C'était pas terrible terrible...

J‘ai eu l’opportunité de tester Mundaun, jeu d’horreur qui se passe dans les montagnes imaginé par Hidden Fields. C’est disponible depuis le 16 mars dernier sur PC, PS5, PS4, les consoles Xbox et plus tard sur Nintendo Switch. Je l’avais cité parmi mes jeux du mois de mars dans ma sélec jeux vidéo notamment parce que sa direction artistique m’intriguait fortement, et parce que les jeux qui font peur, c’est un peu ma came. J’étais donc très très excité de pouvoir y jouer sur ma PS4 de l’amour. Il est désormais temps de vous donner mon avis en tout subjectivité bien évidemment, comme d’habitude, et le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai bien galéré, mais genre vraiment haha. Je te laisse découvrir ça. Mundaun, flippant dans tous les sens du terme, c’est parti !


Road trip dans les montagnes…

De retour à la maison

Dans Mundaun, nous incarnons Curdin, jeune homme qui décide de retourner au sein de son village natal puisqu’il vient d’apprendre le décès de son grand-père, mort dans un incendie. Notre protagoniste a reçu un courrier d’un des habitants du village, proche de son défunt grand-père, et en la lisant, il a comme un mauvais feeling. Quelque chose n’est pas clair dans cette histoire… De retour à Mundaun, contrée lointaine entourées de montagnes, effectivement, notre héros avait vu juste. La tombe de son papi est vide. Oh my god, mais comment est-ce possible ? Que se passe-t-il vraiment ici ? Papi is really dead ? Muni de son carnet, Curdin va prendre des notes afin d’éclaircir ce mystère… Que l’enquête commence !

Est-il vraiment mort ?

Voilà vite fait le pitch du jeu, du moins le début, j’avoue qu’au départ ça m’a bien captivé, ça commence fort et j’ai de suite était dans le jeu quoi. C’est sans doute l’un des points forts du titre, un scénario bien construit, volontairement décousu mais qui est prenant. On a envie de savoir le fin mot de l’histoire, mais pour ça, va falloir s’accrocher…


C’est beau de loin, mais c’est loin d’être beau

Sauvé par une DA originale

C‘était LA chose qui me hypait de fou dans ce Mundaun, sa direction artistique. Mélange entre des graphismes sortis de l’ère PS2 à un filtre noir et blanc d’Instagram, j’avoue que ça mérite de coup d’œil. Une aventure narrative dans un univers grisonnant constant, qui se déroule dans une contrée inspirée des Alples suisses, original comme concept. Et pour le coup, moi qui s’en balek royalement des graphismes, mais qui est bien plus intéressé par une jolie DA, Mundaun a réussi à me convaincre là dessus. Un walking simulator avec une atmosphère angoissante, des graphismes certes venus d’un autre temps mais qui accentuent le mystère de cette région. Parcourir un monde avec des décors dessinés au crayon, ça a son charme. Même si ce monde c’est pas celui des bisounours qu’on soit bien clair haha.

Qu’est-ce qu’il y a au sommet de cette montagne ?

Je valide également les quelques effets sonores du titre, des musiques discrètes mais qui font le job, notamment celles où l’on est face à quelques méchants qui souhaitent ta peau, car oui, il se passe des bails chelous dans Mundaun. Mais aussi l’utilisation du patois local (le romanche) dans le doublage des personnages qui apporte une véritable identité au jeu.


Un retour aux sources difficile pour Curdin

J’ai bien aimé les quelques énigmes du jeu

Afin d’avoir des réponses aux questions que notre héros se pose, il va devoir explorer Mundaun à la recherche d’indices et de témoignages. Jeu à la première personne avec des mécaniques de puzzle-game, on va ramasser tout un tas d’objets qui seront utiles plus tard, prendre quelques notes, résoudre des énigmes afin d’y voir plus clair. Enfin, y voir clair dans cette histoire, notamment de nuit avec quelques ennemis qui viendront te déranger, c’est pas simple. Effectivement, à Mundaun, tu n’es pas si seul que ça, à toi te défendre à coups de fourche et de fusil. Tu vas aussi pouvoir upgrader vite fait les compétences du personnage, comme augmenter son courage, sa résistance face à la peur et j’en passe. Fouiner le moindre recoin de ce village aux nombreux mystères, c’est ce que tu vas devoir faire. Un gameplay assez simple à maitriser, les ennemis peuvent être contournés, sans aucun affrontement, rien de bien difficile dans les grandes lignes. J’ai pris du plaisir à parcourir les nombreuses (grandes) zones du jeu, mais, car oui il y a un mais, enfin il y en a même plusieurs…


Un potentiel de fou mais terriblement gâché par sa technique

J’étais dans le même état qu’elle, en PLS

Comme dans mes bulletins au collège/lycée : « du potentiel mais passe son temps à… » en général moi c’était le bavardage… Et bien pour ce Mundaun, c’est la même chose : « du potentiel mais passe son temps à me décevoir… » et ça c’est clairement moyen. On est face à un titre indépendant je le rappelle, il faut aussi se mettre au niveau de la production hein. Lors de mes sessions de jeu sur Mundaun, j’ai rencontré BEAUCOUP TROP de soucis techniques qui m’ont complètement niqué l’expérience de jeu, l’immersion et même l’envie parfois de poursuivre. Entre les différents bugs de collision où j’étais obligé de redémarrer le jeu à plusieurs reprises, les crashs de ma console aussi avec message d’erreur, genre ça coupe ma partie et obligé de recommencer, bon, ça casse les pieds. Un camion qui n’avance pas mais qui recule, tellement pratique pour circuler, impossible de valider certaines actions, et ce n’est pas terminé ! J’ai même été contraint de recommencer une partie, du début les gars, parce que ça plantait toujours au même endroit. Est-ce que ça vient d’une mauvaise optimisation ? De ma PS4 Slim ? I don’t know. J’ai recommencé le jeu via mon compte secondaire, afin de tout recommencer comme il fallait, et après 7h de jeu, ça y est, j’ai réussi à le finir, hallelujah ! Bref, j’étais content voire soulagé d’arriver au générique de fin, mais avec une grosse frustration. Il y a plusieurs fins disponibles mais je ne prends pas le risque de le refaire.


Tu hors de ma vue Mundaun

Et c’est TELLEMENT dommage

Forcément hein, malgré une ambiance pesante et une direction artistique très sympa, Mundaun m’a fatigué. Je te conseille vivement d’y jouer sur une PS5 ou un PC, sans doute que tu auras moins de soucis que moi. Et si tu n’as rien de tout ça, comme moi et que tu n’as qu’une PS4, bah inch’allah que tout se passe bien pour toi. Gâché par de nombreux soucis techniques, je suis très déçu par ce Mundaun, je pensais adorer, j’ai vite déchanté. Bien évidemment, c’est un jeu d’un petit studio, avec de petits moyens, j’en suis conscient, mais ça n’excuse pas le fait d’avoir été confronté à tant de trucs bien relous en si peu de temps quoi. Donc non, je ne te recommande pas Mundaun, sauf si tu as le matos qu’il faut, parce qu’au delà de ça, j’ai vraiment bien kiffé l’histoire que nous raconte Hidden Fields, mais voilà, ce n’est pas suffisant pour que je puisse passer aux dessus des bugs, des lags et tout ce bordel. Dommage…

Tu as joué à ce Mundaun toi ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :