Incroyable ce NieR Replicant, ça va me manquer

On dit merci qui ? Merci NieR Automata ! Et oui, si aujourd’hui nous avons la chance de pouvoir jouer à cette version remasterisée de NieR Replicant, c’est bien grâce à Automata. Square Enix a bien compris qu’il y avait un intérêt à dépoussiérer celui dont les gens appellent « la préquelle de NieR d’Automata » alors qu’il est sorti avant mais bon. Disponible depuis le 23 avril 2021 sur PC, PS4 et Xbox One, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir ce jeu pour la toute première fois grâce à cette version remasterisée. Je fais partie de ceux qu’ont découvert la licence grâce à NieR Automata (mon test du jeu ici) et j’étais TREEEEES impatient de découvrir cet opus dont on m’a conseillé un nombre incalculable de fois. Jeu terminé, voici ce que j’ai pensé de ce NieR Replicant ver. 1.22474487139… nin nin nin mon cul sur la commode.


Une histoire de famille

Le rôle d’un grand frère, c’est de prendre soin de ta petite sœur

Je te rassure, comme d’habitude ici, il n’y aura pas de spoils, rien du tout tu peux continuer à lire tranquillement, toi-même tu sais. Avant de résumer brièvement ce qu’il t’attends dans NieR Replicant, je vais un peu mettre de l’ordre dans ce bordel de versions. Le jeu au Japon était séparée en deux parties distinctes, sur PS3 NieR Replicant, et sur Xbox 360, Nier Gestalt. La différence entre les deux se jouait sur la nature des bails entre le personnage principal et une jeune fille nommée Yonah. Sur Replicant on y incarnait le frère et sur Gestalt le père. Chez nous, nous n’avions que NieR Gestalt, askip l’utilisation du daddy c’était plus vendeur. Du coup, dans cette version remasterisée NieR Replicant ver.1.22, on y incarne donc le frère, qui va parcourir le monde pour trouver un remède pour guérir sa petite sœur, Yonah, d’une maladie mortelle.

C’est tellement triste :/

Comme tu peux le constater, on est sur une ambiance pas très joyeuse haha. La mort, la maladie, le chaos, sah quel plaisir ! NieR Replicant c’est pas le jeu qui va te redonner le smile hein, Yoko Taro, directeur et scénariste du jeu et de la franchise Drakengard, va clairement te donner envie de chialer ta race. Bien évidemment, je te laisse le plaisir de la découverte, mais ce que je peux te dire c’est que l’histoire, je dirais même, les histoires de ce NieR Replicant viendront te toucher en plein cœur (si tu en as un). L’ambiance est étrange, surprenante, un scénario aux multiples fins avec une écriture qui ne cesse de surprendre. J’ai ressenti tellement de sensations différentes en jouant à ce jeu, de la peine, de la compassion, même du regret. Tu le verras par toi-même, ce NieR Replicant ne te laissera pas indifférent(e), oh que non.


Une version modernisée, mais pas trop

Certains panoramas sont vraiment jolis

J‘ai vu/entendu beaucoup de personnes parlaient de ce NieR Replicant 2021 comme étant une version « remake« . Alors non, ce n’est pas le cas, c’est une version remasterisée pour le coup, ce n’est pas du tout la même chose et les mêmes attentes. Square Enix a bien fait attention pendant la communication du titre de le souligner comme « version améliorée du jeu » et non comme un remake, je préfère le souligner. Donc, une version qui a eu le droit à un petit lifting, 11 ans après la sortie de l’original, ça ne fait jamais de mal. Cette new version est graphiquement similaire à celle sur PS3, remise au goût du jour, avec de plus belles lumières, de plus beaux décors, des visages plus fins et soignés et j’en passe. On est pas sur une grosse claque graphique et ce n’est pas ce qu’on lui demande. Les graphismes c’est bien, mais c’est pas le plus important dans un jeu tel que NieR Replicant.

La dream team de l’amour ♥

La direction artistique (ça c’est important haha) est ultra séduisante on est très souvent sur des tons gris/noirs, très sombres vu le contexte du jeu, forcément, et ça a un charme fou. Très séduit par l’architecture des zones que l’on explore, des looks des personnages que l’on rencontre, ainsi que l’aspect des monstres, tout a un style unique, c’est enivrant. Alors oui, une version modernisée, mais pas trop, dans le sens où je pense que les fans de la première heure, s’attendaient sûrement à plus. Certes quelques textures sont baveuses, oui les décors sont parfois vides de ouf, on voit que le jeu n’est plus tout jeune non plus, mais franchement je trouve que la DA prend tellement le dessus qu’on ne fait pas vraiment attention aux graphismes vieillots.

Je kiffe de ouf cette zone

Sinon techniquement, je n’ai rien à redire, ça marche niquel, je n’ai eu aucun soucis. J’ai testé la version PS4 sur ma bonne vieille PS4 slim de l’amour, et tout fonctionne impeccablement. La bande son du jeu a également été réorchestrée et modernisée avec l’ajout de quelques nouveaux morceaux. D’ailleurs, les musiques dans la jeu, ça te donne des frissons à chaque fois. Elle est in-cro-yable la bande son du jeu, j’avais surkiffé celle de NieR Automata mais alors celle-là, oh my god qu’elle est géniale !


Gameplay terriblement efficace

Les combats sont ultra dynamiques

N‘ayant pas connu l’original, je ne suis pas en mesure de faire une comparaison. Mais en étant un nouveau joueur, on le ressent de suite, NieR Replicant est un jeu avec une structure old-school et ce n’est pas forcément un reproche. NieR Replicant est un A-RPG, jeu où l’on va bourriner en temps réel ses ennemis. C’est intense, c’est nerveux, c’est puissant ! Face aux monstres et aux différents boss, on ressent la puissance des coups du personnage (et des personnages qui nous accompagnent) et de l’énergie que dégage les attaques magiques. Le jeu nous surprend constamment également dans sa manière de jouer, parfois plateformer, parfois beat them all, parfois shoot them up, aucune lassitude dans le gameplay. NieR Replicant picore des idées dans tous les styles de jeu et ça, c’est manifaik ma chéwie.

La caméra peut être un peu capricieuse de temps en temps

C‘est hyper jouissif, addictif, un p’tit peu technique de temps en temps mais dans l’ensemble, le jeu reste accessible. Comme un RPG qui se respecte, on y retrouve de l’optimisation d’armes, d’équipements et tout le bordel. Le menu et l’interface sont clairs et lisibles, facile à s’y retrouver et à maitriser. Il y a tout de même quelques trucs un p’tit peu relous qui peuvent être redondants en jouant à ce NieR Replicant. Comme les multiples allers/retours que l’on va se taper, les nombreux temps de chargement, certaines quêtes annexes qui font office de remplissage ou encore la caméra qui peut faire sa vie de temps en temps. Un p’tit côté répétitif peut aussi s’installer, notamment si tu as envie de découvrir toutes les fins du jeu. Mais à part ça, côté gameplay, tu vas prendre ton pied si tu acceptes le fait que le jeu à des mécanismes vieillissantes.


Conclusion : un gros OUI ce NieR Replicant

Mais quelle claque dans la tronche omg

Je m’estime vraiment chanceux d’avoir eu l’opportunité de jouer à un jeu tel que NieR Replicant et de t’en parler ici-même. Ayant adoré NieR Automata, je savais que j’allais aimer aussi ce NieR Replicant. Si tu as la possibilité et le temps d’y jouer, je ne peux que te conseiller de t’y essayer, surtout si c’est ton premier essai avec la licence. Faut compter une bonne quarantaine d’heures pour le boucler, plusieurs fins A-B-C-D et E qui est une nouvelle, ajoutée spécialement pour ce remaster et qui est gé-niale ! Mais je te préviens, tu risques d’y laisser une partie de ton âme, son histoire est tellement touchante, écrite à la perfection, on est sur une œuvre d’art qui te touchera en plein cœur. Les personnages sont attachants (ils vont me manquer), les musiques sont magnifiques, des graphismes revisités, avec quelques défauts par-ci par-là mais rien de bien méchant. Surtout quand tu vois toute la richesse que propose ce NieR Replicant, ça vaut vraiment le coup de le découvrir ou de le redécouvrir si tu avais déjà fait l’original. Surtout qu’il y a quelques nouveautés comme un boss rajouté dans la trame principale, une nouvelle fin (E) ou bien quelques tenues inédites. Bref, ne passe pas à côté d’un tel titre, il est entré directement, avec NieR Automata, dans le top de mes jeux préférés. Merci Square Enix, merci Yoko Taro et à toute la team de Toylogic pour cette version remasterisée. ♥

Et toi ? Tu as joué à ce NieR Replicant ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

2 thoughts on “[TEST] NieR Replicant, un remaster tristement recommandé

  1. Très joli test. Perso je ne me suis pas lancé dans cette licence. Mais ton avis m’a plus que convaincu. Un avis concret sans trop en dire afin de laisser au joueur le plaisir de la découverte. Merci à toi pur cette agréable moment au fil des des mots… 😉

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :