C'est toujours cool de jouer à un Life is Strange ♥

Life is Strange : True Colors est disponible depuis le 10 septembre dernier sur PC, PS5, PS4, Xbox Series, Xbox One et est prévu sur Nintendo Switch plus tard dans l’année. J’ai eu l’occasion de jouer à ce nouvel épisode dans sa version Xbox Series et j’suis trop content de t’en parler aujourd’hui. Life is Strange : True Colors est développé par Deck Nine Games, les créateurs de Life is Strange : Before the Storm. Pour ceux qui ne connaissent pas les jeux Life is Strange, on est sur des jeux narratifs et interactifs où l’on demande au joueur de faire des choix qui ont un réel impact sur l’ensemble de l’histoire. Je n’ai fait que le 1er opus, que j’avais bien aimé d’ailleurs, mais qu’est-ce qu’il en est de ce Life is Strange : True Colors ? Et bien c’est ce qu’on va voir avec ce test qui va adopter un nouveau format, avec cette fois mes tops et mes flops de cet épisode !


Les tops de Life is Strange : True Colors

Personnage inédit, Alex Chen

Pour commencer les tops de ce Life is Strange : True Colors, on va déjà parler du personnage principal du jeu, Alex Chen, qui est pour moi l’un des personnages les plus attachants de la série à ce jour. Cette jeune fille débarque à Heaven Springs, une petite ville paumée du Colorado, avec comme but retrouver son grand frère Gabe qu’elle n’a pas vu depuis 8 ans. Alex n’est pas une fille comme toutes les autres, elle a un p’tit truc en plus, un don d’empathie, qui lui permet de ressentir les émotions des gens. Je suis vraiment tombé sous le charme de cette nana ainsi que de son histoire, +1000 points pour Alex Chen. J’avais pas accroché plus que ça à Max Caulfield, héroïne du premier opus que je trouvais assez relou, pas fan de son caractère, et bien là je suis plutôt conquis, Alex Chen est top, et ça fait bien plaisir !

Heaven Spring, un endroit où il fait bon vivre ?

Autres points cools de ce Life is Strange : True Colors, la direction artistique du jeu, les graphismes mais aussi bande son qui est à tomber (Creep ♥). Visuellement, Heaven Springs est plein de charme, limite on a envie de vivre là-bas ou d’y aller en vacances tellement que ça a l’air good mood et reposant. Techniquement, on sent qu’il y a eu du chemin entre les épisodes, notamment sur les animations faciales des personnages, une réelle évolution. J’ai très apprécié cet univers, avec cette direction artistique soignée aux nombreuses couleurs, c’est très joli visuellement. Et puis bien évidemment les musiques et le doublage de qualité (j’ai laissé en VF pour le coup), on est face à la meilleure bande son de la saga tout simplement.


Les flops de Life is Strange : True Colors

Courage Alex, tu vas en avoir besoin

Dans les flops de ce Life is Strange : True Colors et comme d’habitude, ce n’est que mon avis, je vais commencer par l’histoire et l’intrigue. On est face à une aventure agréable à suivre, avec un fort rebondissement au premier chapitre, mais qui s’essouffle à une vitesse, limite le scénario est en total retrait et c’est bien dommage pour un jeu narratif. Pas désagréable à suivre attention, mais j’ai pas eu le wow effect attendu d’un jeu tel que Life is Strange. Il faut dire aussi que l’impact des choix que l’on a a faire dans cet opus reste minime, ce qui n’aide pas non plus. Autre flop pour moi de ce jeu, c’est le casting des personnages, mise à part Alex, son frère et un p’tit garçon dont je vais taire l’identité pour ne pas spoiler, bah c’est pas fou fou niveau charisme des personnages. Egalement, le pouvoir d’empathie d’Alex n’est pas assez exploité, c’est un peu LA feature du jeu avec les choix, et que ce soit l’un ou l’autre, ce n’est pas là où le jeu brille malheureusement.

J’ai trouvé un peu décevant l’impact des choix…

Heaven Springs est une chouette ville, très jolie, mais mon dieu que c’est rapide à visiter. C’est assez frustrant pour le coup, des immeubles factices, des murs invisibles, je ne demande pas non plus un open world hein, mais un juste milieu quand même. De nombreux temps de chargement sont au rendez-vous, rien de bien méchant mais j’en ai vu un peu de trop pour que j’en fasse la remarque. Ainsi que quelques apparitions tardives de textures, encore une fois rien de dramatique et rien qui ne gâche l’expérience. Courte expérience d’ailleurs, en 10h c’est bouclé, le fait que le jeu ne soit plus en format épisodique fait qu’on n’a plus a attendre la suite, chose que j’aimais beaucoup pour le coup. Donc on enchaîne rapidement les chapitres (5 au total), et ça se termine un peu trop rapidement à mon gout.


Conclusion : une aventure agréable mais pas super marquante quoi

Alex Chen, la base ♥

J‘ai passé un agréablement moment sur ce Life is Strange : True Colors, un titre qui a de grandes qualités mais aussi quelques défauts comme tu as pu le lire. Et encore une fois, ce n’est que mon ressenti, je t’invite à te faire ton propre avis. Je valide de fou ce personnage inédit, Alex Chen, qui est hyper attachante et qui je l’espère, aura le droit à un deuxième épisode pour approfondir tout ça. Un DLC arrive le 30 septembre prochain, qui sera focus sur un autre personnage du jeu, afin d’ajouter un peu de contenu à cette nouvelle aventure qui manque un peu de pep’s et de rythme. Mais sinon, ça fait toujours plaisir de jouer à un jeu tel que Life is Strange, c’est la garantie d’être dans un délire posé, avec des musiques de guitare, c’est chill, c’est détente, on passe un bon moment. Je te le recommande !

Tu as joué à ce Life is Strange : True Colors ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

3 thoughts on “[TEST] Life is Strange : True Colors, voici mes tops et mes flops

  1. Je ne sais pas si tu as eu l’occasion de le faire en stream, ou de le regarder en stream, mais la version justement pour éviter les strike est juste horrible. Toutes les musiques ont été retirées, même quand Alex écoute de la musique pour se détendre. Le néant intersidéral. Ils auraient pu prévoir une bande son libre de droits pour éviter ça, mais non.

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :