Mario Strikers est de retour 15 ans après l’épisode Wii, dans un nouvel opus dispo depuis le 15 juin dernier sur Nintendo Switch. Après le kart, le tennis et le golf, place au football avec Mario Strikers : Battle League Football. Mario et ses amis ont chaussé leurs crampons une nouvelle fois, pour notre plus grand plaisir ! Quel plaisir de retrouver du Mario Strikers, ayant adoré les opus GameCube/Wii, j’étais très impatient de jouer à cet opus Nintendo Switch. J’ai eu le temps de tout tester, du mode solo au online avec les copains du FC Meuh Meuh (le nom de notre club Discord sur le jeu), je suis prêt pour te donner mon verdict ! Et dieu sait que j’en ai des choses à dire…


Une seule règle : pas de règle

Il va y avoir du rififi sur le terrain

Si tu n’as jamais joué à un Mario Strikers de ta vie, autant être clair, ça n’a strictement rien à voir avec un jeu de football classique style FIFA. Forcément, qui dit Mario dit l’univers qui va avec, et quand il s’agit de sport, notre moustachu préféré et ses amis ne font jamais les choses comme personne. Mario Strikers : Battle League Football c’est le football mais sans les règles, et ça, ça change tout. Tout est permis sur le terrain, pas de hors-jeu, pas de fautes, pas de cartons jaunes et rouges, rien de tout ça. Mieux, on peut même utiliser des objets comme dans Mario Kart, genre des bananes, des carapaces vertes/rouges, des étoiles, des Hyper Frappes en mode Captain Tsubasa, bref t’as compris un peu ce qu’il peut y avoir sur le terrain. Et autant te prévenir, c’est toujours un gros bordel, t’es pas prêt(e) haha. Et puis Mario Strikers c’est aussi du spectacle, avec de jolies animations pour tes personnages, et il faut dire de Next Level Games n’a vraiment pas plaisanté, du très bon boulot comme d’habitude avec ce studio.


Un gameplay bien plus technique qu’avant

Cette orbe permet d’activer une hyper frappe

Des choses que l’on retrouvait pour la plupart déjà dans les précédents jeux Mario Strikers, mais ce Mario Strikers : Battle League Football a quand même quelques nouveautés qui rendent l’expérience encore plus intéressante ! Quelques nouvelles mécaniques font leurs apparitions dans cet opus Nintendo Switch, notamment dans les mouvements proposés : tacle chargé, passe lobbée, libre, et j’en passe, qui peuvent être réalisés avec un système de timing parfait. Un gameplay qui se veut bien plus technique et stratégique, pas simple à maitriser au départ, mais je te rassure, avec de l’entrainement, ça passe crème. Si j’y arrive, tu peux le faire aussi haha. D’ailleurs, Mario Strikers : Battle League Football c’est des matchs solo, en multi jusqu’à huit joueurs devant la télé et en online, afin de mettre en PLS quelques amitiés. J’espère que tu as de bons amis soudés.

Luigi, le best ♥

Nouveauté aussi très sympathique de ce Mario Strikers : Battle League Football c’est l’équipement. À chaque fin de match, tu vas gagner des pièces, des sous sous, du flouz, qui te permettra d’acheter de l’équipement afin d’upgrader tes personnages. En plus de glow up ton personnage avec un look au top du top, les équipement vont modifier ses stats. Ce qui te permettra d’augmenter les qualités de ton perso ou au contraire, diminuer ses défauts. Bon, ça va pas non plus être une machine de guerre hein et ça ne changera pas fondamentalement ce qu’il est. Exemple Bowser, qui est un perso lourd, ne va pas non plus être ultra rapide. Mais ça joue fortement sur l’ensemble de ta team, à toi de trouver le bon équilibre. Également, et c’est la chose qui m’intéressait le plus dans ce nouveau Mario Strikers, c’est le mode Club Strikers. On a la possibilité de créer son propre club et d’être jusqu’à 20 joueurs inscrits. Le FC Meuh Meuh est dans la place, pas venu ici pour enfiler des perles. Un mode avec des défis hebdomadaires et un système de saison qui dure une semaine, et le but est d’être le best des clubs, toi-même tu sais. Beaucoup de choses cools dans ce Mario Strikers : Battle League Football, du moins sur le papier, manette en mains, c’est autre chose…

Le FC Meuh Meuh va tout donner

Euuuuuh, Nintendo vous faites quoi là ?

Un Donkey Kong pas très content

Clairement, ça m’attriste fortement d’écrire ces lignes, parce que j’avais beaucoup d’espoir dans ce Mario Strikers : Battle League Football mais en l’état, c’est juste pas possible ma chéwie. Quand ça ne va pas, il faut le dire aussi, et tu me connais, je ne vais pas me gêner. Dans un premier temps, le manque flagrant de contenu : seulement 10 personnages à ce jour (d’autres vont arriver via des MAJ) mais quand même. C’était pas possible d’en mettre plus ? Parce qu’on fait clairement vite le tour. Et je ne parle même pas du contenu en solo qui est quasi inexistant : seulement deux coupes et basta. Ok, pas de soucis. Vu que c’est un jeu qui mise sur le online avec ce mode Club Strikers, ça fait sens, ça doit être juste ciblé sur le multi. Ah baaaaah nan. On en parle de ce mode claqué au sol stp ? On peut être 20 membres dans notre club, ce qui est cool hein, mais on ne peut pas jouer à 4 dans la même team. Genre chacun contrôle un personnage au choix, nan it’s not possible. Sérieusement Nintendo ? Franchement c’est la débandade on va pas se mentir. Sans compter que ça devient vite illisible sur le terrain, même pas la possibilité d’afficher notre pseudo au dessus des persos qu’on contrôle. C’est la grosse déception.


Conclusion : les bases sont là, il n’y a plus qu’à

Hâte de voir les futures mises à jour quand même

Mario Strikers : Battle League Football avait toutes ses chances d’être LE jeu de l’été. La réalisation est au top du top, graphiquement c’est joli, il y a de l’ambiance, un gameplay plus technique mais ultra efficace. Il dispose de très chouettes qualités, mais il y a teeeeeeeeeellement de choses qui ne vont pas, que ça gâche pas mal l’expérience et l’intérêt du titre sur le long terme. Seulement 10 personnages jouables day one, un mode solo ridicule (deux coupes seulement) impossible de jouer à 4 dans la même team en mode club, un mode saison anecdotique, le manque de visibilité sur le terrain (ajoutez notre pseudo au lieu d’un numéro…), je m’arrête là ? Disons que ça commence mal, et j’espère sincèrement que Nintendo vont se bouger le fiak s’ils veulent qu’on reste sur le jeu dans les mois à venir. Mais dans l’état, c’est plutôt mal barré. Le jeu est sympa tout de même, on s’amuse bien avec le FC Meuh Meuh mais beaucoup trop de choses à rectifier. Rien que les menus, c’est une galère sans nom pour s’y retrouver, même juste lancer une partie online c’est toute une histoire. Carton jaune pour l’instant pour ce Mario Strikers : Battle League Football, mais attention, le rouge n’est pas très loin…

Tu as craqué pour Mario Strikers ou pas ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

4 thoughts on “[TEST] Mario Strikers : Battle League Football, et c’est le carton jaune…

  1. décevant, je pensais que l’on pouvait jouer à 4 potes dans la même équipe… j’espère que cela viendra avec une maj ? en espérant que les maj futures viendront améliorer le jeu et ne seront pas là uniquement pour nous faire payer des nouveaux persos

  2. Et le gardien injouable qui est tantôt mur intégral (souvent pour l’IA quand tu joues solo) tantôt passoire (pour ta pomme), on en parle ?

    Les coupes en mode difficile c’est complètement claqué au sol tant les injustices sont nombreuses. Frustrant au possible.

    Mais oui j’avais espoir que y ait un peu plus de convivialité, de joie dans ce titre… Espérons des MAJ intéressantes ! Pour le moment Captain Tsubasa est loin loin loin devant…

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :