Quel petit bijou ce jeu ♥

Je te fais iech depuis quelques semaines avec Bravely Default II sur les réseaux haha. Désolé ? Pas désolé ! Il est temps de te donner mon avis global sur ce J-RPG, disponible depuis le 26 février 2021 en exclusivité sur Nintendo Switch. J’ai pris mon temps avant de publier ce test tout simplement parce qu’un jeu tel que Bravely Default II, bah ça se déguste quoi, faut prendre son temps, tranquilou. J’étais très fan du premier Bravely Default et de Bravely Second : End Layer, forcément, j’attendais avec IMPATIENCE ce deuxième épisode, qui n’est pas une suite du premier, tu peux très bien le faire sans avoir jouer aux précédents. Voici donc mon avis sur le jeu, je te laisse découvrir tout ça, bonne lectuuuuuure !


Une toute nouvelle histoire…

Voici Seth, le premier héros du jeu

Comme je le disais dans l’introduction de ce test, ce n’est pas nécessaire d’avoir jouer au premier Bravely Default pour faire celui-ci. Faut voir ça comme pour les jeux Final Fantasy, ce ne sont pas des suites. Même si je te les recommande quand même car ce sont de très bons jeux. Dans Bravely Default II, nous faisons la connaissance dans un premier temps de Seth, sauvé par la princesse Gloria d’un terrible naufrage. Devenu amnésique suite à cet accident, notre cher aventurier décide de suivre sa sauveuse dans une quête importante : remettre la main sur des cristaux magiques avant qu’ils ne soient dans de mauvaises mains.

La dream team ♥

Nos héros seront rejoint par Elvis, mage noir en quêtes d’astérisques, et Adèle, qui est sa garde du corps. Bref, voici la team qui va t’accompagner durant tout le long de l’aventure Bravely Default II. Une histoire qui n’a rien d’original, ça parle de princesse, de cristaux, de grands méchants, de royaumes, du déjà-vu. Mais, une intrigue captivante, très bien écrite et scénarisée, qui donne envie de connaître le fin mot de l’histoire. Et quelle histoire ! J’ai vraiment apprécié de A à Z, les personnages sont hyper attachants, quelques rebondissements qui te laisse sur le cul, d’ailleurs ça commence fort, très fort ! Je te laisse bien évidemment le plaisir de la découvrir par toi-même, tu verras tu vas kiffer !


Du bonbon pour les yeux et les oreilles

Mais regarde-moi cette beauté

C‘est sans doute l’un des points forts du jeu, sa direction artistique magnifique. Mélange entre personnages en 3D et illustrations en 2D, c’est visuellement très réussi. L’harmonie des deux est un régal pour les yeux ! J’étais déjà très fan de la DA dans Bravely Default sur Nintendo 3DS, mais là avec les capacités techniques de la Nintendo Switch, mama que ça fait plaisir à regarder ! La Nintendo Switch permet d’offrir un jeu à la technique bien supérieure aux jeux précédents, Même si, j’ai ressenti quelques lags et ralentissements au cours de mon aventure. Mais je te rassure, rien qui viendra gâcher ton aventure. On y retrouve également la p’tite touche Octopath Traveler (mon bébé ♥) avec quelques effets spéciaux sublimes, un jeu qui était également très séduisant visuellement.

Explorer le jeu est un délice

Et puis je ne pouvais pas passer à côté des musiques et de la bande sonore du jeu tellement que ça envoie du lourd ! La bande originale signée Revo (Yasuo Kamanaka) est une véritable réussite. C’était déjà lui pour le premier opus et il re-signe et c’est encore une fois un petit bijou. Des musiques qui s’adaptent parfaitement aux différentes situations et aux différentes zones, avec des musiques chaudes aux sons exotiques, en passant par des sons plus douces et calmes etc… Un pur régal pour tes oreilles, à écouter encore et encore !


Il va y avoir du challenge

Bravely Default II, tu l’auras compris, c’est un J-RPG à l’ancienne, bien old-school comme on kiffe sa maman. De l’exploration, des phases de combats en tour par tour, avec une difficulté assez corsée (même en mode normal) pour un maximum de challenge, toi-même tu sais. Parlons du gameplay est plus précisément des fights, tu vas devoir vaincre des tonnes et des tonnes d’ennemis, qu’ils soient petits ou bien gigantesques, simples monstres sur ton passage ou boss de fin de chapitres. La particularité de Bravely Default II qui fait toute la différente en comparaison à d’autres J-RPG c’est les mécaniques « Brave et Default« . En plein combat, tu as la possibilité d’utiliser des tours en avance et d’enchaîner ainsi plusieurs attaques, ou bien te protéger et accumuler un point à utiliser plus tard. Et ça fait toute la différence !

Les phases de combats sont géniales

C‘est une mécanique très sympa qui rend les combats très stratégiques, faut essayer de trouver le juste milieu, le bon équilibre pour réussir. Foncer tête baissée, oui tu peux, mais attention, une seule erreur et tu peux dire hello au game over. Une autre des particularités des Bravely Default et qui est une nouvelle fois présente dans ce Bravely Default II, c’est les classes ! Comme dans le premier, une fois le boss vaincu, tu vas récupérer de nouveaux astérisques permettant de lancer une grosse attaque, mais aussi tu vas débloquer de nouvelles classes, et ça c’est super cool ! Je ne spoile rien dans ce test, comme d’hab, et encore moins les classes, tu peux continuer à lire tranquilou. Chaque classe à ses particularités, certaines sont plus dans l’attaque, d’autres la magie, à toi de bien optimiser tes personnages !


Une durée de vie costaud

Des heures et des heures de jeu en perspective

De base, les RPG et notamment les J-RPG, ça demande du temps et de l’investissement, et bien c’est également le cas pour ce Bravely Default II de l’amour. Faut compter une bonne soixantaine d’heures pour le terminer, et bien plus si tu veux explorer à fond, chercher la masse d’objets cachés et faire quelques les quêtes annexes. D’ailleurs, certaines d’entre-elle permettent d’en apprendre un peu plus sur le passé de nos personnages, je te conseille de t’y plonger afin de connaitre véritablement les héros du jeu et leurs motivations. D’autres bon, c’est pas folichon quoi, comme d’hab, livrer ceci, tuer tant de monstres, mais elles ont le mérite de bien te récompenser en items et équipements ! Il va falloir XP sévère, du farming à mort afin que tes personnages soient au bon niveau au bon moment. Conseil d’amis : ne skippe aucun monstre, utilise les bons équipements et objets pour progresser plus vite, et c’est parti mon kiki !

Hyper addictif ce jeu de cartes

Et puis, si tu n’en as pas encore assez, tu peux aussi passer ton temps à jouer au jeu de cartes B&D, qui je te préviens, va dévorer ton temps libre et ton âme haha. Hyper addictif, ce jeu de cartes se débloque à un moment clef du jeu, et après ça, tu peux enchaîner des parties en parlant à certains PNJ du jeu, et tenter de collectionner toutes les cartes possibles. Mais tu verras, une fois lancé, tu ne verras pas le temps passer tellement que c’est un bouffe-temps ! Un jeu dans un jeu, ça pouvait limite sortir indépendamment de Bravely Default II tellement qu’il y a de cartes à collectionner.


Conclusion : rejoins la secte Bravely Default II

Quel jeu incroyable, faut absolument y jouer

Ah bah je le répète encore une fois : IL FAUT JOUER À BRAVELY DEFAULT II. Voilà, qu’est-ce qu’il te faut de plus ? Des personnages attachants, un système de combat addictif et stratégique, une bande sonore à tomber (je l’écoute en ce moment-même), une DA magnifique, une grosse durée de vie, sérieux t’as de quoi faire ! Certes la technique est parfois à la ramasse, ça lague de temps en temps, il y a un peu d’aliasing, mais honnêtement, on s’en balek ! Pourquoi ? Tout simplement parce que Bravely Default II ne se résume pas à de beaux graphismes, c’est surtout une chouette aventure avec de beaux messages ! Une quête rythmée, sans fausse note, qu’on aime découvrir au fur et à mesure. Gros coup de cœur ce Bravely Default II, je signe volontiers pour un troisième opus !

Tu as craqué pour le jeu ou pas ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :