bien Fire Emblem Warriors, Persona 5 Strikers c’est du gameplay à la musô. Si tu ne connais pas ce genre, je t’explique vite fait, en gros ton personnage va devoir latter le cul de nombreuses vagues d’ennemis. Enfin, ton personnage, plutôt tes personnages vu que tu vas pouvoir contrôler toute la bande des Voleurs Fantômes, et ça c’est super cool ! Chaque personnage a une arme bien précise (fouet, marteau, sabre etc…), des capacités propres avec des points forts et des points faibles, enfin bref tu connais les bails. Ayant joué à de nombreux jeux similaires, Persona 5 Strikers est un musô oui, mais pas complètement. On va devoir défoncer tout ce qui bouge à grands coups de combos et d’attaques oui, mais on y retrouve également quelques phases d’infiltration, de la plate-forme aussi, ça apporte une pseudo liberté dans un style de jeu qui se veut très fermé et linéaire.

Certaines prisons sont ♥

Cela reste assez linéaire tout de même hein, faut pas se leurrer, et comme pour la plupart des jeux du même genre, cela devient vite répétitif. En fait, c’est même pas l’action en lui même qui est répétitive, c’est la construction de Persona 5 Strikers qui l’est. On découvre une nouvelle ville, on mène l’enquête pour voir d’où vient le problème, on réussi les objectifs demandés, on combat le boss et on recommence. J’avoue que ça apporte un p’tit sentiment de « rooooh encore ? ». Heureusement que le jeu est quand même ultra stylé et qui donne envie de continuer à jouer. Entre les personae que l’on « collectionne » et que l’on va booster en expérience, des combats très dynamiques avec ces multiples façons de combattre, utiliser quelques éléments de décors pour activer des combos, franchement on s’amuse bien sur Persona 5 Strikers. J’ai trouvé quand même que la difficulté parfois était abusée, déjà le jeu ne t’explique pas tout, c’est un peu à toi de te débrouiller. Certains mini-boss et boss sont assez chauds, ou bien c’est que je ne suis pas doué, surtout au début du jeu, après ça va un peu mieux. Heureusement que pour ceux qui n’aiment pas trop le challenge, on peut switcher le niveau de difficulté à tout moment. Perso je suis resté en normal, et j’ai bien galéré haha. Si tu veux voir un p’tit peu de gameplay, voici un extrait de la version Nintendo Switch du jeu !


Du bon et du moins bon…

Joker, c’est le coup de cœur

Pour rappel, j’ai eu l’opportunité de tester la version Nintendo Switch de Persona 5 Strikers, du coup je ne sais pas du tout comment le jeu tourne sur les autres supports. En tout cas, dans les points positifs de ce Persona 5 Strikers : la direction artistique nom de dieu ! Je suis assez fan de l’esthétique du jeu, je connais maintenant les jeux Atlus et j’avoue que je suis assez fan de leur jeux (Catherine : Full Body, la base ♥). On est sur une direction artistique vraiment très jolie, je savais que de toute façon ça allait me plaire, j’avais déjà un peu zieuté Persona 5 et ça m’avait bien donné envie. Je ne parle même pas des quelques scènes cinématiques en anime qui sont supeeeeerrrrrrr styyyyyllllééééééeeeeessssss !!!!! Oups, je me suis laissé un peu emporter, pardon… Et puis d’autres trucs cools à savoir sur Persona 5 Strikers, c’est que l’ambiance du jeu est vraiment captivante, disons que la bande sonore du jeu (qui tue sa race) aide pas mal aussi à être totalement à fond dedans. Sans oublier la traduction les gars, ouais, t’as bien lu, il est sous-titré français, et ça, ce n’est pas rien ! Sinon, le jeu tourne niquel sur Nintendo Switch, que ce soit en docké ou non, donc si tu envisageais de prendre cette version, tu peux y aller les yeux fermés, ça fonctionne très bien.

J’ai screené je n’sais combien de fois dans le jeu

Pour les trucs moins bons de Persona 5 Strikers, et bien visuellement, c’est parfois pas très très joli il faut bien l’avouer. Techniquement c’est fluide, ça tourne bien mais c’est pas super propre quoi, de l’aliasing en pagaille, du clipping par-ci par-là, heureusement que la direction artistique est chouette pour sauver le tout. C’est assez inégal sur Nintendo Switch je trouve, certaines zones sont vraiment belles, d’autres c’est pas possible ma chéwie. Mais je te rassure, tout ça ne va pas te gâcher l’expérience du titre, c’est pas non plus la catastrophe hein, mais j’ai joué à des musô plus jolis. Sinon, le gameplay peut vite être répétitif, ça ne va pas plaire à tout le monde ce style de jeu, on fait assez souvent les mêmes choses, la structure dans chaque chapitre change peu. Et puis le scénario, qui est très sympa à suivre mais qui lui aussi, peut vite devenir redondant. Sinon, tu vas avoir de quoi faire avec Persona 5 Strikers, une bonne durée de vie : 30/40h pour boucler l’aventure et bien plus si tu aimes fouiner partout et faire quelques missions annexes, qui d’ailleurs pour la plupart, ne sont pas bien oufs.


Conclusion : une suite qui plaira aux fans et séduira les nouveaux

Hâte de me faire Persona 5 ♥

Est-ce qu’il faut y jouer ? OUI ! Est-ce qu’il est parfait ? NON ! C’est grave ? NON ! Une chose est sûre c’est que je suis trop content d’avoir découvert l’ambiance Persona 5 avec cette suite. Si tu as l’opportunité d’y jouer avant ce Persona 5 Strikers, c’est toujours mieux toi-même tu sais. Mais sinon, si tu ne peux/veux pas, aucune obligation, tu vas réussir à tout comprendre quand même. Un spin-off qui a son importance puisqu’on est face à une véritable suite, qui plaira surement aux fans de la première heure mais aussi aux nouveaux. J’ai vraiment bien kiffé l’énergie qui se dégage dans ce jeu avec ces personnages charismatiques, mixé au gameplay musô efficace et dynamique. Même s’il y a quelques lacunes, et qu’on peut vite ressentir une certaine lassitude, Persona 5 Strikers est pour moi une chouette aventure dont j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à parcourir. C’est un bon jeu, qui me donne encore plus envie de connaître les origines, Joker et toute la clique, j’arrive, attendez-moi, laissez-moi une place dans votre van !

Tu vas craquer pour ce Persona 5 Strikers ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :