J'aime vraiment beaucoup cet opus

Ah lala, Splatoon, cette licence née sur Wii U en 2015, quoi, tu ne sais pas ce qu’est la Wii U ? T’en fais pas va, une sale histoire, laisse tomber. Tout ça pour dire que Splatoon ne date pas d’hier, nous avons eu également un deuxième opus sur Nintendo Switch en 2017, et depuis le 9 septembre dernier : Splatoon 3. Evidemment, j’attendais particulièrement ce jeu, ayant surdosé le premier épisode, il m’en fallait pas plus. En revanche, Splatoon 2 j’y avais joué qu’une trentaine d’heures à tout casser, pas le temps, pas de gens avec qui jouer, bref flemme. Mais, j’étais très très hypé par ce troisième, déjà pour retrouver cette ambiance et ce gameplay rafraichissant, mais aussi de voir l’évolution de la franchise. Et c’est maintenant le moment de te donner mon avis ! Faut-il craquer pour ce nouvel opus ? Please take a look.


Un mode solo de qualitayyyy

Un p’tit air de Voyage à Chihiro nan ?

C‘est clairement LA grosse surprise pour moi dans ce Splatoon 3, c’est son mode histoire. Je m’attendais à retrouver un mode comme ceux des précédents, c’est à dire un gros tutoriel afin d’être prêt à switcher sur le mode multi. Et bien là c’est toujours le cas, mais c’est encore MIEUX que ça. Notre Inkling se retrouve à Alterna, qui est la zone du mode histoire, où il fait la rencontre de l’amiral Macalamar qui apparemment est convaincu que le Poisson Charge a été volé une fois de plus par les Octariens. Donc on va devoir mener notre petite enquête et fouiner les moindres recoins d’Alterna pour comprendre qui a volé l’orange euh, le Poisson Charge. Et donc Alterna qui est un hub dispatchée en six zones différentes avec dans chacune, de nombreux niveaux. Le but étant de réussir les niveaux, afin de gagner des œufs, qui permettent d’accéder à d’autres niveaux bloquées sur ces zones. On retrouve sur chaque zone des collectibles à trouver comme des documents sur l’univers de Splatoon, des sardines permettant d’upgrade son arbre de compétences, ou encore des items de personnalisation pour son casier, ça j’y reviendrai plus tard.

J’ai adoré le mode histoire de Splatoon 3

Tout ça m’a juste donné envie d’une seule chose : le finir à 100%. Les niveaux sont ultra variés et amusants, on passe de shoot sur des cibles à de l’exploration, de la plateforme, ou encore comme sur le screen au dessus du rail-shooter. Le mode solo se renouvelle sans arrêt, on ne s’ennuie pas un seul instant, ça fourmille de bonnes idées. Et puis ça permet également de se faire la main sur les différentes armes du jeu, certaines qu’on ne penserait sans doute pas prendre en mode multi. Et puis le mode histoire et bien comme son nom l’indique, il y a une histoire, et ouais je te jure, rien que ça. Et ça fait plaisir de voir des personnages iconiques de la licence avoir des rôles importants, mis en avant, franchement ça m’a fait plaisir ! Et puis ce côté exploration qui est juste un régal, on a envie de tout faire, de tout fouiner, de tout récolter. La construction de ce mode solo avec ce hub m’a beaucoup fait pensé à celui de Bowser’s Fury, le mode bonus de Super Mario 3D World. Et crois-moi, c’est un sacré compliment ! Une bonne dizaine d’heures pour le finir à 100% (bon courage pour le niveau bonus ♥).


Du Splatoon comme on l’aime

Welcome to Cité-Clabousse ♥

Une fois le mode solo terminé, et bien qu’est-ce qu’on fait ? Du multiiiiiii ! Bien sûranh. C’est clairement tout l’intérêt d’un jeu tel que Splatoon 3 porté sur le multijoueur. Même si la campagne solo est super cool, ce qui est le plus intéressant dans Splatoon 3 c’est tous les modes online ! On y retrouve donc la « Guerre des territoires » ou il faut peindre le plus de zone possible avant la fin du chrono. Mais également, après avoir monté un certain niveau les matchs anarchie : « Expédition Risquée » où l’on doit monter sur une plate-forme jusqu’à l’arrivée, « Mission Bazookarpe » qui consiste à ramener l’arme jusqu’au camp adverse. Ou encore « Pluie de Parlourdes » où il faudra cumuler 8 palourdes pour créer un panier. Il y en a d’autres, je te laisse le plaisir de les découvrir.

Quel kif de retrouver Splatoon

Toujours un kif en tout cas de jouer à un Splatoon, déjà parce que le gameplay je le trouve toujours aussi génial et efficace. Pour l’instant on est sur seulement douze cartes dans le multi, bon c’est pas fou fou on va pas se mentir, mais on sait que Splatoon 3 aura le droit à deux ans de mises à jour et de contenus supplémentaires, alors on est rassuré. Et puis ce n’est pas la quantité qui fait la qualité, parce qu’encore une fois, on saluera le level design de qualité concernant les maps inédites de ce Splatoon 3, une dinguerie. Autres choses inédites d’ailleurs dans cet opus, des armes et armes spéciales comme le crabe d’assaut ou le Super Mollusque, qui fait office de grappin : c’est géééééénial. Toujours un système de niveau, comme dans les précédents, qui te donne envie de passer des heures et des heures à faire des matchs contre d’autres joueurs, afin d’être le best sur le champ de bataille ! Et puis on ne change pas une équipe qui gagne, Splatoon 3 c’est aussi de la personnalisation à foison : ton look, tes armes, tes compétences, tu peux modifier beaucoup d’éléments de ton personnage, en acheter dans les shops de la ville, c’est la foire à la saucisse de la personnalisation ce jeu.

Une coupe au bol vreuuument ♥

Un manque de nouveautés ?

Salmon Run, la même expérience que dans Splatoon 2

Alors là, sujet un peu épineux dans cet avis, est-ce que ça ne manquerai pas un peu de nouveautés ce Splatoon 3 là ? Est-ce qu’on est pas sur du réchauffé ? Alors en l’état, je dirais qu’on est pas sur une expérience différente à celle de l’opus précédente. Pourtant dieu sait que j’ai pas joué beaucoup à Splatoon 2, mais dans les grandes lignes, c’est la même chose. Sauf que ce troisième épisodes à des petits trucs qui font quand même la diff et qui vont faire plaisir aux joueurs. Déjà le mode solo, indéniable comment c’est surclassé, je t’invite vivement à le faire avant d’aller t’user le calamar sur le multijoueur. Mais aussi le fait de pouvoir skipper le message de début du jeu : MERCI NINTENDO. Nous avons un casier rien qu’à nous, qu’on peut personnaliser avec des items comme des vêtements, des stickers, des armes… En vrai, ça ne sert à rien, mais c’est cool quand même le temps de quelques minutes. Un mode de jeu « Cartes et Territoire« , une petite activité dispo dans une ruelle de Cité-Clabousse ou il faudra affronter un adversaire et recouvrir un maximum de terrain grâce à des cartes. Et pour le coup c’est très amusant et surtout trèèèèès addictif.

Ce jeu de cartes là, un bouffe temps

Mais à part ça, tout dépend surtout de ton expérience avec Splatoon. Si t’es un fan hardcore, tu vas sans doute trouver ton compte et grave kiffer les diverses améliorations de ce troisième épisode. Si tu débutes et que tu veux te lancer dans l’univers Splatoon c’est clairement avec celui-ci qu’il faut le faire. Si t’es ton premier essai avec la licence, genre ta toute première fois, il y a vraiment moyen que tu kiffes de fou. Et si tu es comme moi et que t’as surtout joué au premier, pareil le jeu a teeeellement évolué qu’on est limite sur une première découverte. Dans tous les cas, ce serait dommage de ne pas tenter tellement qu’il est généreux déjà d’entrée, et qu’il va l’être encore plus dans les prochains mois.


Conclusion : l’aboutissement de la formule Splatoon

Tu peux y aller les yeux fermés

Pour conclure, je n’ai qu’une hâte c’est de finir d’écrire ces lignes pour retourner foutre ma peinture partout. Il est génial ce Splatoon 3, il ne réinvente par la route, mais il fait grave plaisir et il fait le boulot qu’on lui demande. Un mode solo amusant et très complet, un gameplay qui s’est affiné et est encore plus jouissif qu’avant, une personnalisation folle, une bande sonore à tomber, et cette ambiance Splatoonesque qu’on adore. Qu’est-ce que tu veux de plus ? On est sur le meilleur épisode de la licence, qui corrige de nombreux points agaçants des précédents, qui va nous régaler pendant des heures et des heures. N’hésite pas une seule seconde, tu vas t’amuser comme jamais sur Splatoon 3, fais-moi confiance !

Tu joues à Splatoon 3 ou pas ?

Tu veux réagir avec Facebook ?

Tu veux réagir avec Wordpress ?

%d blogueurs aiment cette page :