Un sympathique opus de Sonic, j'ai bien kiffé

*musique de Sonic Mega Drive en tête* Sonic est de retour dans Sonic Colours : Ultimate que j’ai eu le grand honneur de pouvoir tester et terminer, merci encore une fois à Koch Media France pour l’envoi du jeu. Disponible depuis le 7 septembre 2021 sur PC, PS4, Xbox Series, Xbox One et Nintendo Switch, Sonic Colours : Ultimate est une version ++ de Sonic Colours sorti en 2010 sur Wii et Nintendo DS. Je n’avais jamais fait cet opus, grave content pour le coup de découvrir le jeu dans cette version améliorée. Toi-même tu sais les Sonic 3D en général, c’est pas souvent signe de qualité, est-ce le cas avec cet épisode ? Qu’est-ce qu’il y a de beau dans cette ultime version ? Je te donne mon avis juste en dessous…


Encore un sale coup de Dr. Eggman…

Que fabrique encore Dr. Eggman ?

Sonic Colours : Ultimate se déroule juste après les évènements de Sonic Unleashed, mais pas de panique, pas besoin d’y avoir joué pour comprendre la trame de Colours. Cette fois, le Dr. Eggman, ennemi juré de notre hérisson bleu préféré depuis toujours, à un nouveau plan pour conquérir le monde. Il a créé un parc d’attractions dans l’espace, avec pleins de manèges et d’attractions interstellaires qui donnent sacrément envie. Ouais, ça a l’air génial dit comme ça, mais ce qui l’est moins, c’est que Dr. Eggman utilise l’énergie vitale de petits extraterrestres pour faire fonctionner tout ça.

Il n’en faut pas plus pour Sonic et Tails qui vont faire tout ce qu’ils peuvent pour mettre un terme aux manigances de leur rival. Et pour cela, Sonic va avoir le droit à un petit coup de main de la part des extraterrestres, les Wisps. En effet, il va pouvoir utiliser les différents pouvoirs de ces créatures, ce qui va permettre d’avoir toutes ses chances de son côté pour y arriver ! Concrètement, c’est pas dans le scénario où Sonic Colours : Ultimate est le plus convaincant, mais ça fonctionne tout de même. On nous plonge directement dans l’aventure, quelques cinématiques viendront expliquer l’intrigue, généralement à l’arrivée d’une nouvelle et juste avant le boss. Une histoire que j’ai trouvé sympathique, mais loin de casser trois pattes à un hérisson, euh, à un canard.


Mais c’est qu’il y a du bon dans ce Sonic Colours

Trop belle cette zone ♥

Si tu as déjà joué à un Sonic 3D, tu ne seras pas dépaysé avec ce Sonic Colours : Ultimate, le gameplay et la mécanique du jeu sont assez semblables. Le but du jeu ? Sonic doit atteindre la fin du niveau le plus rapidement possible, en récoltant des pièces, des collectibles et en détruisant des robots et diverses machines sur son chemin. Petit plus dans cet épisode, c’est l’utilisation des pouvoirs des Wisps, qui va transformer le temps de quelques instants notre Sonic. En toupie, en cube, en fusée, plusieurs possibilités de gameplay et j’ai trouvé ça assez cool dans l’ensemble. On est sur des niveaux qui se veulent verticaux, avec plein de zones cachées aux multiples secrets. J’avais également peur que Sonic soit claqué au sol concernant ses contrôles, c’est en général le plus gros point noir des épisodes 3D. La vérité c’est que ça se joue assez bien, même si le Sonic niveau sauts et précision dans les phases 2D, c’est pas encore ça. Mais en vrai, je suis assez surpris, dans le bon sens du terme. Il faudra refaire plusieurs fois les niveaux pour tout trouver et tout réussir à 100%.

Transformatiiiiiion

N‘ayant pas testé la version Wii à l’époque, j’ai checké un comparatif avec cette version Ultimate, et le moins que l’on puisse dire c’est que le gap technique est évident. J’ai joué au jeu via sa version Xbox Series X, et clairement, on dirait que c’est pas le même jeu haha. 60 FPS, Sonic oblige, pour un hérisson qui se veut très rapide, c’est le minimum syndical, et ça se ressent. En plus de ça, les niveaux sont plus beaux, plus nets, des graphismes aux couleurs sublimées, plus fluide. En revanche, ce n’est pas tout aussi joli du côté des scènes cinématiques, il y a un écart entre le jeu in-game et les scènes, ça pique un peu. L’audio est daté, visuellement ça pique un peu les yeux, bref, c’est pas fou fou, elles n’ont pas été renouvelées, ça méritait quand même bien mieux je pense.

Il y a du chemin par rapport à la version de 2010

Sinon, quelles sont les nouveautés de cette version 2021 ? Bon déjà, des graphismes sublimés, du 60 FPS, certaines musiques du jeu été remastérisés et des nouvelles ont été ajoutées. Mais aussi un nouveau mode, Sonic Rival Rush, ou il faudra courir contre Metal Sonic et tenter de finir le niveau avant lui. Aussi, Tails va servir un peu à quelque chose pour une fois avec l’arrivée des « Tails Saves », checkpoints au cas où tu meurs, ça va arriver souvent. Bon en soit, je trouve que c’est assez light comme nouveautés, à toi de voir si ça vaut le coup de repasser à la caisse si tu avais déjà joué au jeu. Sonic Colours : Ultimate est un jeu qui pousse au scoring, la rejouabilité est l’une des forces de cet épisode. Si t’es quelqu’un qui aime tout compléter à 100% et par la même occasion, débloquer quelques trucs cools, ça devrait te plaire !


Conclusion : un épisode classique mais sympathique

Je vais tenter de le finir à 100% celui-là

Sonic Colours : Ultimate en quelques mots pour conclure, c’est une remastérisation qui arrive à donner un p’tit coup de jeune à un épisode qui a plus de 10 ans. Quelques améliorations graphiques, un gameplay plus fluide, des musiques améliorées, ainsi que diverses nouveautés bonnes à prendre par-ci par-là. J’suis content d’avoir enfin pu jouer à ce Sonic Colours : Ultimate qui est beaucoup cité par les fans comme « le moins pire des Sonic 3D« . Effectivement, c’est un chouette épisode, j’ai beaucoup aimé les différentes zones que l’on parcoure, les musiques, ainsi que le challenge que nous propose le titre avec ce scoring. C’est un peu la hess côté nouveautés, surtout pour ceux ayant déjà fait le jeu à l’époque, mais le confort d’y rejouer avec la technique d’aujourd’hui est quand même un gros plus. Tout n’est pas parfait tu l’auras compris, mais cet opus aura eu le mérite de me faire passer un bon moment, le temps de quelques heures, et c’est bien là l’essentiel.

 

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :