À bientôt Yagami ♥

2019, me voilà lancé dans une nouvelle aventure, Judgment, spin-off de la saga Yakuza, série de jeux que je ne connaissais presque pas. Enfin, que de nom, je savais que c’était bien évidemment, mais je n’avais jamais joué à un épisode. Et là, comment te dire que j’ai pris une petite claque dans la chetron, Judgment fut une excellente surprise et un très bon moyen de mettre un pied dans l’univers Yakuza. D’ailleurs je te donne 5 bonnes raisons d’y jouer juste ici ! Et là, qu’est-ce qui est arrivé ? Une suite ! Lost Judgment, disponible depuis le 24 septembre dernier sur PS5, PS4, Xbox Series et Xbox One. J’ai eu l’opportunité d’y jouer via la version Xbox Series X, et je crois que c’est le bon moment de t’en parler. Lost Judgment, une suite validée ou pas ? Je te donne mon avis juste en dessous !


Encore une sale affaire pour Yagami

Dur dur d’être détective…

Pour débuter comme il se doit cet avis, je vais répondre à la question que tu te poses surement : « est-ce qu’il faut avoir fait le premier opus pour jouer à celui-ci ? ». Oui, enfin non, enfin c’est plutôt conseillé de faire le précédent avant de te plonger dans ce Lost Judgment, qui est une suite directe. Et puis bon, ne pas faire Judgment serait vraiment dommage, déjà parce que c’est un excellent jeu, mais aussi pour comprendre touuuuuuut ce qui s’est produit, le passé de notre cher Takayuki Yagami, avocat devenu détective. Dans ce nouvel opus, l’intrigue se déroule principalement dans le quartier de Kamurocho que l’on connait bien maintenant, et plus précisément dans un lycée, où règne un harcèlement scolaire. Une histoire avec des messages forts durant tout le long de l’aventure, Yagami sera profondément impacté par ses événements, ce qui rend le tout très accrocheur et immersif. Un scénario bien plus sombre et sordide que l’opus précédent, plus poignante aussi, avec quelques touches d’humour que l’on adore dont seul le studio Ryu Ga Gotoku a le secret.


La qualité, ça ne bouge pas

La puissance du Dragon Engine

Techniquement, graphiquement et tout ce qui se termine en quement, c’est toujours un immense plaisir de parcourir le quartier de Kamurocho (et pas que) avec ces graphismes et cette direction artistique. Le Dragon Engine, le moteur du jeu arrive encore une fois à nous en mettre plein la vue, avec des environnements plus lumineux et un chouilla plus soigné que dans Judgment premier du nom qui était déjà sublime. Rien de transcendant non plus entre les deux jeux, le gap graphique est assez minime, avec toujours un peu d’aliasing de temps en temps, mais c’est vraiment pour chipoter, tu me connais. Toujours cette excellente ambiance quand tu te promène dans les rues de Kamurocho, cette atmosphère unique qui se dégage, je me suis senti comme à la maison. Techniquement, ça tourne impeccablement, j’ai joué à la version Xbox Series X et je n’ai eu aucun soucis. C’est fluide, c’est très joli, ça coince un peu au niveau des animations des PNJ et parfois des alliés in-game, mais à part ça, c’est la crème de la crème. Sans oublier bien évidemment les scènes cinématiques qui sont juste fa-bu-leuses, et pareil pour les doublages, important de le souligner, et aussi et surtout les musiques et le sound design du jeu, du bonheur pour tes petites oreilles.

Vas-y, bouge de là toiiiiii

Côté gameplay, ce Lost Judgment n’est pas venu ici pour plaisanter hein. Déjà, avec son système de combat dynamique, avec de belles mises en scène et de multiples possibilités de techniques, t’as clairement envie de taper sur tout ce qui bouge haha. Lost Judgment emprunte désormais le gameplay des anciens Yakuza, c’est à dire des combats en temps réel, car depuis Yakuza : Like A Dragon (que je te recommande vivement de faire d’ailleurs), la licence mise sur le gameplay au tour par tour. C’était déjà excellent dans le premier épisode, ça l’est toujours dans celui-ci, même mieux. Un nouveau style de combat est ajouté, celui du serpent qui désarme les ennemis que je kiffe pas mal utiliser d’ailleurs. Lost Judgment c’est pas que de la baston, c’est aussi et surtout de l’investigation et de la recherche d’indices pour mener à bien de nombreuses enquêtes. Des filatures, des courses-poursuite, l’utilisation de gadgets comme un détecteur d’ondes ou un amplificateur de sons, afin d’être le best des détectives. Et puis, ce qui est génial dans ce Lost Judgment, c’est que tu peux mettre en pause la trame principale pour des quêtes annexes, mais également partir jouer à des jeux SEGA en émulation dans le Club SEGA, ou encore jouer à un jeu de rythme et montrer tous tes talents de danseurs au lycée.


On prend le même et on recommence ?

Faut pas avoir peur de vide hein ?

Ce Lost Judgment est rempli de belles choses, mais aussi pas mal de recyclage du premier épisode. Même si en général, le contenu de ce Lost Judgment est riche et ultra quali, j’ai ressenti comme une sorte de redondance en parcourant le jeu. C’est cool de retourner à Kamurocho hein, ça fait plaisir, mais vu que je connais bien le coin maintenant, bon, pas trop de surprises quoi. Un mélange de neuf avec pas mal de vieux, et le quartier d’Ijincho qui est l’une des grandes nouveautés de cet épisode, bah c’est un peu la déception on va pas se mentir. Une exploration trop similaire à Kamurocho, wow on peut se balader en skate mais laisse tomber comment c’est pas super pratique haha. Pour tous ceux ayant fait Judgment, il y a de fortes chances que tu ressentes ce petit feeling de « ah encore ? » en parcourant ce Lost Judgment, une suite qui je pense, se repose trop sur son prédécesseur.

À toi de mener correctement l’enquête

À part ça, l’ambiance est là, mener les enquêtes que ce soit celles de la trame principale qui sont ultra sérieuses ou celles plus légères des quêtes annexes, c’est du petit bonbon. Ryu Ga Gotoku nous offre encore une fois un jeu aux multiples rebondissements. Trouver des indices, prendre des photos, mener une filature, choisir une question ou prendre une décision, montrer des preuves, demander de l’aide à un chien détective ou encore se déguiser et crocheter des serrures, clairement c’est assez difficile de s’ennuyer dans ce Lost Judgment.


Conclusion : une suite on ne peut plus efficace

J’ai passé un trop bon moment avec Yagami et toute la bande

Clap de fin pour ce Lost Judgment, et qu’est-ce que j’en pense ? Concrètement, je m’éclate bien, comme d’habitude dans les jeux Yakuza et compagnie. C’est assez récent pour moi, découvrant toute la richesse de cette saga et de ces spin-offs, c’est d’ailleurs grâce au premier Judgment que je m’y suis mis, ça fait pas longtemps. Et encore une fois, c’est du très très bon ! Lost Judgment est une suite convaincante, avec une narration exemplaire, une maitrise parfaite du rythme, c’est un vrai régal. En revanche, j’ai quand même préféré le premier malgré la richesse folle de celui-ci. Un épisode qui se repose beaucoup trop sur son prédécesseur, et ça se ressent assez vite manette en mains. Mais cela ne l’empêche pas d’être un jeu super hein, c’est bourré d’humour mais à la fois hyper sérieux, ça parle de sujet importants comme l’harcèlement scolaire, c’est fun, c’est varié, riche en contenu nan franchement tu peux y aller les yeux fermés. Et ça fait toujours très plaisir de retrouver le charismatique Yagami ainsi que ses acolytes, vivement le prochain !

Tu as joué à ce Lost Judgment ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

2 thoughts on “[TEST] Lost Judgment, une suite meilleure que le premier ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :